jeudi 1 avril 2010

Voyage au coeur de facebook

Après plus de 3 ans de présence assidue même trop assidue dans le monde Facebookien, j'ai décidé tout simplement de décrocher. Ce monde "virtuel" est trop impittoyable. Plus qu'une image déformée de la société humaine , c'est un monde délirant où on y perd vite pied entre les vrais et les faux profils, entre ceux qui y viennent pour tuer l'ennui et ceux qui y viennent pour espérer briller en se constituant leurs propres groupes de Fans.

Ayant eu la "chance" d'avoir jusqu'à plus de 3000 contacts, je ne saurai les appeler "amis", je ne devais pas en connaitre plus de 100 personnelement, j'ai pu me rendre compte de la détresse humaine qui semblait être le commun de la plupart des actifs de facebook dont certains cumulent les 3*8 tous les jours accrochés à leur Iphone à cliquer machinalement sur des "j'aime" ou coller des ":)" ou des "mdr" en guise de réponse. Il est vrai qu'on en devient facilement accroc au point d'en devenir malade et de ne plus pouvoir distinguer, le réel du virtuel. Le summum de la bétise facebookienne , ce sont les applications ludiques. Certains se sont définis l'objectif d'être dans le tableau des meilleurs ' traduire des plus malins tricheurs et certains jeux tournent à une compétition de tricheurs qui jurent sur tous les saints du monde qu'ils ne trichent jamais et qu'ils cliquent 40h/ jour sur leurs claviers pendant des mois. Appréciez la prouesse, d'autant plus, il n'y a rien à gagner à part voir sa tronche offerte en pâture à des milliers d'autres tronches. Et puis il y ceux qui veulent attirer l'attention à un ou une alors ils décident de la bombarder d'images ridicules qui innondent votre mur à ne plus savoir où vous habitez. Et ce sont des millions qui font ça jour et nuit et pas forcément de jeunes enfants mais des adultes plus ou moins vieux , des femmes en manque d'amour qui au détour d'un bout de poème espèrent retrouver l'âme soeur égarée dans les méandres de la toile et c'est aini que leur profil change de ton avec un " x est célibataire ou x est en couple ou relation compliquée . il a rrive que dans la journée, une même personne passe de célibataire à mariée puis célibataire et à nouveau fiancée et compliquée pour finir la nuit dans les bras de je ne sais qui. des fois, on a du mal à suivre et il ne faut mieux pas se planter dans les mots utilisés parce que s'ils ne plaisent pas, on vous descend en flêche, vous êtes bloqué, supprimé et même parfois montré du doigt afin que chacun puisse venir vous lyncher. Vous me direz, ce n'est que du virtuel, Hé bien non, pas si virtuel que ça. Les esprits s'échauffent vite derrière l'écran et ça finit parfois devant les tribunaux. Vous me direz une époque, ça se terminait en duel. Aujourd'hui, c'est plus soft.

On pourra débattre longtemps sur les effets maléfiques ou bénéfiques de Facebook.

Disons le seul vrai intérêt est qu'il permet de diffuser une masse d'informations très rapidement et facilement à moindre coût; Sauf que comme toute chose, trop d'infos tue l'info et entre ceux qui ne font que relayer la même chose en mille exemplaires et d'autres qui répandent des rumeurs amplifiées par d'autres, il ne reste pas grand chose de la vraie info.

J'ai donc décidé de dire bye bye à ce monde impittoyable sans pour autant desactiver mon compte que je laisse comme souvenir de mon passage où chacun pourra à sa guise se défouler .

Ah oui, je n'ai pas parlé des conspirateurs et apprentis révoluttionnaires qui se prennent pour Che guevara et qui s'imaginent refaire le monde devant leur écran.

Pour terminer cet article, je rajouterai quand même et pour finir sur un ton optimiste, j'ai rencontré des gens extraordinaires que j'aimerai garder parmi mes amis, même si avec certains , ce ne fut pas tout rose sur Facebook.


video

Aucun commentaire: