samedi 25 janvier 2014

Festival du court francophone de vaulx en velin 14 ième édition : Jour J+8


Enfin, le festival se termine et à partir de 20h débutera la remise des prix.
Enfin, non par déception mais parce que le bénévolat pendant une semaine, ce n'est pas de tout repos. Le besoin de souffler se fait durement ressentir. Ce fut un bonheur de rencontrer tous  ces professionnels du cinéma, le public et au moment de baisser les rideaux, beaucoup attendent déjà avec impatience, la nouvelle édition.


Prix attribués par le Jury officiel

-Grand Prix
Dotation : 3000 €, offert par la banque CIC et l’association du Festivaldu court francophone de Vaulx en Velin 

"Avant que de tout perdre" de Xavier Legrand.



-Prix Spécial du Jury
Dotation : 1000 €, offert par la société Ciné 3 Diffusion

 "Margelle" de Omar Mouldouira

 

-Prix du meilleur scénario
Dotation : 800 €, offert par les centres sociaux Jean et Joséphine Peyri, Georges Levy et Grand Vire

 "La larme du bourreau" de Layth Abdulamir

 

Prix attribué par le Jury Presse

- Prix de la Presse
Dotation : 500 €, offert par l’Hôtel Restaurant Henni

 "Cadavre Exquis" de Léa Mysius

 

Prix attribué par le Jury des Grandes Écoles

-Prix ENTPE / ENSAL
Dotation : 600 €, offert par les commerçants de Centre Vie

  "Welkom" de Pablo Munoz Gomez

 

Prix attribués par le Jury Jeunes et le Jury Adultes

-Prix Jury Jeunes
Dotation : 800 €, offert par la MJC de Vaulx-en-Velin

 "La lumière du phare de Hélène Milano

-Prix du jury Adulte
Dotation : 800 €,  offert par Le Restaurant Vitoria et Cocottes et saisons

  "Margelle" de Omar Mouldouira

 

Prix attribué par le Jury de l’Alliance Française

-Prix de la Francophonie
Dotation : 500€, offert par l’Alliance Française et l’Association du Festival

 "Welkom" de Pablo Munoz Gomez

Prix attribués par le public scolaire

-Prix Petite Enfance
Dotation : 500€, offert par le Camping 1000 étoiles

 "Emilie" de Olivier Pesch

-Prix Enfance
Dotation : 700 €, offert par l’Association du Festival

 "Qui sont les super-héros ?" de Cisko k.

-Prix Collège
Dotation : 700 €, offert par la Ville de Vaulx-en-Velin
  
"La virée à Paname" de Carine May et Hakim Zouhani

-Prix Lycée
Dotation : 700 €, offert par la ville de Vaulx-en-Velin

 "La Fugue" de Jean-Bernard Marlin

 

Prix attribué par le public pendant « Le court, de nuit »

-Prix du Public
Dotation : 500 €, offert par la société Yukan Transfilm

 "J'aime beaucoup ta mère" de Julien War et Rémy Four

vendredi 24 janvier 2014

Festival du court francophone de vaulx en velin 14 ième édition : Jour J+7

Ce soir, ceux qui iront faire un saut à partir de 20h auront le droit à la nuit du court. Des courts métrages non stop de 20h à 6h du matin avec de la soupe à l'oignon pour tenir et au lever du jour: le café croissant. Une programmation époustouflante pour tenir le coup. Allergiques aux courts métrages, il vaut mieux s'abstenir. Même si à l'extérieur, le froid a fait son oeuvre en couvrant les pare-brises d'une couche de givre, à l'intérieur du cinéma les Amphis pour plus de 60 passionnés et de films mais aussi de breuvages faits maison, la nuit fut chaude, longue et a demandé un effort surhumain aux cinéphiles pour ne pas tomber dans les bras de Morphée. Au bout de cette nuit blanche, il a fallu encore voter et se fut fait sans trop de difficulté tellement le film choisi fut excellent sans ôter qualité et professionnalisme des autres films restés sur le carreau. Ce fut avec soulagement que le dernier court métrage fut digéré avant de passer au petit déjeuner à base de croissants, pains au chocolat, café au lait ou thé qui attendaient les rescapés de la nuit du court.
On ne remerciera jamais les bénévoles qui ont été d'une grande efficacité.

