jeudi 17 novembre 2011

Yosri Trigui n'est plus



Toute la Tunisie s'était mobilisée pour l'enfant du pays (Yousri Fakher Mohamed AL-TARIQI (يسري فاخر محمد محمد الطريقي)). 
Ses parents espéraient le retrouver avant la fin de l'année. Il a été pendu hier.
Il y a 10 jours, encore, je lisais des dépêches qui me permettaient de garder espoir. Après une première suspension de sa condamnation suite à des interventions politiques tunisiennes, la famille espérait vraiment retrouver son fis. J'ai appris la nouvelle tout à l'heure et à ce moment, j'ai pensé à sa famille et c'est pour qu'on n'oublie pas que j'ai souhaité en parler maintenant.
 Voici la dépêche de l'AFP annonçant l'information.

Exécution d'un Tunisien en Irak: Tunis exprime son regret


TUNIS - Le ministère tunisien des Affaires étrangères a fait part jeudi de son regret après l'exécution en Irak d'un jeune Tunisien condamné à mort pour sa participation à un attentat contre le mausolée de Samarra en février 2006.

Tunis fait part de son regret suite à l'exécution par les autorités irakiennes du citoyen tunisien Yousri Trigui, en dépit des efforts déployés par l'Etat tunisien pour obtenir sa grâce, selon un communiqué cité par l'agence TAP.

Le ministère des Affaires étrangères exprime ses vives condoléances à la famille du défunt.

Le ministère irakien de la Justice a confirmé jeudi l'exécution la veille de Yousri Trigui. Onze personnes impliquées dans des attaques terroristes ont été pendues mercredi. Parmi elles figure un Tunisien, condamné à mort pour sa participation à l'attentat contre le mausolée de Samarra, un Egyptien et neuf Irakiens, dont une femme, a-t-il dit.

Le président tunisien par intérim Fouad Mebazaa avait adressé il y a une semaine un message à son homologue irakien Jalal Talabani pour demander la grâce du jeune homme de 27 ans.

Le père de Yousri Trigui, Fakher Trigui, a déclaré à la TAP que son fils était un martyr et a réitéré son innocence. Mon fils est innocent de toutes les accusations portées contre lui et il n'a rien fait de mal, a-t-il dit.

Yousri Trigui, qui avait rejoint l'Irak en 2003 selon son père, était détenu depuis 2006.

Il avait été condamné à mort en 2009 pour avoir participé à l'attentat contre le mausolée chiite de Samarra, le 22 février 2006, qui avait déclenché la pire guerre confessionnelle entre sunnites et chiites de l'histoire de l'Irak avec des dizaines de milliers de morts.

Il a été aussi reconnu coupable d'attentats qui ont coûté la vie à des centaines d'Américains et d'Irakiens, dont la journaliste de la chaîne satellitaire Al-Arabiya en février 2006, Atwar Bahjat.


(©AFP / 17 novembre 2011 16h12)

Malgré l’intervention de Rached Ghannouchi auprès des autorités irakiennes

Yousri Trigui exécuté par les autorités irakiennes
Son père:«Certaines attitudes ‘’officieuses ‘’ tunisiennes auraient exacerbé l’animosité des chiites»
 La nouvelle est tombée comme un couperet : Yousri Trigui, condamné à mort par la justice irakienne a été exécuté aujourd’hui vers le coup de 09h30, heure tunisienne. Son père Fakhri, a confirmé la nouvelle dont il avait été mis au courant à l’instant même par un détenu libyen dans la même prison. Toujours d’après son père, l’Ambassade de Tunisie à Bagdad avait dans un premier temps démenti la nouvelle, confirmée par la suite par le bureau d’Ennahdha.

Ce n’est que vers le coup de 14h30 que la confirmation officielle est parvenue du Ministère des Affaires étrangères, tunisien.
Fakhri Tigui n’a pas manqué dans cette douloureuse circonstance d’exprimer ses voeux de libération imminente des autres détenus tunisiens dans les prisons irakiennes et ailleurs. Il a par la même occasion fustigé ce qu’il considère comme une attitude laxiste de la part des hauts responsables tunisiens et rappelé à ce propos la déclaration du Président irakien Jalel Talibani qui aurait nié avoir reçu la moindre requête officielle de la part de responsables tunisiens. : « Il est vraiment regrettable qu’il n’y ait eu aucune action ni aucune démarche sérieuses de la part des hauts responsables en Tunisie. Le communiqué publié par la Présidence de la République n’a fait qu’exacerber l’animosité de la secte Chiïte, d’où l’accélération de l’exécution de la mise à mort »
Rappelons que des promesses auraient été données par le premier Ministre irakien quant au report de l’exécution de la peine et à la révision du procès de Yousri Trigui, mais il semblerait que cette promesse ait soulevé un tollé auprès des Chiïtes et que les responsables irakiens aient cédé à la pression populaire. « mais pourquoi a-t-on épargné les quatre libyens condamnés à mort en Irak et exécuté un ressortissant tunisien? », s’interroge le père et de donner la réponse : « C’est parce que les responsables libyens ont entrepris des démarches avec plus de cœur et de volonté »


Il faut revenir sur l'immense campagne portée par des Tunisiens anonymes qui croyaient en son innocence même s'ils ne partageaient pas son combat.
 
Un site lui avait été dédié ici:  http://yosri.trigui.voila.net/affaire_trigui.html
ainsi qu'une importante page facebook  https://www.facebook.com/pages/Tous-pour-que-Yosri-Trigui-rentre-chez-lui-en-tunisie/189443901075897
Des lettres envoyées aux principaux chefs d'Etat, aux dirigeants politiques tunisiens.
Mais la décision du gvt irakien a été implacable en faisant pendre  mercredi, 11 personnes dont 1 femme. La nouvelle a aire le tour u net et toute la journée ce sont es centaines de personnes qui lui ont rendu hommage.
 

 
video
 


Aucun commentaire: