jeudi 3 juin 2010

Après le massacre perpétré par Israël , les masques tombent

Il est trop tôt pour le moment pour faire un bilan précis de tout ce qui s'est passé depuis le départ de la flottille LIBERTE en direction de GAZA pour la simple raison que nou sommes encore au coeur de l'action. Il reste d'autres bateaux qui se dirigent vers GAZA et qu'il est encore possible que d'autres bateaux prennent la route pour GAZA. Nous suivons actuellement le bateau Rachel Corrie du nom de cette citoyenne américaine qui a été assassinée par l'armée israélienne. Nous sommes encore mobilisés et les militants tous des civils sur ces bateaux ont besoin de l'aide de tous qui sommes là sur Terre derrière nos écrans pour informer, faire pression sur les responsables politiques de nos pays respectifs.

Depuis le début, les choses sont pourtant claires. L'occident malgré des critiques pour la forme est derrière Israël et les médias n'en parlons pas soutiennent sans aucune gêne Israël en reprennant les dépêches israéliennes et un vocabulaire qui fait des humanitaires de simples activites pro palestiniens. les termes " bataille, combat , armement lour des militants pro palestiniens, agressions des militants, auto défense des soldats " sont honteux quand il s'agit d'une agression manifeste dans les eaux internationales contre des bateaux humanitaires composés de civils et dont la cargaison a été entièrement inspectée. Plus grave encore la propagande israélienne a fait appel à de faux documents vidéos trahis par la date de réalisation.

Plus grave encore le doute émis par de nombreux journalistes quant à la nature de la cargaison et de l'objectif réel de l'objectif de la mission humanitaire.

Dans cette affaire des centaines de citoyens du monde de toute origine ' sociale, culturelle, religieuse venant de plus de 50 pays ont voulu briser un blocus inadmissible se sont transfomés aux yeux des médias en une bande d'excités islamistes. honte à la presse et à notre class politique. Les témoignages tombent les uns après les autres pour dénoncer une tentative réelle d'élimination des militants par les troupes israéliennes qui avaient dans leurs poches une liste des personnalités à abattre. Beaucoup de militants ont fait part d'une grande brutalité de la part de troupes non préparées à ce type d'intervention. La propagande sionsite ne pourra pas empêcher les imges de circuler et j'espère que cela aura pour effet de faire tomber définitivement les masques de la honte.


video

video

video

4 commentaires:

Tahar, coeur de lyon a dit…

Un militant grec qui se trouvait sur le ferry turc de la flottille humanitaire pour Gaza a accusé les forces israéliennes d'avoir tué l'un des Turcs à bord car il assurait la diffusion sur le net des images du raid, dans un témoignage publié dimanche par un quotidien grec.

"Jusqu'à une demi-heure après l'attaque, et malgré la guerre électronique, le Mavi Marmara continuait à envoyer des images sur internet grâce à un système hypermoderne que gérait un volontaire turc. Ensuite, je l'ai vu mort, avec une balle dans le front", a affirmé Dimitris Plionis à Elefthérotypia (gauche).

"Les Israéliens avaient comme priorité de mettre fin à la diffusion d'images. Sur le bateau, les Turcs avaient installé peut être une centaine de caméras qui envoyaient sans cesse des images. Le système s'est tu quand son gestionnaire a été assassiné", a ajouté ce mécanicien, l'un des deux Grecs à bord du ferry turc.

Neuf Turcs, dont un turco-américain, ont été tués lors de l'abordage du Mavi Marmara, navire amiral de la flottille. Israël, qui affirme que ses troupes ont tiré pour se défendre, diffuse depuis de nombreuses images pour appuyer sa version.

M. Plionis a indiqué s'être réfugié durant l'attaque dans le centre de presse du bateau, à la demande du capitaine turc au lancement de l'assaut. Après avoir pris le contrôle du bâtiment, les commandos israéliens "ont frappé beaucoup de journalistes (...) et ont cassé toutes les caméras, les ordinateurs, les téléphones", a-t-il affirmé.

Plusieurs des 37 activistes grecs qui participaient à l'opération pro-palestinienne ont dénoncé des mauvais traitements à leur encontre pendant l'assaut et lors de leur détention en Israël.

Tahar, coeur de lyon a dit…

un lien intéressant qui confirme l'intervention des assassins israéliens dans les eaux internationales contrairement à ce qui avait été écrit par 'Afp le 31 Mai. choquant de voir les médias français reprendre la propagande israélienne; Aujourd'hui nous sommes obligés de setransformer en reporter pour contrer la propagande sioniste.
http://www.latetocarhaix.org/article-israel-a-t-elle-assassinee-intentionnellement-les-civils-a-bord-de-la-flottille-de-la-liberte-51615015.html

Tahar, coeur de lyon a dit…

Un ancien combattant américain devenu militant pacifiste a raconté aujourd'hui qu'il s'était battu avec les soldats israéliens lorsque ces derniers ont débarqué sur un des navires de la flottille d'aide à Gaza, a rapporté aujourd'hui l'agence turque Anatolie.

Le visage couvert d'ecchymoses, Kenneth Nichols O'Keefe est arrivé de Tel-Aviv à Istanbul, sur son chemin pour l'Irlande, selon l'agence. "Nous avons maîtrisé trois soldats des commandos israéliens. Ils nous ont regardés... Ils ont cru qu'on allait les tuer, mais on les a laissés s'éloigner", a-t-il raconté, ajoutant qu'il avait pris l'arme de l'un d'entre eux et qu'il l'a déchargée.

L'ancien Marine a déclaré qu'il avait vu cinq personnes se faire tuer sur le ferry turc Mavi Marmara. Au total, neuf hommes ont été tués, tous des Turcs mais dont l'un avait aussi la nationalité américaine. Kenneth Nichols O'Keefe, vétéran de la guerre du Golfe de 1991, s'est plaint de mauvais traitements pendant sa détention en Israël, expliquant qu'il avait reçu des coups à la tête, selon Anatolie.

Tahar, coeur de lyon a dit…

Jamal Elshayyal, citoyen britannique, raconte en détail l’attaque israélienne, comment il a été kidnappé, détenu, volé, ainsi que l’absence totale de réaction de son gouvernement.
Tout d’abord, je dois m’excuser d’avoir pris si longtemps pour mettre à jour mon blog. Les événements des derniers jours ont été fiévreux, pour ne pas dire plus, et je suis encore en train d’essayer de tirer au clair ce qui s’est produit.

Voilà une semaine à cette même heure que je me trouvais sur le pont supérieur du Mavi Marmara, et que j’ai d’abord aperçu au loin des navires de guerre israéliens, tandis qu’ils s’approchaient de la flotille humanitaire. Je n’imaginais guère combien ce qui allait bientôt se produire serait meurtrier et sanglant.

Ce que je vais écrire ici est factuel, jusqu’au dernier mot. Rien n’est de l’ordre de l’opinion ni de l’analyse, et c’est à vous, lecteur, que j’en laisse le soin.
.
l'article complet ici
http://www.europalestine.com/spip.php?article5164

Source : http://blogs.aljazeera.net/middle-east/2010/06/06/kidnapped-israel-forsaken-britain

(Traduit de l’anglais par Anne-Marie PERRIN pour CAPJPO-EuroPalestine)