samedi 7 mai 2011

Les jeux ne sont pas faits: rien ne va plus en Tunisie

On pensait que les affres de l'ère Ben Ali étaient terminées mais c'est sans compter sur certains éléments de la police tunisienne qui, loin d'avoir perdu la main ont repris du service avec un esprit diabolique. Dernièrement, c'est une jeune journaliste de Radio Kalima qui a subi une violente agression lors d'une manifestation qu'elle couvrait ce 5 mai 2011 à Tunis.  La jeune journaliste se trouvait avenue Bourguiba dans le cadre de son travail de reporter. Cette manifestation était liée aux révélations explosives de Rajhi; Elle était en direct avec sa radio. La charge de la police a été d'une intense violence. J'aurai dans les heures à venir le témoignage de Marwa, la journaliste de Radio Kalima qui a été agressée. Pour le moment voici un lien alors qu'elle se trouvait dans la manif avant son agression 
http://www.stream.kalima-tunisie.info/radio/podcast/interview/marwa.mp3

'droits réservés'

 
Dans cette vidéo, il ne s'agit pas d'elle mais d'une autre femme dans un autre contexte qui montre la cruauté que peut avoir la police.
video

Un témoignage à  Radio Kalima hier

Un journaliste aujourd'hui parle au radio...

" 5 hommes : 3 en costume de police et 2 civils, on essayé de prendre mes cam el app photos (coutent 60 millions de din tun), je me suis enfui d'eux vers un imm...euble et là bas ils m'ont suivi et m'ont frappé avec leurs chaussures sur "DES PLACES SENSIBLES" de mon corps et avec des batons en fer sur ma tete et ont reussi à prndre mes outils...et je les ai vu traiter mal cette journaliste et on n'a pas pu faire rien...."

Un autre témoignage: ""A rappeler qu'un nombre assez important de jeunes et d'intellectuels de sensibilités diverses, avaient lancé des appels sur les pages de 'facebook' pour manifester et protester pacifiqueme...nt suite aux déclarations con...troversés de l'ancien ministre de l'Intérieur Farhat Al-Rajhi. Les manifestants sont allés au front du ministère de l'Intérieur. La police n'y est pas allé de main morte et n'a pas eu de peine a les dispersé en utilisant des gaz lacrymogènes et des matraques.
Lien du site qui parle de cette jeune journaliste qui s'est fait agressée http://networkedblogs.com/hwfon

 La journaliste de presse à la radio en ligne Kalimat, Marwa Rekik a été molestée et tabassée par des agents de police en civil, lors de la couverture des manifestations dans l'Av. H. Bourguiba de Tunis. L'agression lui a causé plusieurs points de suture au niveau de la tête et des blessures plus ou moins graves qui ont nécessité son transfert à l'hôpital.
Les mots ne suffisent plus pour exprimer notre indignation et notre colère contre ce genre de pratiques répressives policières. Notre solidarité est illimitée et sans faille.
elle fut violemment agressée

L'intervention répressive a été renforcé par des policiers en civil qui n'ont hésité a pourchasser les manifestants dans les ruelles de la capitale et ses approches. Des témoins ont confirmé à Radio Kalima que la police a même chargé quelques participants aux manifestations avec des voitures de police et tenté d'en écraser certains. Et a été constaté qu'un certain nombre de manifestants furent arrêtés et de nombreux blessés sont a déplorer dont nous ne sommes pas en mesure d'en déterminer le nombre."



Au cours de la manifestation, un policier en civil blessé par un jet de pierres avait été  au départ pris pour un manifestant. La vidéo avait circulé sur facebook.
Le chargé de la presse au ministère de l’intérieur Naji Zaïri a fait savoir en direct sur les ondes de mosaique FM la rumeur qui circule concernant la mort d’un manifestant à l’Avenue Habib Bourguiba (vidéo FB) est fausse.

La vidéo qui circule sur Facebook date bien d’aujourd’hui, vendredi 6 mai 2011, mais il s’agit d’un policier en civil (Aymen) à la rue de Rome qui a été blessé à la tempe par des jets de pierre. Le policier a été évacué par ses collègues, il se trouve actuellement en réanimation.

La vidéo la voici

video




Manifestation aussi le 7 mai 2011
video

Aucun commentaire: