mercredi 14 décembre 2011

Libération de Salah Hamouri : Bonne ou mauvaise nouvelle

Comme beaucoup, j'ai appris l'annonce de la future libération de Salah Hamouri pour dimanche 18 décembre 2011.
Ma première pensée fut pour ses parents et je reçu ça comme une très bonne nouvelle. 
âgé de 26 ans, le jeune franco-palestinien, qui n'a cessé de clamer son innocence depuis son arrestation, aurait dû être libéré le 28 novembre et par l'application d'une loi de manière rétroactive, sa libération devait avoir lieu le 12 mars 2012. C'est à dire ans exactement 3 mois. En apprenant cette future libération, je m'étais dit que peut être les autorités françaises avaient réussi à faire pression sur les israéliens pour ne pas retarder plus une libération qui devait déjà avoir lieu le 28 novembre. Pour moi, cela n'aurait été que justice d'autant plus que sa condamnation était inacceptable du fait qu'il n'avait commis aucun délit.


A vrai dire, tout de même pour moi cette libération a un goût amer. Je suis content qu'il ait été libéré mais j'enrage que cela ait été fait dans le cadre d'échanges de prisonniers. J'aurai préféré qu'on ai imposé de faire libérer les longues peines, les femmes et les enfants en priorité. Je suis persuadé ayant appris à connaître le long de ces 7 années Salah Hamouri que lui même aura un sentiment de culpabilité. C'est comme si en réalité, on le condamnait à supporter la peine de celui qui n'aurait pas été libéré à sa place et puis il faut connaître les conditions de sa libération. Pourrait il vivre librement à Jérusalem 'El Qods'. Rien n'est moins sûr.
A vrai dire, pour moi, échanger un homme qui allait sortir dans 3 moi, est un marché de dupe. 


 Salah Hamouri, 26 ans, apparaît sous le numéro 525 sur une liste de 550 noms de détenus palestiniens relâchés dimanche, publiée par les services pénitentiaires israéliens dans le cadre d’un accord d’échange qui a permis la récente libération du soldat franco-israélien Gilad Shalit.  (réf: figaro)

Par ailleurs, un responsable israélien qui a requis l’anonymat a précisé qu’aucun des détenus qui seront libérés dimanche n’avait "de sang sur le mains", autrement dit pris part à des attentats anti-israéliens ayant fait des victimes. "Le choix des noms a été le fait d’Israël seul, il n’y avait pas de nécessité de négocier, car ces libérations faisaient partie de l’accord qui a été conclu avec l’Egypte", a ajouté ce responsable. Selon lui, cet accord prévoit qu’il s’agisse de prisonniers de sécurité et non pas de détenus de droit commun et "que la priorité soit accordée aux détenus du Fatah", le mouvement du président palestinien Mahmoud Abbas."


quelques liens :
  http://www.rfi.fr/moyen-orient/20111214-le-detenu-franco-palestinien-salah-hamouri-bientot-libre


video


http://www.europalestine.com/spip.php?article6550

http://www.europalestine.com/spip.php?article6714

Aucun commentaire: