dimanche 11 septembre 2011

Voyage au pays des Hélvètes

Pour affirmer sa solidarité avec le peuple syrien, il ne faut pas hésiter à faire quelques centaines de kms. Hier , il faisait beau, un véritable temps estival. A Genève, le collectif des Jasmins qui sur facebook sensibilise l'opinion sur la dramatique situation qui prévaut en Syrie organisait une journée information à l'adresse du public Genevois.
C'était pour moi une occasion de militer activement sur le terrain en participant à cette journée et aussi de découvrir de visu les contacts facebook qui jusqu'à présent n'existaient que dans le monde virtuel.
La journée commençait super bien avec un gps qui avait eu la belle idée de boycotter la Suisse. Avoir demandé mon chemin à une charmante et sympathique vendeuse d'une boutique, je ne mis pas longtemps et à trouver le lieu et à trouver une place de stationnement. J'avais mémorisé pour trouver mon chemin " faites demi tour; prenez à droite, le 2ième  feu à gauche puis tout droit, ensuite prendre à gauche , tout droit, passer devant des monuments, remonter à droite, rouler encore, puis à un moment tourner à gauche, tout droit , je suis sur la rue du Rhône avant de croiser la place Molard et trouver de l'autre côte du lac une place de stationnement

Et c'est ainsi que l'après midi se déroula de manière agréable à informer le public nombreux qui déambulait. Un intéressant échange eut lieu avec un représentant du ministère des affaires étrangères suisse. différents thèmes furent abordés comme les sanctions de l'ONU et les ventes d'armes suisses à l'étranger.

Pour lui, la vente d'arme d'état à état était contrôlée et la Suisse refusait de vendre des armes à des pays en guerre ou dans des zones sensibles ou dont les régimes ne sont pas démocratiques. c'est bien gentil de la part de la Suisse mais cette indiction ne s'applique pas pour la vente d'armes de privé à privé . J'ai croisé de nombreux touristes à qui je posais quelques questions concernant les représailles du régime de Bashar  El Assad contre sa population. Un livre d'or était disponible et les piétons étaient invités à y laisser un mot. En parcourant le livre, je fus surpris par un message dans lequel la personne souhait du courage au peuple syrien et espérait qu'il allait retrouver son "président". Les discussions s'enchainèrent jusqu'à bien après 18h avec de moments sympathiques surtout quand les discussions se faisaient avec mes compatriotes du Maghreb, algériens, marocains. Il y avait aussi ce couple Saoudien qui nous proposa un sac de petits figues sèches du royaume saoudien et qui proposa à une des militantes de lui offrir le voyage pour le pèlerinage à La Mecque ' elle a gentiment refusé la proposition' . Pendant tout ce temps, un autre groupe du côté de palais des nations occupait le trottoir pour rappeler le drame du peuple Syrien. Une fois le stand plié, on se retrouva à plusieurs autour d'un café sur une terrasse à discuter  de la manière de mieux coopérer.

En plus des échanges, j'ai réalisé 2 petites interviews sous forme  de radio trottoir

que je vais livrer ici 
video

Aucun commentaire: