vendredi 8 octobre 2010

Papa, il se passe quoi à la frontière ?

Imaginons, un enfant de 10 ans vivant dans une petite ville du middle ouest élevé dans une famille bourgeoise. A l"école, il cottoie d'autres enfants qui lui ressemblent. A la maison, il s'enferme des heures entières dans  sa chambre à visionner ses séries à la noix et s'éclater sur le joystick de sa xbox 360 sur des jeux en ligne avec quelques autres milliers de fous furieux en culotte courte. Bien sûr, c'est un enfant de bonne famille, il prend quelques minutes pour ingurgiter quelques hamburgers  sanguinolants sous l'effet du ketchup abondament étalé et coloré par une bonne dose de mayo bien grasse. l'enfant n'a pas le temps et tout en même temps il s'enfile 1 litre de coca  bien sucré de quoi vous caler pour la journée. vous allez le dire que je caricature et que  la réalité américaine ne reflète pas ma description. c'est clair. si on se fie aux séries américaines qui innonde notre réseau de chaînes privées et publiques, je suis à côté de la plaque mais si je me fie à une analyse chiffrée de la société américaine, on me dira que je suis trop gentil  et que la situation est pire.
Mais en réalité, ça m'est égale même complètement égale que le jeune américian ait envie de s'éclater à coups d'hamburgers et  exploser la balance. Ce qui m'embête, c'est que cette Amérique arrive à faire  rêver des centaines de millions de doux rêveurs qui louchent sur la green card comme d'autres s'emflammeront pour être les premiers à connaître le goût du paradis. Ce qui m'embête aussi , c'est que des milliers de jeunes s'engagent dans les forces américaines en pensant devenir américains par le droit du sang et qui ne se rendent pas compte qu'au nom de cette amérique, ils deviennent de la chaire à canon pour défendre des intérêts à des lieux de leur réalité. 
quand ce n'est pas par la voie royale de l'us army qu'ils empruntent, c'est la route de l'émigration clandestine dont l'issue est souvent fatale et quand elel ne vient pas se briser contre le mur frontière de plus de 3000 kms, s'achèvent dans les bras de la mafia mexicaine ou au fond d'un ravin. C'est vraiment injuste cette vie pour tous ces clandestins qui en fin de compte, pour un peu d'espoir prennent le risque de valider leur suicide en chemin. 
Ce texte que je viens de rédiger fait suite à la lecture de cet article que je vous invite à  lire ici  et  et je pourrai vous en citer des dizaines d'articles sur le drame des clandestins mais quand un enfant pose la question " Papa, il se passe quoi à la frontière' qui osera lui répondre qu'à la frontière, on meurt, qu'à la frontière l'herbe pousse mieux à cause des cadavres des clandestins dont la putréfaction rend la Terre fertile. Personne!
Et l'enfant continuera à jouer avec sa xbox 360, à regarder ses séries qui ne font même pas rêver et à s'imaginer que tout le monde il est beau et tout le monde, il est gentil

video

Aucun commentaire: