jeudi 2 décembre 2010

Opération facebook

Une opération avait été menée sur le réseau facebook pour alerter les pseudos virtuels ou réels de la tenue du Dîner du siècle. Beaucoupse mobilisèrent pour organiser un contre dîner ou plutôt pour essayé de s'inviter au spectacle. Au fait qu'est ce que ce fameux Dîner du Siècle.

Tous les derniers mercredi du mois, l'élite politique, financière et médiatique se réunit pour un "Dîner du Siècle". "Créé en 1944 par Georges Bérard-Quélin, ancien dirigeant du Parti radical et fondateur de la Société générale de presse, décédé en 1990, le cénacle rassemble la quintessence du pouvoir politique, économique, médiatique, voire intellectuel ou syndical. Mais n'entre pas qui veut. La sélection est rude.« On ne choisit pas le Siècle, c'est lui qui vous choisit ! »,souligne Étienne Lacour. Présidé en 2005 par Renaud Denoix de Saint-Marc, vice-président du Conseil d'État, le conseil d'administration compte une quinzaine de personnalités comme Denis Jeambar (L'Express), Anne-Marie Couderc (Hachette Filipacchi Médias), Marc Tessier (France Télévisions) et même Nicole Notat (Vigeo). Triées sur le volet, les recrues gardent le statut d'invités pendant au moins un an avant de devenir membres. David Pujadas (France 2), Emmanuel Chain, Édouard de Rothschild ou Jean-François Copé ont, depuis peu, décroché le sésame... Au cours du dîner, les conversations privées sont bannies. En revanche, avant et après le repas, chacun est libre de ses propos.« C'est l'occasion en dix minutes de rencontrer des personnalités influentes dans tous les domaines »,explique Michèle Cotta, première femme acceptée dans le cénacle, en 1983. De là à solliciter faveurs et autres renvois d'ascenseurs, il n'y a qu'un pas qu'elle refuse de franchir.« Le club n'assure aucun passe-droit. C'est juste plus facile de prendre rendez-vous avec un ministre ou un homme d'affaires »,raconte-t-elle. Mais selon Emmanuel Ratier, auteur deAu coeur du pouvoir(Faits&Documents, 1996), seul livre publié sur le sujet :« Les plans de table sont pourtant savamment pensés. » " (Stratégies, avril 2005)


Voici une vidéo qui donne un aperçu de l'ambiance de ce mercredi 24 Novembre 2010


video

 Près de 300 personnes furent mobiliser même si ça semble peu, c'est toujours mieux qu'avant. Le 27 otobre, il n'y avait que 80 personnes. Des interpellations eurent aussi lieu comme l'indique ce lien
Pour arriver à ce nombre, les efforts d'appel à la manifestation  à la place de la Concorde (Paris) n'ont pas cessé sur facebook

Aucun commentaire: