samedi 14 février 2009

Saint Valentin, les roses de la colère


Cette année, je ne fêterai pas la saint valentin . Pas de fleurs pour mes amies femmes, désolé. Mais le drame de la Palestine est encore présent dans mon esprit et le fait d'apprendre que des tonnes de roses en provenance d'Israël estampillées pour beaucoup, made in france ou made in holland pour éviter le boycott, m'a dissuadé de faire plaisir à mes belles . Tant pis, ce sera pour une autre fois, mais je trouve la démarche sérieusement grave, le fait de détourner l'origine à un moment où la France est menacée par une arrivée massive de produits à base d'OGM. Je me demande si c'est autorisé par les lois européennes, le fait de masquer toute traçabilité sur l'origine d'un produit.

C'est en lisant un article d'un site israélien que j'ai découvert l'information dont voici ci-dessous un extrait

3ème producteur mondial de roses, Israël a affrété des avions cargo spéciaux ces derniers jours afin de livrer les précieux gages d’amour.A l’occasion de la Saint-Valentin, Israël expédie en quelques jours vers l’Union Européenne environ 50 millions de fleurs. Une flotte de quelques 20 avions participe à ce pont aérien pour transporter plusieurs milliers de tonnes de fleurs fraîchement coupées. Ces lots arrivent dans la nuit à la bourse aux fleurs aux Pays Bas. Fraîchement conditionnées, elles repartent avec le sceau « Made in Holland » vers le reste du monde.Pour la France spécifiquement, les fleurs arrivent via des cargos spécialisés des compagnies israéliennes Cargo Air Line (CAL) ou El Al à Marseille.L’essentiel de ces exportations est réalisé par la coopérative agricole israélienne AgrexCo. Celle-ci réalise 10% de son chiffre d’affairers annuel en ce jour de Saint Valentin.La société Agrexco, dont une part importante du capital est détenue par l’Etat d’Israël, exporte aussi des agrumes, des légumes et d’autres produits agricoles sous les marques Carmel, Ecofresh, Bio Top ou encore les dattes Jordan Rivers.
Mais la menace de boycott des produits made in holland a poussé les Pays bas à faire pression sur Israël pour laisser les fleurs de Gaza se vendre en Europe , c'est ainsi que 25000 oeillets ont pu quitter le territoire palestinien qui subit un embargo de la part d'Israël depuis l'accession au pouvoir du hamas.
Preuve, il en est du double jeu de l'Europe qui d'un côté signe des accords avec Israël et commerce avec ce dernier qui empêche l'économie palestienne de prospérer et dans le même temps fait mine d'aider la palestine en lui octroyant des aides sous condition.

1 commentaire:

ciboulette a dit…

tu as raison Houhou, nous sommes en pleine manipulation généralisées. La manipulation des peuples est devenue un sport international ! Mais ne nous laissons pas avoir. Tu as certainement dans une périphérie proche de chez toi des maraîchers qui cultivent des fleurs et notamment des roses.
Tout cela doit tout simplement nous inciter à "consommer" ce que nous pouvons tracer. C'est-à-dire à consommer en local. Bise