http://www.unpoingcestcourt.com/courts-metrages/nuit-courte







jeudi 23 janvier 2014

festival du court francophone de vaulx en velin 14 ième édition : Jour J+6

Très agréable, la soirée au restaurant Le Citoria de Vaulx en Velin
Il y avait beaucoup d'animations lors de la soirée du jeudi 23 janvier 2014.
C'était superbe pour certains et trop long pour d'autres . 
L'animation dans le cinéma n'est pas encore perçu positivement par tous les publics. Quelques femmes occupées à causer cuisine se sont mises à pouffer de rire lors de la projection du court métrage

  MADEMOISELLE KIKI ET LES MONTPARNOS d'Amélie Harrault

 Le public était réellement varié et après avoir consommé près de 9 courts métrages, l'heure du diner avait sonné et c'est sur un riz au poisson suivi d'une tarte aux pommes que la soirée se termina dans une ambiance chaleureuse au cours de laquelle, on a causé cinéma évidemment.





 

http://www.unpoingcestcourt.com/courts-metrages/soirees-thematiques/films-animation

mercredi 22 janvier 2014

festival du court francophone de vaulx en velin 14 ième édition : Jour J+5

Cette journée du mercredi 22janvier 2014 n'a pas été de tout repos pour les responsables du festival du court francophone de Vaulx-en-Velin sans compter les bénévoles qui étaient sur le pied de guerre pour gérer l'importance des activités réparties à la fois sur plusieurs lieux et dans le temps.

Des séances de projection dès 9h30 aux amphis pour les collégiens dont voici le programme: http://www.unpoingcestcourt.com/seances-scolaires/college

Puis  à partir de 14h,  c'est au tour des ateliers pédagogiques dédiés aux enfants qui en très peu de temps ont réussi à la fois à maitriser des techniques propres au cinéma et en plus à produire un travail loin d'être inintéressant.
















Puis, ce fut la séance dédiée aux femmes dès 17h  au cinéma "les Amphis"avec un programme alléchant   et à 20h, c'est la soirée Libanaise qui démarra avec 5 courts métrages et la présence de Sabah Haider Liba, réalisatrice et Monsieur Abdallah Naaman, conseiller culturel à l’ambassade du Liban et membre du conseil d’administration de l’Association culturelle franco-libanaise et de la Fondation-Maison du Liban à la Cité internationale universitaire de Paris.

Les 5 films qui furent projetés sont les suivants: http://www.unpoingcestcourt.com/courts-metrages/soirees-thematiques/liban



Les courts-métrages :

LES CERISES DU BATEAU
Sarah Hatem - Liban/France - Fiction - 25’17
Beyrouth, fin des années 2000. Une jeune femme erre dans les ruines du Dôme (ancien cinéma de la place des Martyrs détruit durant la guerre civile). Un jeune homme l’interpelle en sifflant. Ils se mettent à discuter. C’est le début d’une rencontre improbable.
ABU RAMI
Sabah Haider - Liban - Fiction - 17’45
65 ans, Mona est frustrée par son misérable mari chauffeur de taxi, Abu Rami. Elle est en proie à des doutes sur sa fidélité. Ils roulent à travers le Liban pour rendre visite à leur fils, quand la vieille voiture tombe en panne. La tension monte et Mona confronte Abu Rami avec ses soupçons.
I OFFERED YOU PLEASURE
Farah Shaer - Liban - Fiction - 15’
Imane, une veuve chiite libanaise, musulmane pratiquante, fait usage comme le lui autorise sa religion, de son droit à contracter en mariage temporaire, pour honorer la mémoire de son défunt mari. Son choix crée une vive controverse dans son entourage conservateur.
LE DEUIL DE LA CIGOGNE JOYEUSE
Eileen Hofer - Suisse - Fiction - 14’30
La guerre est imminente mais Nour, enceinte, refuse de l’admettre. Son mari, plus rationnel, la convainc de partir. Persuadés de revenir vite, ils n’emportent que le minimum. Ils ignorent qu’ils laissent derrière eux les souvenirs d’un paradis perdu. Reconstitution distancée et minimaliste d’une journée clé dans la vie d’un couple devenu émigré depuis.
BLUE LINE
Alain Sauma - France - Fiction - 20’
La guerre est imminente mais Nour, enceinte, refuse de l’admettre. Son mari, plus rationnel, la convainc de partir. Persuadés de revenir vite, ils n’emportent que le minimum. Ils ignorent qu’ils laissent derrière eux les souvenirs d’un paradis perdu. Reconstitution distancée et minimaliste d’une journée clé dans la vie d’un couple devenu émigré depuis 

mardi 21 janvier 2014

festival du court francophone de vaulx en velin 14 ième édition : Jour J+4

Non seulement, il n'y a aucune pause dans les évènements marquants du festival mais en plus, le meilleur reste à venir.
Si ce mardi a vu défiler les scolaires de tout horizon qui se sont empressés par classes entières à visionner leurs programmes, cette journée a été marquée par la soirée consacrée à la Francophonie avec quatre intervenants qui furent 

Benoît Desjardins
, réalisateur Quebecois


Abdallah Naaman, écrivain, ancien professeur d’arabe à Nancy et de littérature française à Beyrouth et conseiller culturel auprès de l’ambassade du Liban à Paris. 
Annette Angoua, Directrice de l’Institut des Beaux-Arts de Nkongsamba au Cameroun.
Wassim Sookia, réalisateur mauricien

Il y avait peu de monde à la conférence qui était pourtant d'un bon niveau. Il y avait comme l'impression que la francophonie n'intéressait pas le public. J'espère juste que l'opinion s'empressera de vite réagir pour la simple raison que la langue anglaise menace sérieusement la langue de Molière et dans des pays où  on ne s'y attendait pas comme l'Algérie et même le Liban. A qui la faute ?, la question est posée et la réponse pas évidente à évoquer.
Pour notre intervenante Africaine, l'Afrique a été abandonnée par la France et a laissé la place libre à la Chine
.


lundi 20 janvier 2014

festival du court francophone de vaulx en velin 14 ième édition : Jour J+3

Ce lundi, le cinéma les amphis de Vaulx-en-Velin était calme. C'était la relâche pour certains mais pas pour tous. Le festival s'étire en longueur jusqu'au samedi 25 janvier 2014. Normal que certains en profitent pour récupérer de 3 jours d'efforts au service du cinéma et souvent de manière totalement bénévole, un vrai sacerdoce qui ne peut être assumé que par des amoureux d'un art né, ne l'oublions pas à Lyon.
Il y a eu tout de même de l'activité en direction des scolaires comme cela est précisé dans le programme.
http://www.unpoingcestcourt.com/seances-scolaires/planning-des-projections




 
Moi comme beaucoup, j'ai pris une pause mais ça ne m'a pas empêché de vous préparer un brin d'interview d'un réalisateur qui est présent depuis le début, Omar Mouldouira, il s'agit juste d'un petit extrait en attendant pour plus tard, la suite. Cet interview est une sorte de clin d'oel au festival du cinéma maghrébin qui s'est tenu à Alger et dont je parlerai plus longuement.

Omar est venu avec un splendide film Margele, https://www.facebook.com/MargelleLeFilm


http://www.unpoingcestcourt.com/courts-metrages-2014/margelle.html


video





Tous avec le citoyen du monde Edward Snowden

Chères amies, chers amis,



Edward Snowden a tout quitté pour révéler l'incroyable et illégale surveillance américaine. Il risque aujourd'hui l'emprisonnement à vie àl'isolement, à moins que le Brésil ne lui accorde l'asile. Envoyons la plus grande demande d'asile de l'histoire à Dilma Rousseff cette semaine et faisons gagner la démocratie, partout.


signez la petition
Le plus grand lanceur d'alerte au monde est bloqué en plein hiver russe, et risque l'infamie, la prison et l'isolement à vie si les agents américains l'arrêtent. Mais cette semaine, nous pouvons l'aider à vivre en sécurité.

Edward Snowden a révélé au monde entier l'incroyable et illégale surveillance extrême que mène le gouvernement américain sur... eh bien, chacun d'entre nous. Il ne sera bientôt plus le bienvenu en Russie et il n'a nulle part où aller. Mais la présidente brésilienne Dilma Rousseff est irritée contre la surveillance exercée par les autorités états-uniennes et les spécialistes pensent qu'elle pourrait braver les menaces de rétorsion américaines pour offrir l'asile à Snowden!

