mardi 19 octobre 2010

Crise ou révolution

Le projet sur la retraite est en passe de se transformer en une grave crise de confiance à un moment où l'activité économique est sensée tournée au maximum de ses capacités. Depuis hier, la situation semble se dégrader terriblement avec une présence plus active des eunes et l'entrée dans le mouvement mais pour d'autres raisons des casseurs. Que ce soit à Nantes, Paris ou Lyon, les dégâts sont considérables et la menace de pénurie d'essence ne fait qu'accentuer la crainte du blocage de l'ensemble de l'activité économique.

A qui la faut. A l'intransigeance de Sarkozy qui ne veut rien lacher ou aux grévistes   qui veulent le beurre, l'argent du beurre et la fernière ou tout simplement à un ras le bol qui masque mal les faits. Les jours à venir vont être décisifs d'autant plus si  la pénurie s'installe.
Moi cette situation m'a insipiré ce virtuel échange entre Sarkozy, Fillon et Carla

Sarkozy à Fillon:  Que se passe t-il dans la rue, je vois beaucoup de monde.
Sarkozy à Carla: Regarde Carla à travers la fenêtre, ils te font signe

Sarkozy à Fillon: Mais qu'ont ils. A t'on gagné  une médaille d'or
Fillon: non monsieur le président, c'est la REVOLUTION.
Sarkozy à fillon: Mais de quelle révolution, vous parlez

et Carla à côté tenant la main de son chéri avec un sexy sourire de renchérir:

Youp la la, c'est la fête à la bastille,
allons cueillir des myrtilles
et offrir des lentilles

Sarkozy à Fillon et à Carla: cassez vous pauvres cons, cassez vous
 
 
video
 

Aucun commentaire: