jeudi 20 septembre 2012

Derrière les morts, il y a des noms



Tous les jours, l'actualité nous envoie son lot de morts mais que sait on de toutes ces victimes qui tombent tous les jours pour leur combat de leur vie, pour leur liberté. 

ALEP, Syrie - Ils s'appelaient Issa, Ahmed et Sheikh Mahmoud Qasim. Pères et frères. Etudiants, profs et travailleurs. (voir video)
La semaine passée, ils ont été tués par un tir de tank.
Ils ne sont pas les seuls. le conflit syrien dure depuis maintenant 18 mois et a coûté la vie à des milliers de gens, dont des civils, des combattants rebelles, des soldats du régime et de l'armée régulière, des humanitaires, des activistes et des journalistes.
 http://www.globalpost.com/dispatch/news/regions/middle-east/syria/120912/video-aleppo-syria-tracey-shelton?google_editors_picks=true
 Their names were Issa, Ahmed and Sheik Mahmoud Qasim. They were fathers and brothers. They were students, teachers and laborers.
And, last week, they were all killed by tank fire.

video




Campés dans les ruelles étroites d’Aleppo (à la frontière syrienne), les soldats du bataillon Noor Den al-Zenke vivent et prennent leur habitudes en première ligne du conflit. Prêts à réagir à la moindre alerte allant des troupes ennemis approchantes aux prises de position des snipers et autres chars d’assauts sur le terrain.

Vendredi dernier, Tracey Shelton filmait à l’aide de son Canon 7D monté sur un trépied le quotidien de ces hommes, sans se douter de l’attaque dont elle serait témoin à quelques mètres à peine. Et des photos de guerre parmi les plus fortes de ces dernières années qu’elle allait capturer, qui font actuellement le tour du monde."
 
 
 http://www.lense.fr/2012/09/10/fige-dans-le-temps-un-obus-de-tank-au-moment-de-limpact/

Aucun commentaire: