lundi 14 mars 2011

Les rumeurs qui mettent à mal les autorités algériennes

Depuis 15 jours, les autorités algériennes à ne pas confondre et surtout pas avec le peuple algérien pour la simple raison que cette autorité n'est pas l'émanation démocratique du peuple, est sous le coup de terrifiantes rumeurs de collusion avec le régime sanguinaire de Khadafi. L'Algérie malgré les nombreux démentis et le manque flagrant de preuves est sous le coup de rumeurs persistantes et certainement agaçantes de la part de très nombreux médias et pas des moindres come la BBC/;
si ces rumeurs persistent, c'est surtout en raison de la position ambigûe algérienne qui d'un côté organise des convois humanitaires pour les réfugiés aux frontières libyennes et d'un autre refuse que les avions libyens ne puissent pas bombarder les civils de ce pays. Une position clairement intenable et lourde de conséquences pour l'image de l'Algérie dans le monde dont la réputation s'en trouve ainsi entachée.

En plus, il semble aussi que ces rumeurs se font sur des querelles intestines entre Maroc et Algérie. Des Marocains accusant l'algérie de fournir des mercenaires à Khadafi et un journal sur de supposées preuves annonce le contraire en accusant le Maroc. C'est tout simplement triste lire ici
Il n'empêche aujourd'hui, le Maroc est pour une exclusion aérienne et pas l'Algérie et que le gouvernement algérien pour se disculper aurait pu comme la majorité des pays de la ligue arabe appuyer cete demande de la part de la rébellion de l'exclusion aérienne.

voici une liste de liens  corespondants à des articles qi mettent à mal l'image de l'Algérie

1 commentaire:

Antar Ibn Chaddad الحقيقية a dit…

Il n'y a pas de fumée sans feu et je suis très bien placé pour savoir que cette "rumeur" n'en est pas une puisque que c'est une fausse rumeur. En clair c'est absolument vrai que Bouteflika et ses acolytes prêtent mains forte en douce au régime de Kadhafi. Le peuple Algérien lui est pris en Otage et il n'est pas d'accord avec le pouvoir en place. La population subit, comme les Espagnols qui étaient contre l’invasion de l’Irak ils ont subit la volonté de Zapatero qui n'a pas tenu compte de l'avis du peuple !