samedi 29 septembre 2012

Le prix Mamounia 2012 a été remis à


Le prix Mamounia 2012 de la littérature marocaine francophone a été remis en ce samedi 29 septembre 2012 à  Mohamed Nedali avec Triste Jeunesse

https://www.facebook.com/LaMamouniaMarrakech

video
http://www.youtube.com/watch?v=7DNQaSUtB0o


J'ai  longuement abordé ce prix dans un précédant article ici: http://parolededemocrate.blogspot.fr/2012/09/prix-litteraire-de-la-mamounia.html

J'ai envie dans celui ci ne m'intéresser qu'au gagnant et essayer d'avoir les impressions du Jury.


 http://www.lefennec.com/livres/321-Triste-Jeunesse

Mohamed Nedali raconte une histoire d'amour qui tourne mal. Houda et Saïd se sont rencontrés à la Faculté des Sciences de Marrakech. Le goût de l'étude ne va pas les sauver. Nedali nous raconte l'envahissement de deux individus ordinaires par des sentiments et des ressentiments que rien ne laissait prévoir. Tout l'intérêt de "Triste jeunesse" tient dans un découpage quasi-cinématographique qui inscrit la fatalité de la jalousie et de la vengeance là ou l'on s'attendait à des doutes, à de la désillusion, à du chagrin ou du dépit... Le soir (lundi, 5 mars 2012) Chronique de Salim Jay ...Les héros du roman sont aussi de jeunes diplômés au chômage. A Marrakech, Saïd, son ami Younès et son amoureuse Houda, végètent malgré leurs diplômes universitaires, et doivent se débrouiller pour aider leurs familles aux revenus plus que modestes. Houda, qui rêvait de devenir professeur de sciences naturelles, comme son modèle, la belle Naïma Ayour, échoue à tous les concours, et ce n'est pas faute de travail. Younès doit faire le deuil de son père, renversé par un policier, et de l'enquête qui aurait envoyé le criminel en prison. Il doit aussi tirer un trait sur son amour de lycée, la belle Latifa, partie du jour au lendemain vendre ses charmes dans le Golfe. Quand à Saïd, c'est en prison qu'on fait sa connaissance, et tout le roman retrace l'histoire de sa jeunesse ratée, de ses études sans débouchés, de son amour trahi... TELQUEL (10 au 16 Mars 2012) Kenza Sefrioui
Extrait:

...Moi non plus je ne comprenais pas, mais que répondre à Houda? Tous les jours que Dieu fait, des millions de citoyens de par le pays éprouvent ce sentiment d'injustice. La corruption bat son plein, le népotisme régit tous les rapports, la justice est ouvertement au service du plus offrant, les partis politiques toutes tendances confondues, sont de farouches partisans du statu quo, les syndicats ont vendu leur âme au diable, les écrivains et les poètes n'ont pas droit au chapitre, les riches se permettent tout, les pauvres désespèrent de tout, les jeunes n'aspirent qu'à émigrer, le pays entier fonce droit dans le mur...


http://www.lnt.ma/culture/%C2%AB-triste-jeunesse%C2%BB-de-mohamed-nedali-32332.html

Le cinquième roman de Mohamed Nedali, « Triste jeunesse», vient de paraître aux éditions Le Fennec . Son récit s’inscrit dans la tradition du roman réaliste. Il décrit la vie des gens simples de son pays et de sa région, à la façon d’un conteur. Nedali parle de la détresse de la jeunesse marocaine, surtout de ces étudiants, issus de milieux pauvres qui, même avec leur diplôme en poche, peinent à trouver un emploi.
Le fil conducteur du récit est la relation entre Saïd, le héros-narrateur, et Houda, une jeune fille étudiante à la faculté des sciences de Marrakech, tout comme Saïd. Ils se sont connus à la faculté, se sont aimés et se sont juré fidélité. Houda rêve de devenir professeur de sciences naturelles. Elle et son amoureux passent plusieurs concours, mais à chaque fois, il y a des milliers de candidats et très peu de places à pourvoir. La corruption et le népotisme ont raison de leur volonté. Ils finissent par travailler, avec leur camarade Younès, dans un riad aménagé en maison d’hôte. C’est là que commencent les vrais problèmes pour notre héros.
A lire, incontestablement.
Fatimazahraa Rabbaj


S'exprimant lors d'une cérémonie organisée à cette occasion, le directeur général du prestigieux Palace la Mamounia, Dédier Picquot, a rappelé que ce Prix littéraire, doté de 200.000 dh, a été conçu dans le but de promouvoir la littérature marocaine d'expression française, réitérant la détermination de son établissement à oeuvrer pour la pérennisation de ce rendez-vous qui contribue à l'animation culturelle de la cité ocre.
La Française Christine Orban, qui a présidé le jury de ce prix pour la deuxième année consécutive, a indiqué que toutes les oeuvres littéraires qui étaient en compétition ont été d'une qualité exceptionnelle et qu'il était extrêmement difficile de départager les candidats, avant que le choix ne soit porté, à la majorité des voix, sur l'?uvre de Nedali, "caractérisé par un style singulier, une certaine sensibilité et une musicalité inédite".
Dans une déclaration à la MAP, le lauréat a fait savoir qu'il était à sa deuxième participation à ce concours destiné à encourager les écrivains et romanciers à persévérer, faire montre de créativité littéraire et à promouvoir la place du livre et de la littérature de manière générale.
Et de poursuivre que son ouvrage est un diagnostic de la situation difficile que vit la jeunesse actuellement en raison de l'existence de plusieurs tentations et un rappel que la lecture demeure l'outil le plus adéquat pour l'individu à même de lui permettre de mieux s'armer contre toute forme d'extrémisme.