Ce combat est bien plus que celui d'un seul homme. Si les révélations de Snowden lui valent une punition barbare, c'est un mauvais signal qui sera envoyé aux pays qui violent les droits de l'Homme et aux lanceurs d'alerte partout dans le monde. Si nous sommes 1 million à agir maintenant, nous enverrons à Dilma Rousseff la plus grande demande d'asile citoyenne jamais vue. Cliquez ci-dessous pour protéger Edward Snowden et défendre la démocratie partout:

http://www.avaaz.org/fr/send_snowden_home_loc/?bsvetab&v=34371

Snowden n'a qu'un visa russe d'un an et celui-ci expire bientôt. Autour de lui, on tente de le ramener aux États-Unis où il est très improbable qu'il bénéficie d'un procès juste; la présidente brésilienne Dilma Rousseff, qui déteste le programme PRISM, a annulé une visite aux États-Unis suite à ce scandale et oeuvre à protéger ses concitoyens de l'espionnage. Pour qu'elle décide de soutenir Edward Snowden, Mme Rousseff doit savoir qu'elle est en mesure de résister aux rudes pressions américaines.

Ceux qui s'opposent à l'asile de Snowden avancent qu'il a bafoué la loi et mis en danger la sécurité mondiale. Certains le qualifient même de traître et disent que le laisser s'échapper pourrait ouvrir les portes à d'autres lanceurs d'alerte. Mais même si Edward Snowden a effectivement violé la loi, il l'a fait pour révéler un immense système d'espionnage mondial à échelle industrielle. L'action héroïque de Snowden peut faire du monde un endroit meilleur et plus sûr pour tout le monde.

Et Snowden n'est pas un lanceur d'alerte parmi d'autres; ses révélations ont déjà changé le monde en mieux. L'Allemagne et le Brésil ont lancé des réformes pour protéger la vie privée de leurs citoyens. La question a été soulevée ouvertement aux Nations Unies et un tribunal américain a déclaré certaines formes d'espionnage par la NSA illégales. Cette semaine le Président américain Barack Obama changera les pratiques de la NSA, en réponses aux fuites d'Edward Snowden.

La Présidente Dilma Rousseff a besoin de notre soutien pour résister à la pression américaine. Montrons-lui que le monde entier sera derrière le Brésil si son pays défend le courage. Vous aussi, signez la plus grande demande d'asile du monde, pour Edward Snowden:

http://www.avaaz.org/fr/send_snowden_home_loc/?bsvetab&v=34371

Avec plus de 30 millions de membres dans le monde entier – dont 6 millions au Brésil – nous avons déjà réussi ensemble à jouer un rôle-clé pour protéger Internet des lois liberticides. Aujourd'hui, nous pouvons soutenir l'homme qui a tant sacrifié pour nous protéger d'un gigantesque scandale d'espionnage à l'échelle internationale.

Avec espoir et détermination,

Joseph, Christoph, Michael, Sayeeda, Ricken et toute l'équipe d'Avaaz

POUR EN SAVOIR PLUS :

L'offensive anti-NSA du Brésil fait des remous (France 24)
http://www.france24.com/fr/20131113-rousseff-bresil-nsa-espionnage-marco-civil-internet-polemique-data-center-snowden-ecoute/

NSA : Snowden demande l'asile au Brésil
http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203195279937-espionnage-de-la-nsa-edward-snowden-demande-l-asile-au-bresil-637838.php

Espionnage : le Brésil veut sortir Internet du contrôle de la NSA
http://www.humanite.fr/monde/espionnage-le-bresil-veut-extraire-internet-du-con-552341

Espionnage de la NSA : Rousseff renonce à sa visite aux États-Unis
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique/espionnage-de-la-nsa-dilma-rousseff-renonce-a-sa-visite-aux-etats-unis_1282829.html

Petit guide des scandales de la NSA (Tribune de Genève)
http://www.tdg.ch/high-tech/Petit-guide-des-scandales-de-la-NSA/story/17632811

Ce qu'il faut savoir sur Edward Snowden, le « whistleblower » du scandale de la surveillance de la NSA
http://www.slate.fr/monde/73701/edward-snowden-nsa

dimanche 19 janvier 2014

festival du court francophone de vaulx en velin 14 ième édition : Jour J+2

Si pour certains Dimanche était un jour de repos bien mérité, ici lors du festival du court francophone de Vaulx en velin, ce fut une journée normale en terme d'activité mais anormalement très pluvieuse .
Heureusement qu'il régnait au cinéma les "Amphis" une agréable chaleur humaine entretenue par les nombreux échanges entre les différents participants en dehors des projections et pendant les projections du jour Les membres des différents jurys étaient soumis jusqu'à dimanche aux programmes imposés avant de délibérer sérieusement et à huis clos pour désigner les lauréats des différents prix qui seront attribués mais comme le festival se déroule encore toute la semaine avec des programmes et ateliers pour les scolaires ainsi que des soirées à thème. Ce n'est donc que samedi prochain que le public découvrira les prix attribués. J'avoue amèrement que moi-même j'ignore totalement les gagnants et ce n'est pas plus mal.
En fin de journée, plusieurs réalisateurs prirent le chemin du retour par train ou avion avec des idées pleine la tête pour des coopérations futures. Certains se rencontraient pour la première fois et c'est incroyable, oh combien le cinéma rapproche les peuples.

