vendredi 25 juillet 2008

L'odeur du scandale

Après l'arrestation de Radovan Karadzic, il y a en Europe comme une certaine satisfaction mêlée d'un soulagement . Qu'enfin les coupables allaient être jugés. A mon avis, c'est allé un peu trop vite en besogne.
D'abord, il reste encore un autre lascar en fuite en la personne de Ratko Mladic et la mort de Slobodan Milosevic n'a pas arrangé l'affaire. Moi personnellement ce qui me choque c'est l'attitude des casques bleus lors de la prise de Srebrenica.
La population musulmane de la ville avait confié sa sécurité aux casques bleus dont un contingent hollandais. ces casques bleus sont coupables à mes yeux de n'avoir pas protégé la population désarmée. Il faudrait bien qu'un jour on explique aux Bosniaques pourquoi l'Onu a fermé les yeux sur ce massacre de musulmans. A l'époque, je suivais l'actualité et la presse pendant les massacres avait prévenu les services de l'Onu. Et je me souviens comme si c'était hier qu'on entendait le bruit des mitrailleuses à travers le micro du reporter. Ces mitrailleuses pointées au loin dans la forêt par les génocidaires serbes orthodoxes sur les hommes et les enfants de Srebrenica.
L'Onu avait failli gravement à sa mission comme elle l'a fait au Liban quand des réfugiés libanais furent massacrés par l'armée Israélienne. elle a failli en Irak en laissant les troupes us perpétrées des massacres. Elle ferme les yeux sur les bombardements des populations en Afghanistan considérés comme de simples bavures.
Ne soyons pas étonnés ensuite que les pays musulmans veulent se doter de l'arme nucléaire pour assurer leur défense.
Le véritable crime de la population de Srebrenica était qu'elle était musulmane. En Europe les musulmans font peur comme dans l'Europe des années 30 les juifs faisaient peur.
J'espère bien qu'un jour la vérité éclatera pour éviter que d'autres génocides se reproduisent en Europe.

Srebrenica, une chute sur ordonnance
par vodeo



Les liens importants pour essayer de comprendre

1 commentaire:

Citoyen a dit…

Bien d'accord avec vous