Pour rappel  : Pour ce 3ième prix de la Mamounia 2012 dédié à la promotion de la littérature marocaine francophone

Liste des membres du jury

- Christine Orban (France) : romancière,  Elle est présidente du Jury pour la deuxième    année consécutive.

- Layla Chaouni (Maroc) : fondatrice des Editions Le Fennec. Elle a participé à plusieurs    jurys littéraires et artistiques.

- Khalid Zekri (Maroc) : professeur de littérature comparée à la Faculté des Lettres de      Meknès. Il est membre du comité de rédaction du Magazine Littéraire du Maroc.

- Mouna Hachim : (Maroc) : femme de lettres et écrivaine. Elle publie, actuellement, des  chroniques hebdomadaires à l’Economiste  et est l'auteur d'un roman semi-biographique : ' les enfants de la chaouia et l'auteur du dictionnaire des noms de familles du Maroc qui en est à sa seconde version'

- Adil Hajji (Maroc) : journaliste et grand amateur de Littérature. Il a pendant longtemps    animé sur 2M une émission littéraire.

- Tidiane N’Diaye (Sénégal) : chercheur, anthropologue et écrivain. Il est l’auteur de        nombreuses études économiques et sociales de l’INSEE.

- Marie Laberge (Canada) : Dramaturge, romancière, comédienne et une metteur en        scène.

- Vincent Engel (Belgique) : Professeur de littérature contemporaine et d’histoire            contemporaine, il a écrit de nombreux essais, romans, nouvelles ou pièces                       de théâtre.


Les livres qui ont été sélectionnés sont les suivants:

 "Une même nuit nous attend tous" de Lamia Berrada-Berca (Editions La Cheminante),

 "Triste Jeunesse" de Mohamed Nedali (Editions Le Fennec),

"Héros Anonymes" de Saphia Azzedine (Editions Leo Scheer),

 "La Vieille dame du riad" de Fouad Laroui (Editions Julliard),

"Lettre de Fès... Son monde à Elle" d'Aicha Benamour Benis (Editions La Croisée des Chemins),

 "Le détroit, l'Occident barricadé" de Mustapha Nadi (Editions Riveneuve)

 "L'Incompris du Hay Mohammadi" de Fouad Souiba (Editions Smein)

dimanche 23 septembre 2012

Prix littéraire de la Mamounia




«Un jour viendra sans doute où nous verrons ici un palace dans un grand jardin avec des arbres, des palmiers et des fleurs», avait prophétisé en 1917 l'historien Henry Dugard.

(Droits réservés)

Troisème Prix littéraire de la Mamounia
27-30 septembre 2012 - Marrakech ( Maroc)

Sous le signe de l'impulsion d'une dynamique à la littérature francophone marocaine

Notez vous mêmes les livres en votant ici

https://www.facebook.com/events/364245080319630/

Ne me demandez pas pourquoi moi l'algérien, je m'intéresse à ce prix qui se déroule au Maroc, je ne vous répondrai pas pour la simple raison que les réponses sont multiples et ne cherchez pas à me questionner avec plus d'insistance, il n'en sortira pas plus de notre échange mise à part du silence alors intéressons nous plutôt à ce prix littéraire de la Mamounia.
Le dicton universel, "jamais 2 sans 3" semble s'appliquer pour ce Prix tout jeune qui en est à sa 3 ième édition. Par contre après avoir couronné à 2 reprises un homme, j'aurai souhaité que la devise ne s'applique et qu'une femme soit honnorée mais la décision appartient au jury qui doit dès à présent et depuis plusieurs jours plancher dur sur les différents ouvrages en compétition cette année et n'étant pas dans les petits secrets, je me contenterai de faire ma proposition aussi modeste soit elle pour ce prix. . Ma réponse, vous la trouverez en fin d'article mais seulement après m'être patiement documenté sur les différents concurrents et leur ouvrage. Mon petit bonheur serait juste de tomber sur le bon résultat.

Depuis la toute première fois, il se tient à Marrakech au sein du splendide ensemble hôtelier la Mamounia d'où le nom du prix..

Créé initialement par la direction du Palace pour honorer la littérature marocaine de langue française mais aussi donner au splendide hôtel de luxe une autre image que celle d'un simple établissement à caractère lucratif même s'il est très prestigieux et qu'il n'a pas besoin de ce prix littéraire pour être à la fois connu et apprécié. 
Ainsi le Palace sous la direction très active de Didier Picquot nommé en 2009 déploya de gros moyens pour faire de ce prix, un moment prestigieux et d'année en année, on ressent l'amélioration à la fois au niveau du choix des livres en course et au niveau de la qualité du Jury.
Ce prix aujourd'hui connaît une notoriété mondiale d'où une partie des raisons qui font que je m'y intéresse. 

Avant de nous intéresser au prix littéraire qui sera décerné le 29 septembre. 2012, plongeons un instant dans le passé et débutons avec l'Histoire de ce palace. qui a ouvert ses portes en 1923 et que l'ancien premier ministre britannique qui y venait pour peindre avait qualifié d'un des lieux les plus beaux du Monde.   
Alfred Hitchkok y tourna des scènes de " l'homme qui en savait trop"  . Jacques Brel en parlait comme du "rêve civilisé que l'on souhaite croiser plus souvent". Depuis près d'un siècle, la Mamounia séduit les grands de ce Monde.

Plongeons un peu plus dans un lointain passé .


A l’origine, le lieu abritait une oasis luxuriante lovée à l'intérieur des remparts de la ville ocre, créée au XIIe siècle par le calife Abdelmoumen, le premier des Almohades. Six siècles plus tard, l’histoire continue avec le sultan alaouite Sidi Mohamed Ben Abdallah, qui avait pour habitude d’offrir un domaine en cadeau de mariage à chacun de ses fils. C’est ainsi que ces derniers, Abdessalam, Mamoun, Moussa, et Hassan ont donné leur nom aux jardins qu’ils ont reçus de leur souverain de père. Celui ayant appartenu au prince Mamoun deviendra célèbre et inspirera le nom de La Mamounia. On raconte qu’il l’utilisait comme lieu de plaisance où il aimait organiser de mémorables garden parties.
Au XIXe siècle y avait déjà été érigé un petit bâtiment mauresque, le Pavillon de la Mamounia. Marrakech y recevait ses invités de marque. Conçu en 1923 par les architectes Henri Prost et Antoine Marchisio, l’hôtel La Mamounia a bénéficié de l’attention toute particulière de son commanditaire la Compagnie des chemins de fer du Maroc, qui voulait un bâtiment alliant tradition architecturale marocaine et style Art déco très en vogue à l’époque. 





En 2006 soit 20 ans avant un précédant lifting par l'architecte André Pacard , il subit d'importants travaux ,sous l'impulsion du célèbre décorateur Jacques Garcia ,qui durèrent près de 3 ans pour en faire le joyau tant apprécié aujourd'hui qui n'a plus rien avoir avec le précédant question décors intérieur.. Une remise à niveau plus que nécessaire pour lutter à armes égales avec ses concurrents. C'est ainsi, dans un cadre prestigieux que sera remis le troisième prix littéraire et en plus à la date anniversaire de réouverture le 29 septembre 2009. .


Mais au fait, comment ce sont passés les précédents prix. ?  Un tour en arrière.

Année 2010, du jeudi 04 novembre au dimanche 07 novembre

 La 1ère édition du Prix littéraire de la Mamounia, doté de 200 mille dirhams, avait été remportée par Mahi Benbine pour son roman "Les étoiles de Sidi Moumen" (Flammarion -2010)
 
(Droits réservés)

Liste des membres du jury


-Guillaume Durand (France), Président du jury (journaliste - animateur) ;

 -Abdesselam Cheddadi (Maroc)(historien et professeur à l’université Mohamed V de Rabat) ;  

-Christine Orban  (France) (romancière) ;

-Denise Bombardier (Canada) (journaliste, romancière, essayiste, productrice, animatrice de télévision,     radio) ;  

-Elizabeth Tchoungui (France) (journaliste, animatrice) ;

-Jacques De Decker (Belgique) (critique littéraire au quotidien Le Soir) ;

-Julien Clerc (France) (chanteur et compositeur) ;  

-Layla Chaouni (Maroc) (fondatrice des Editions Le Fennec) ;  

-Khalid Zekri (Maroc) (professeur de littérature comparée à la Faculté des Lettres de Meknès et membre   du comité de rédaction du Magazine Littéraire du Maroc) ;  

-Marc Dugain (France) (écrivain).


Les livres qui ont été sélectionnés sont les suivants: 


 « Les vertus immorales » de Kebir Mustapha Ammi (Gallimard - 2009)

« Rêve d’envol » de Hayat Elyamani (Anne Carrière - 2009)

« Mon père est femme de ménage » de Safia Azzedine (Léo Scheer - 2009)

« Au pays » de Tahar Benjelloun (Gallimard - 2009)

« Le livre imprévu » récit autobiographique de Abdellatif Laabi (La Différence - 2010)

« Le jour du Roi » de Abdellah Taia (Le Seuil - 2010)

« Dites-moi le songe » de Abd El Fettah Kilito (Actes Sud - 2010)

« Le bonheur des moineaux » de Mohamed Nedali (Editions de L’Aube - 2010)

« Les étoiles de Sidi Moumen » de Mahi Bine Bine (Flammarion - 2010)

« Une Année chez les Français » de Fouad Laroui (Julliard - 2010)



(Droits réservés)




Année 2011, du jeudi 29 septembre au dimanche 02 octobre


 Pour sa deuxième édition, la composition du jury a été plus diversifiée que la première, plusieurs nationalités étaient présentes avec la particularité d’être francophone.

Cette année là ,le Prix littéraire "La Mamounia" a récompensé  à titre posthume, l'écrivain marocain Mohamed Leftah, pour son roman "Le dernier combat du captain Ni'mat" paru en 2010 aux Editions de « La Différence ». (lien express)

Neuf romans et essais d’auteurs marocains francophones étaient en compétition. Le jury, présidé par Christine Orban, a voté en majorité pour ce roman, sans laisser place à un éventuel second tour de délibération. Le jury était composé de marocains, français, belges, sénégalais et québécois, dont le marocain Mahi Binebine lauréat du prix littéraire “La Mamounia” 2010. C'est à l'artiste Yahya que la Mamounia a fait appel pour créer le trophée de son Prix littéraire. A l'instar des oeuvres subtiles mais sophistiquées de Yahya, ce livre réalisé en bronze selon l'art de la dinanderie est un objet moderne, chic, mais agrémenté de délicates touches orientales. Cet objet, fait main, est une pièce de collection, sobre mais sophistiqué, minimaliste mais riche en ornements, délicat mais audacieux.
Christine Orban qui a débuté son allocution par “Marrakech, pays de mon enfance”, a qualifié le roman de Mohamed Leftah de “courageur, provoquant par sa liberté et sa sincérité”. La cérémonie de remise de ce Prix s'est déroulée en présence du ministre de la Culture, Bensalem Himmich, de l'ambassadeur de France au Maroc, Bruno Joubert, de la Consule générale de France à Marrakech, Chantal Chauvin, de l'ancien ministre français de la Culture, Jack Lang, et d'autres personnalités du monde de la culture, des arts et des médias.
Plusieurs problématiques ont été relevées durant cette cérémonie : l’édition au Maroc, la place et les dépenses de lecture chez le Marocain et l’implication du ministère de la culture pour la littérature.(article complet ici )
Zineb Bennouna



Le jury était composé de

-ChristineOrban (France), romancière  Présidente du jury

-Denise Bombardier (journaliste, romancière, essayiste, productrice, animatrice de télévision, radio)

-Layla Chaouni (Maroc) (fondatrice des Editions Le Fennec)

- Mouna Hachim : (Maroc) : femme de lettres et écrivaine. Elle publie, actuellement, des chroniques hebdomadaires à l’Economiste  et est l'auteur d'un roman    semi-biographique : ' les enfants de la chaouia et l'auteur du dictionnaire des noms de familles du Maroc qui en est à sa seconde version'
  
- Khalid Zekri (Maroc) : professeur de littérature comparée à la Faculté des Lettres de Meknès. Il est membre du comité de rédaction du Magazine Littéraire du  Maroc.

- Marc Dugain (France) (écrivain).

- Vincent Engel (Belgique) : Professeur de littérature contemporaine et d’histoire contemporaine, il a écrit de nombreux essais, romans, nouvelles ou pièces de théâtre. 

- Tidiane N’Diaye (Sénégal) : chercheur, anthropologue et écrivain. Il est l’auteur de nombreuses études économiques et sociales de l’INSEE.

 - MahiBinebine (Maroc) (peintre,sculpteuretécrivain)

Les livres qui ont été sélectionnés sont les suivants:

'Le dernier combat du captain ni'mat', Mohamed Leftah, éditions La différence - 2010

'Shamablanca', Sonia Terrab, éditions Atlantica Séguier - 2011
 
'Le drame Linguistique Marocain', Fouad Laroui, éditions Zellige – 2011
 
'La Mecque Phuket',Safia Azzedine, éditions Léo Scheer - 2010
 
'Hasna ou le destin d'une femme', Maria Guessous, éditions La croisée des chemins - 2011
 
'Kant et la petite robe rouge', Lamia Berrada-Berca, éditions La cheminante - 2011
 
'L'Encensoir', Omar Berrada, éditions La croisée des chemins - 2011
 
'Chroniques de quartier' de Mohamed Diouri, éditions L'Harmattan - 2011
 
'Des histoires de grands', Myriam Jebbor, éditions L'Harmattan - 2011
 
'Mardochée', Kebir-Mustapha Ammi, éditions Gallimard - 2011



Cérémonie de remise du prix:






Année 2012 , du jeudi 27 septembre au Dimanche 30 septembre


Pour cette année 2012, je me suis permis de lancer un évènement pour mieux le faire connaître cette édition qui vise à partager des expériences diverses, participer à l’enrichissement culturel local et à faire rayonner la littérature francophone marocaine à travers le monde,
il se déroule le 29 septembre 2012, bien sûr au sein du palace de la Mamounia et qui est aussi le jour anniversaire de la journée de réouverture après les 3 ans de travaux.

Le jury est composé de 8 personnalités littéraires de renommée internationale, aura à départager 7 oeuvres d'auteurs marocains d'expression française, publiées entre septembre 2011 et août dernier.
 
Liste des membres du jury

- Christine Orban (France) : romancière,  Elle est présidente du Jury pour la deuxième    année consécutive.

- Layla Chaouni (Maroc) : fondatrice des Editions Le Fennec. Elle a participé à plusieurs    jurys littéraires et artistiques.

- Khalid Zekri (Maroc) : professeur de littérature comparée à la Faculté des Lettres de      Meknès. Il est membre du comité de rédaction du Magazine Littéraire du Maroc.

- Mouna Hachim : (Maroc) : femme de lettres et écrivaine. Elle publie, actuellement, des  chroniques hebdomadaires à l’Economiste  et est l'auteur d'un roman semi-biographique : ' les enfants de la chaouia et l'auteur du dictionnaire des noms de familles du Maroc qui en est à sa seconde version'

- Adil Hajji (Maroc) : journaliste et grand amateur de Littérature. Il a pendant longtemps    animé sur 2M une émission littéraire.

- Tidiane N’Diaye (Sénégal) : chercheur, anthropologue et écrivain. Il est l’auteur de        nombreuses études économiques et sociales de l’INSEE.

- Marie Laberge (Canada) : Dramaturge, romancière, comédienne et une metteur en        scène.

- Vincent Engel (Belgique) : Professeur de littérature contemporaine et d’histoire            contemporaine, il a écrit de nombreux essais, romans, nouvelles ou pièces                       de théâtre.


Les livres qui ont été sélectionnés sont les suivants:

 "Une même nuit nous attend tous" de Lamia Berrada-Berca (Editions La Cheminante),

 "Triste Jeunesse" de Mohamed Nedali (Editions Le Fennec),

"Héros Anonymes" de Saphia Azzedine (Editions Leo Scheer),

 "La Vieille dame du riad" de Fouad Laroui (Editions Julliard),

"Lettre de Fès... Son monde à Elle" d'Aicha Benamour Benis (Editions La Croisée des Chemins),

 "Le détroit, l'Occident barricadé" de Mustapha Nadi (Editions Riveneuve)

 "L'Incompris du Hay Mohammadi" de Fouad Souiba (Editions Smein).




