samedi 29 octobre 2011

Démocratie ou Dictature: la France doit choisir

Vis à vis de l'opinion française et internationale, il y a comme une tromperie. La France ne peut pas d'un côté donner l'image d'un pays solidaire des révolutions qui secouent le monde arabe en allant jusqu'à prêter main forte militairement dans le cadre d'une mission à l'ONU aux rebelles Libyens et dans le même temps fermer les yeux sur ce qui se passe au Bahreïn et accepter qu'un membre du gouvernement Syrien responsable d'exactions quotidiennes en Syrie venir en France. 

Et justement jeudi 27 octobre, des incidents éclatèrent avec la police alors que Le Centre Culturel Arabe Syrien, situé 12 rue Tourville (Métro École militaire) à Paris recevait l’adjoint du Ministre de la Culture en Syrie.

Cet événement aurait pu rester impuni si une trentaine de jeunes syriens n’avait pas décidé courageusement de réagir. La réaction des autorités françaises est une fois de plus révoltante : les occupants ont subi les assauts de la police d’une rare violence, ils ont tous été arrêtés ainsi que plusieurs membres de l’inter-collectif des luttes des peuples du monde arabe) et mis en garde à vue. Rien de tel envers les gérants du Centre, rien de tel envers les manifestants venus soutenir le régime syrien. suite de l'article  ici .

Et pendant ce temps, en Syrie on tue par dizaines et le régime de Bashar essaye de masquer les massacres en mobilisant ses fidèles à travers tout le pays en organisant des déplacements en bus vers la capitale pour beaucoup forcés pour démontrer que le peuple soutient le régime. Soutien ou pas, il n'est permis à aucun régime de martyriser sont peuple pour se maintenir au pouvoir. Un pouvoir qui n'a aucune légitimité.
 
Lira aussi là 
et aussi cet article


video

Aucun commentaire: