lundi 27 octobre 2008

Modem : La démocratie faire valoir ou réalité .

Depuis 3 jours, La rubrique qui de manière aléatoire me fait apparaitre les articles concernant la démocratie m'affiche l'info suivante que vous trouverez en cliquant ici. Ce week end s'est déroulé une réunion du conseil national du MoDem qui a pris des décisions à l'unanimité ' ça devient presque une habitude' qui a entrainé différents commentaires .La question que je me suis posé est de savoir si les graves discordes qui sévissent dans la fédération des bouches du Rhône ont été abordés.
J'ai commencé cet article ce matin et je le boucle à 22h et ce n'est pas plus mal. suite à ce que j'ai lu , j'ai l'impression que c'est pire que ce que je pouvais imaginer. C'est même désolant pour avoir vu travailler en toute honnêteté, de manière désintéressé, sans compter temps et argent certains militants et militantes pour la cause démocrate en faisant aveuglément confiance à Sieur Bayrou ' à tort'.
Je n'écrirai pas ici ce que je pense de Bayrou mais certains qui m'ont connu en colère doivent deviner.
Alors je vais me contenter de donner des liens pour que la France entière sache que François Bayrou n'est pas un démocrate digne de ce nom et j'espère qu'il le comprendra lui même un jour et que les militants sincères aient assez de courage pour ne pas écrire autre chose pour le virer de son poste. Monsieur Bayrou est un imposteur, charlatan quiu ne mérite pas que des milliers d'individus se décarcassent pour sa personne. Il est indigne de représenter un parti qui se veut faire de la politique autrement et ceux qui la haine accrochée au coup comme un boulet pensent le contraire, qu'ils aillent au diable. Dan s l'histoire de l'humanité les moutons de Panurge ont toujours existé.
Il s'agit de mon dernier article concernant le MoDem. Il y a des choses beaucoup plus graves à traiter comme la crise économique made in USA et l'agression américaine en Syrie qui sonne comme une provocation à quelques jours des élections américaines.
Vous comprendrez donc que les histoires Bayrousiennes, j'en ai assez soupé.
A lire, relire et faire suivre :
art1, art2, art3, art4 et tout ce que je n'ai pas noté mais la liste doit être longue, très longue

2 commentaires:

ciboulette a dit…

Mon cher Houhou,

En lisant les articles concernant le sus nommé dans ton article, j'ai eu moi aussi envie d'écrire un billet. J'ai réfléchi toute la journée. Et voilà, tu l'as fait. Je ne peux qu'être d'accord avec toi. Ce type est tellement lamentable que je ne crois plus avoir les mots pour le décrire. Il joue sur l'affect, sur la naïveté. Il joue sur tout ce qui fait la faiblesse mais aussi la grandeur de l'être humain dont il se sert pour assouvir sa soif de pouvoir. Pauvre type.
Et par contre, je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis qu'il y a des sujets bien plus importants. Nous avons à préparer la succession de l'actuel président. Des gens moins informés que nous ont encore quelques vues sur le Béarnais. Notre rôle est donc bien de mettre à jour ce qu'il tient soigneusement à cacher. Et c'est en connaissance de cause que les citoyens feront ensuite leur choix.....

Bon, je valide et j'espère que ça va marcher :))

Tahar, coeur de lyon a dit…

Salut Ciboulette, je confirme tout ce que j'ai écrit; Bayrou et le MoDem ne sont pas mes priorités. Je ne suis même pas certain que Bayrou tiendra jusqu'en 2012. D'ici là beaucoup d'eau va couler sous les ponts.
A la veille des élections us la situation dans le monde est catastrophique. Ici on ne parle que de la récession en Europe avec des garanties accordées aux banques qui risquent de mettre à genoux les générations futures avec des dettes énormes. Nous sommes confrontés à des politiques qui ne disent pas la vérité.
Ce qui se passe au Moyen orient avec des pays du golf qui subissent la crise économique et les américains qui jouent aux terroristes peut nous éclater à la figure à tout moment.
Nous sommes pour la première fois depuis la fin de la seconde guerre mondiale confrontés à un véritable choix de société. Une société à inventer qui place l'homme avant l'argent . Une société où la consommation ne sera plus le mot d'ordre et la préservation de l'environnement une priorité.