Les liens qui m'ont été utiles pour écrire mon article.
https://www.facebook.com/notes/mahi-binebine/prix-litt%C3%A9raire-de-la-mamounia-pour-les-%C3%A9toiles-de-sidi-moumen/447634506658
https://www.facebook.com/events/364245080319630/
http://fr.allafrica.com/stories/201209040654.html
http://www.marrakechtv.com/mtv_blog/3eme-edition-du-prix-litteraire-de-la-mamounia-marrakech-2012/
http://www.madein-marrakech.com/fr/article-leftah-laureat-du-prix-litteraire-de-la-mamounia-2137.html
http://www.mamounia.com/fr/index.php
http://www.maghress.com/fr/lematin/141461
http://www.purepeople.com/media/guillaume-durand-est-president-du-jury_m490640
http://www.wat.tv/video/prix-litteraire-posthume-pour-48ajn_2i6xp_.html
http://www.lopinion.ma/def.asp?codelangue=23&id_info=27800&date_ar=2012-9-18%2023:40:00
http://www.mamounia.com/uk/pdf/membres-du-jury.pdf
http://www.franceinfo.fr/chroniques-a-livre-ouvert-2011-10-22-le-dernier-combat-du-captain-ni-mat-prix-litteraire-la-mamounia-2011-570465-81-127.html

http://www.maghress.com/fr/lopinion/13747   ,
http://www.mamounia.com/fr/index.php
,
http://www.couleurs-maroc.com/couleurs11/mamounia_la_legende.php
 http://www.slateafrique.com/2647/maroc-la-mamounia-palace-de-tous-les-fantasmes
http://www.maghress.com/fr/lopinion/13747


Algérie réveille toi, le monde te regarde

Dans un communiqué datant d’hier, la Cellule de Communication de la Gendarmerie nationale a rendu public le nombre des décharges sauvages qui existent à travers le pays, cela au moment où l’Etat a pris le taureau par les cornes pour venir à bout de ce phénomène en affichant sa volonté d’éradiquer, une bonne fois pour toutes, les décharges sauvages et redonner le blouson blanc aux villes algériennes. Selon le communiqué, 2 263 décharges «non autorisées» et 819 autorisées ont été recensées, au cours du 1er semestre de l’année en cours, par la Cellule de Protection de l’Environnement, relevant de la Gendarmerie nationale.



http://www.dzonline.net/2012/09/22/constat-alarmant-de-la-gendarmerie-plus-de-2-000-decharges-sauvages-a-eliminer/





Le saccage de l'Algérie, ce n'est pas de la fiction et les coupables, ce ne sont pas les agents de la France ou du Maroc. Les coupables, c'est nous, les Algériens. Honte à nous.





 L'une des conséquences de ces décharges se sont les incendies de forêts come le montre cet article.

http://observers.france24.com/fr/content/20120907-manque-canadairs-decharges-sauvages-bouts-verre-ont-mis-kabylie-fournaise-incendie-algerie

Situation en 2012 à AZAZGA en Kabylie

http://www.liberte-algerie.com/algerie-profonde/azazga-s-adjuge-le-label-d-une-grande-ville-poubelle-apres-la-fermeture-de-la-decharge-publique-185705

 Constantine montre l'exemple
http://www.maghrebemergent.info/actualite/fil-maghreb/15980-algerie-des-plans-de-charge-pour-les-micro-entreprises-de-ramassage-des-dechets-de-constantine.html


Voici un exemple de la destruction de la nature algérienne en 2011

video

Et cet article qui date de 2010 sur les chiffonniers algériens

http://suite101.fr/article/face-a-la-misere-en-algerie-les-decharges-publiques-ravitaillen-a12752

samedi 22 septembre 2012

La chrétienté au secours de l'Islam

Boutin la chrétienne au secours des Musulmans. Ce que le recteur inutile de la Mosquée de Paris, Dalil boubakeur est incapable de faire tellement, il est petit dans sa tête et à force de courbettes au pouvoir, c'est une élue de la république connue pour sa défense de la chrétienté qui le fait. Je dis chapeau bas. Messieurs les représentants inutiles de la communauté musulmane, prenez en de la graine


http://www.huffingtonpost.fr/2012/09/19/caricatures-charlie-hebdo-caricatures-mahomet-en-direct_n_1902471.html?_clear#86_plainte-de-boutin-contre-charlie-hebdo-pour-mise-en-danger-de-la-vie-dautrui


(droits réservés)

Témoignage de DEIR EZZOR

SYRIE DEIR EZZOR: VIDÉO D'UN PRÊCHE PUISSANT PRONONCE PAR UN IMAM DÉTERMINÉ QUI N'EST AUTRE QUE L'ONCLE DU MARTYR PRÉSENT!

(SVP PARTAGEZ AUX ARABOPHONES ET A LA CONSCIENCE MUSULMANE, Merci!)

"Nous vivons une guerre qu'à déclaré le criminel Bachar Al Assad! Et moi je dis à ce criminel, fils de criminel, à celui qui nous tue, et dont le père a également tué avant lui que nous sommes déterminés de refuser de vivre avec ces monstres ! ALLAHOU AKBAR!!!"

"Nous avons tous le projet de martyr, quelque soit le nombre d'avions qui nous bombardent! Et nous ne changeront pas de cap, ni ne nous soumettrons, parce que nous sommes fermement convaincus dans la destiné de Celui qui a créé toute l'humanité et qui tient l'univers entier entre ses mains!"

"Nous nous adressons à leurs pilotes criminels: Où étiez-vous au moment de la prise du Golan? Est-ce que le Golan pour vous est si loin? Est-ce que depuis ces 40 années passées, a t-il, une seule fois tiré une balle en direction de l'état hébreux et de leurs sionistes? Alors qu'aujourd'hui vous avez les sionistes qui sont totalement comblés et admiratifs! Ils observent le spectacle en se réjouissant de voir un être massacrer son peuple de cette façon-là!"

"Alors que nous, nous leurs disons que nous mourront selon notre destinée! Nos enfants meurent selon leur destinée! Nos personnes âgées meurent conformément à leur destinée! Nos épouses meurent selon leur destinée! Car Allah dit: "Aucune âme ne meurt, sans que nous lui ont prescrit une telle destinée". Alors quand vous avez des avions qui bombardent, elles bombardent selon une destinée prédéfini! Et nous, conformément à la volonté de Dieu, Son Pouvoir est sur terre, et c'est par Son pouvoir que nous réussiront, par Son pouvoir que nous vaincront!!! Il n'y a de Dieu Qu'Allah, et son prophète est Mouhamad".
 http://www.youtube.com/watch?v=-aYLOkYeTFc&feature=share
 
video
 

La France frise la paranoiïa

La France est menacée par une invasion islamiste (dixit marine lepen) . Aujourd'hui importante manifestation islamiste à Marseille. Pour répondre à cette dangereuse provocation: 1 hélicoptère, 60 crs en tenue de combat. Pour suivre l'évènement du jour, pas moins de 30 journalistes. Ah oui, j'oubliais, il y avait en face selon tout le monde, 1 manifestant.
Après discussion, il y a eu accord sur le nombre ou plutôt le chiffre.



Les autorités françaises sont en plein délire et même tenir des propos virtuels sans effet pour juste exprimer une colère qui a du mal à être contenue mène droit en prison . Ces jours-ci, on a inventer la liberté d'expression à 2 vitesses. Pour les uns l'obligation d'accepter de se faire insulter avec interdiction de réagir et pour les autres liberté totale de vomir sa haine avec une haute protection de l'Etat sous couvert de la loi. 

 Nous avons un pouvoir aux réflexes dangereux qui manque d'assurance et qui réagit de manière stupide.

(droits réservés)

Journée portes ouvertes Arts Dreams

à l’espace Arts Dreams
Samedi 22 septembre 2011 De 14h00 à 22h00

au programme : 14h -18h00


Rencontre avec les intervenants des

ateliers pour enfants et adultes


Danse: dabké , danse orientale


Langues : arabe , anglais


Théâtre multilingue


Chant : technique vocale et chants du monde en polyphonie



En soirée sur réservation


Quatuor Tillandsia


concert + plat orientale 15€


concert seul 8 €


Quatre voix nomades a capella,Quatre souffles se mêlent au gré des vents …


A l’écoute des soupirs et sagesses du monde.


Sabine KOULI – Anne FROMM – Catherine DREVET – Chems AMROUCHE




Informations et inscription pour les cours online sur notre site


www.arts-dreams.org
 
- contact@arts-dreams.org

04 72 07 80 30


Espace arts dreams 15 bis rue imbert Colomes 69001

Présentateur télé, ça vous tente

Tlm  (Télé Lyon Métropole) dans la galerie marchande du centre commercial Auchan s'est prêtée à un exercice assez amusant avec le public. 
Je passais en coup de vent pour quelques courses qui n'étaient même pas prévues. Je venais de déposer mon fils au stade Vuillermet de Lyon pour son entrainement avec l'équipe du LOU. Il était anxieux même s'il faisait parti des meilleurs joueurs, il ne savait pas s'il serait retenu pour le prochain match de dimanche contre Lille. Une fois déposé, j'avais décidé de rentrer chez moi et revenir 2 heures plus tard.
Noyé dans les embouteillages, je me risquai sur un autre itinéraire et je ne sais pourquoi au lieu de filer à gauche pour retrouver un raccourci, je me lançais stupidement sur une route qui m'amenait dans une direction opposée. Je n'avais pas envie de faire demi-tour et après un virage à droite puis encore un autre à droite hésitant à nouveau sur le chemin à prendre, je décidai de foncer droit en direction du mur d'un pont qui ne m'offrait aucun autre choix que de bifurquer à droite pour me retrouver à l'endroit que je ne voulais pas affronter le périphérique bondé;
Tant pis, je poursuivis le chemin et au lieu de continuer à droite, je décidai d'aller faire des courses et surtout faire le plein. J'étais au rouge depuis hier et je ne voyais pas le véhicule assurer le retour avec peut être à peine un verre de gazoil dans le ventre. Là , c'est clair que mon véhicule m'aurait fait un caca nerveux.
C'est ainsi que je me retrouvai dans ce fameux centre commercial. 
Je me dirigeai vers l'entrée du magasin quand je repérai une équipe jeune et for sympathique de TLM. Je découvris un jeune homme qui jouait le présentateur météo derrière un écran vert et une jeune fille qui se prêtait au rôle de présentatrice du journal.. J'avais trouvé l'exercice rigolo et comme j'avais un peu de temps devant moi, je me risquai à les questionner. J'avais envie de me détendre après une journée très stressante et me prêter pour le plaisir à cette séance télé. La réponse fut immédiate. Je pouvais passer dans moins de 10 mn juste le temps d'un petit toilettage du visage, 3 minutes pour m'expliquer le fonctionnement et 3 minutes plus tard, j'étais aux commandes du journal. entouré d"une équipe complète prête pour l'enregistrement et la diffusion. Il ne s'agissait pas d'un exercice imposé. ça avait bien amusé le public surtout une jeune femme qui voulait vraiment me faire mourir de rire en usant tous les stratagèmes.. Dans l'équipe TLM, il y avait une jeune femme équipée d'un puissant appareil photo. elle avait bien le maillot TLM, rien ne la distinguait des autres sauf qu'elle était en mode freelance et qu'elle habitait à plus de 100 km à Clermont Ferrand


video


TLM est encore présente jusqu'à demain alors faites vous plaisir seul ou avec vos enfants. Lors de la journée du patrimoine, les portes de TLM étaient ouvertes au public et TLM avait pris l'initiative d'amener la télé vers le public
http://www.tlm.fr/Les-Journees-du-patrimoine

vendredi 21 septembre 2012

Honte à la France

En cette journée où il était bon de faire un geste pour la paix. La France aurait pu faire la paix avec sa conscience. Elle a préféré au nom d'une tradition minable  faire honte à son peuple en fermant les yeux sur une immonde barbarie.

Se prendre des airs de donneur de leçon à l'échelle planétaire et n'être même pas capable de s'offrir un conseil des sages être en mesure de sentir la souffrance des animaux, c'est révoltant. En considérant que la mise à mort dans d'atroces souffrances est une exception à la loi des humains au nom d'une tradition qui n'a de nom que l'hypocrisie et la bêtise humaine, j'ai honte aujourd'hui de me dire français. J'aurai vraiment espéré un geste fort de la république et je constate amèrement que la France se couche sur ses nobles principes pour satisfaire le lobby de la mort cruelle. je n'ai rien à rajouter à mes mots. Ils en disent assez longs.


video



video

Journée internationale de la Paix : 21 septembre 2012

« J’engage tout un chacun, d’ici au 21 septembre, à réfléchir à la façon dont il peut contribuer. Employons-nous ensemble à faire que le chemin de Rio nous mène au développement durable, à la paix durable … et à un avenir où nous vivrons tous en sécurité. »
Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon



Renforcer les idéaux de paix

La Journée internationale de la paix est observée chaque année, partout dans le monde, le 21 septembre. L'assemblée générale a consacré cette Journée au renforcement des idéaux de paix, tant au sein des nations et des peuples qu’entre ceux-ci.

Une paix durable...

Cette année, les dirigeants des États, la société civile, les autorités locales et le secteur privé, se sont réunis à Rio de Janeiro, au Brésil, pour la Conférence des Nations Unies pour le développement durable afin de renouveler l'engagement politique pour un développement durable à long terme.
C'est dans le cadre de la Conférence Rio +20 que le thème des célébrations de cette année a été choisi: « Une paix durable pour un avenir durable ».
Un avenir durable ne peut se concevoir s'il n'est accompagné d'une paix durable. De la même façon, une paix durable doit se construire avec un développement durable.

... Un développement durable...

Les causes profondes de nombreux conflits sont directement liées ou alimentées par les ressources naturelles précieuses, comme les diamants, l'or, le pétrole, le bois ou l'eau. Concernant la propriété, le contrôle et la gestion des ressources naturelles sont essentiels pour maintenir la sécurité et pour restaurer une économie saine dans les pays post conflit.
La bonne gestion des ressources naturelles peut jouer un rôle central dans la construction de la paix durable dans les sociétés qui sortent à peine d'un conflit.

... Pour un avenir durable

La Journée internationale de la paix nous permet à tous, dans le monde entier, de partager une date commune pour réfléchir à la façon dont nous pouvons, individuellement, contribuer à assurer que les ressources naturelles sont gérées de manière durable, réduisant ainsi les possibilités de conflits, et ouvrant la voie à un avenir durable : l'avenir que nous voulons. 


C'est admirable de penser la paix mais dans le concret, c'est la guerre qui mène la danse. 




Liste des intitiatives pour le 21 septembre et liens qui en parlent: 






Passera, passera pas le vote des immigrés ,

Alors que le projet de vote aux élections locales des immigrés non communautaires n'est pas encore discuté, voilà que les compteurs du populisme s'affolent. C'est dans ce contexte de flottement et surtout de déballage de fausses informations que je me suis sentis dans l'obligation d'apporter mon grain de sel. Je ne compte pas donner mon avis sur ce vote pour la simple raison que mon avis ne compte en rien dans le processus. Je veillerai juste à exposer clairement les faits en indiquant les avis des pour et contre, leurs arguments, défiances et éclairer mes lecteurs sur le processus qui puisse permettre aux immigrés de France de pouvoir voter aux élections locales et même pour les prochaines élections municipales de 2014.
François Hollande dans le cadrer de son programme pour l'élection présidentielle avait fait figuré dans ses 60 propositions, le vote des immigrés aux élections locales tout comme l'avait fait l'autre François de gauche, François Mitterrand dans son programme de 110 propositions sans avoir tenu sa promesse au bout de 14 ans de présence à la plus haute instance comme quoi les promesses n'appartiennent qu'à ceux qui les reçoivent.

A la différence du premier François de gauche, le second semble engagé à tenir ses engagements ne considérant pas celui ci comme une priorité absolue en raison de la crise économique mais l'échéance des élections municipales approchant, les chances que la promesse soit tenue sont assez grandes.
en attendant, on considère en haut lieu que le mariage gay passe avant le vote des étrangers. Voir lien: http://www.leral.net/Le-droit-de-vote-des-etrangers-en-France-pas-pour-tout-de-suite_a56265.html

Tout semble aisé sur le papier.
Il suffirait donc que le texte voté par le Sénat l'an dernier soit transmis à l'Assemblée pour que cette réforme aboutisse, plaident les promoteurs de cette initiative. Et qu'elle puisse être effective lors des municipales de 2014. A vrai dire, les choses ne sont pas aussi évidentes.

A droite, c'est la fronde à coup de sondages, de bavardages et d'émotions

 



Et à gauche, on est loin de l'unanimité avec un ministre de l'intérieur qui semble à première vue faire cavalier seul et créer la zizanie au sein du gouvernement en tenant un discours qui sent plus la France profonde aux couleurs de la droite dure que l'esprit de la gauche que veut incarner François Hollande même si les spécialistes de la langue de bois au sein du Ps disent que tout va bien.
 
Les propos de Manuel Valls, le fils d'immigré espagnol font grincer des dents au sein de la coalition. 
Parlant de propos, les voici: "Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, avait auparavant tempéré les ardeurs de son camp en faisant valoir dans Le Monde daté de mardi que ce n'était ni une "revendication forte dans la société française", ni un "élément puissant d'intégration" tirés de l'article suivant: http://fr.news.yahoo.com/vote-%C3%A9trangers-75-d%C3%A9put%C3%A9s-ps-appellent-%C3%A0-tenir-112659668.html



On nous ressort les sondages pour dire que les Français n'en veulent pas. Certains à droite indiquent que ce projet porte atteinte à la constitution. 
Oui, il est vrai qu'il y aura besoin un toilettage et que pour le faire, il faudrait un peu plus que la majorité PS aux 2 chambres assemblée et Sénat.

Selon l'article 3 de la Constitution, "sont électeurs tous les nationaux français majeurs...". Accorder le droit de vote aux étrangers remettrait donc en cause ce principe cardinal qui lie la citoyenneté et la nationalité.
L'obstacle de forme n'est pas moindre. Pour la raison que l'on vient d'évoquer, cette réforme impose une modification de la Constitution. Cela suppose soit un vote favorable des trois cinquièmes des parlementaires réunis en Congrès, hors d'atteinte pour la gauche, soit un référendum dont on peut douter, dans l'état actuel du pays et des esprits, qu'il soit favorable. Le risque de l'échec est donc évident, comme celui de creuser ensuite un peu plus le fossé entre la France et les étrangers qui vivent sur son sol.

 

C'est justement parce que certains élus du parti socialiste favorables au vote des étrangers pour les élections locales craignent une volte face du président de la République que 75 d'entre eux qui ne représentent qu'une toute petite partie des députés de gauche favorables au vote des étrangers aux élections locales ont lancé une lettre ouverte dans le journal Le Monde du 17 septembre 2012 :


Voici les signataires de cet appel qui je le répète à nouveau ne sont qu'une partie des députés favorables au vote des étrangers aux élections locales et sous certaines conditions.



Pouria Amirshahi (Français établis hors de France),
Nathalie Appéré (Ille-et-Vilaine),
Alexis Bachelay (Hauts-de-Seine),
Serge Bardy (Maine-et-Loire), Philippe Baumel (Saône-et-Loire),
Nicolas Bays (Pas-de-Calais),
Karine Berger (Hautes-Alpes),
Philippe Bies (Bas-Rhin),
Gisèle Biémouret (Gers),
Jean-Pierre Blazy (Val-d'Oise),
Yves Blein (Rhône),
Patrick Bloche (Paris),
Kheira Bouziane (Côte-d'Or),
Isabelle Bruneau (Indre),
Gwenegan Bui (Finistère),
Jean-Claude Buisine (Somme),
Alain Calmette (Cantal),
Colette Capdevielle (Pyrénées-Atlantique),
Christophe Caresche (Paris),
Fanélie Carrey-Conte (Paris),
Nathalie Chabanne (Pyrénées-Atlantique),
Marie-Anne Chapdelaine (Ille-et-Villaine),
Valérie Corre (Loiret),
Pascal Deguilhem (Dordogne),
Sébastien Denaja (Hérault),
Fanny Dombre-Coste (Hérault),
Sandrine Doucet (Gironde), Jean-Pierre Dufau (Landes),
Laurence Dumont (Calvados),
Martine Faure (Gironde),
Alain Fauré (Ariège),
Mathias Fekl (Lot-et-Garonne),
Richard Ferrand (Finistère),
Geneviève Gaillard (Deux-Sèvres),
Laurent Grandguillaume (Côte-d'Or),
Estelle Grelier (Seine-Maritime),
Edith Gueugneau (Saône-et-Loire),
Jérôme Guedj (Essonne),
Elisabeth Guigou (Seine-Saint-Denis),
Razzy Hammadi (Seine-Saint-Denis),
Mathieu Hanotin (Seine-Saint-Denis),
Régis Juanico (Loire),
Pierre-Yves Le Borgne' (Français établis hors de France),
Dominique Lefebvre (Val-d'Oise),
Axelle Lemaire (Français établis hors de France),
Annick Lepetit (Paris),
Arnaud Leroy, (Français établis hors de France),
Audrey Linkenheld (Nord),
Lucette Lousteau (Lot-et-Garonne),
Marie-Lou Marcel (Aveyron),
Jean-René Marsac (Ille-et-Vilaine),
Martine Martinel (Haute-Garonne),
Sandrine Mazetier (Paris),
Patrick Menucci (Bouches-du-Rhône),
Corinne Narassiguin, (Français établis hors de France),
Philippe Noguès (Morbihan),
Maud Olivier (Essonne),
Christian Paul (Nièvre),
Hervé Pellois (Morbihan),
Sébastien Pietrasanta (Hauts-de-Seine),
Elisabeth Pochon(Seine-Saint-Denis),
Michel Pouzol (Essonne),
Valérie Rabault (Tarn-et-Garonne),
Dominique Raimbourg (Loire-Atlantique),
Eduardo Rihan Cypel (Seine-et-Marne),
Denys Robillard (Loir-et-Cher), Dolores Roque (Hérault),
Gérard Sebaoun (Val-d'Oise),
Julie Sommaruga (Hauts-de-Seine),
Suzanne Tallard (Charente-Maritime),
Thomas Thévenoud (Saône-et-Loire),
Jean-Louis Touraine (Rhône),
Cecile Untermaier (Saône-et-Loire),
Jean-Jacques Urvoas (Finistère),
JacquesValax (Tarn),
Olivier Veran (Isère),
Jean-Michel Villaumé (Haute-Saône)
Philip Cordery, (Français de l'étranger),
Sébastien Pietrasanta, (Haut-de-Seine)


Je sais par exemple que la député de ma circonscription Hélène Geoffroy est depuis longtemps favorable au vote sans pour autant avoir lancé cet appel. Je précise cela parce que des informations complètement fausses circulent dans la blogosphère tentant à faire croire que seuls les 75 signataires de l'appel sont favorables au vote. 

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/univers/Politique/Legislatives-2012/Legislatives-7e-circonscription-Helene-Geoffroy-veut-ameliorer-les-dispositifs-d-accompagnement-a-l-emploi