J'ai réussi à interroger deux réalisateurs et les interviews seront visibles plus tard.




samedi 18 janvier 2014

festival du court francophone de vaulx en velin 14 ième édition : Jour J+1

Une journée très chargée avec la présence en fin de soirée de nombreuses personnalités politiques, élections municipales oblige.
Bon, ça, c'étaient les coulisses du festival en mode off. Le reste sera à déguster après la digestion d'un parfait buffet végétarien accompagné en final par des macarons lyonnais et de bons gâteaux au chocolat. 


Juste avant de s'attaquer au buffet, nous avons eu le droit en avant première, une véritable exclusivité à une projection du long court métrage " chaque Jour est une petite Vie " . C'était du très lourd court métrage.





Époustouflante, cette seconde journée du festival au cours de laquelle le public a commencé à prendre ses repères dans le cadre d'une organisation impeccable, grâce aux bénévoles d'un poing c'est court.
Aujourd'hui , ils étaient tous opérationnels pour faire en sorte que tout puisse se dérouler au mieux pour tous. Avec les programmes du jour, Il y avait de quoi avoir le vertige. Survoler les rues de Bamako avec une jeune prostituée, en passant par les bancs d'une école des beaux arts parisienne en compagnie d'une jeune étudiante belle, voilée et sportive en passant par l'humour belge aux couleurs flamandes.
Il y a des courts, des mini courts et au moins un long court qui a fait planer les spectateurs de plus en plus nombreux à la lumière d'un phare sur toutes les rives du monde.  Toutes ces projections donnent envie de continuer le voyage qui devra m'amener demain au Maroc, un pays que j'adore.

vendredi 17 janvier 2014

festival du court francophone de vaulx en velin 14 ième édition : Jour J

ça y est, le festival a démarré tout en douceur comme chaque année. Avec le programme 1 qui a démarré à 18h. Ce n'est pas l'affluence des heures de pointe mais difficile de mobiliser du monde à 18h quand les évènements se bousculent au portillon.
Il n'empêche que ceux qui étaient présents ont eu le droit à un bon cru. J'ai pu assister au visionnage du premier film du premier programme du festival. C'était une merveille aussi bien dans le rôle des personnages que dans la qualité des prises de vue.  Je n'en dirai pas plus mais La Terre et le ciel de Françoise Dupal, c'est du lourd.
Cette première programmation fut suivie par un cocktail au Grand Café de la Mairie pour accueillir les différents jurys, les bénévoles et certains réalisateurs venus présenter leurs films. Une ambiance chaleureuse, pleine d'enthousiasme et riche de ses variétés culturelles.


Que le festival commence

Comme chaque année depuis maintenant 14 ans, s'ouvrira demain une nouvelle édition du festival du film court francophone de Vaulx en Velin (France)  marqué cette année et pour la première fois depuis sa création par une journée spéciale consacrée au cinéma libanais

L'évènement cinématographique qui est devenu un rendez vous incontournable se produira du vendredi 17 janvier 2014 au samedi 25 janvier 2014. Des séances auront lieu en différents endroits de la ville mais essentiellement au cinéma  les amphis ( vaulx en velin (france)). Chaque année l'engouement du public, adulte et enfant prouve l'intérêt de cet évènement qui s'inscrit dans une politique d'ouverture en direction du citoyen populaire avec le soutien effectif de la municipalité depuis 14 ans. Jusqu'à il y a 4 ans, le festival était soutenu par un collectif informel d'associations et d'individus. 
Depuis 3 ans, une association a vu le jour "un poing c'est court" ce qui a donné une impulsion à ce festival qui ne démérite pas.

Un moment fort  de ce programme sera la soirée consacrée au court-métrage libanais en écho au salon du livre francophone qui s'est tenu du 1er au 10 novembre 2013 à Beyrouth.


Pour rappel, le site du festival: http://www.unpoingcestcourt.com/

video









Point de vue de la présidente du festival: Nicole Garnier:



Quelques spécificités de notre festival « un poing c’est court », festival du film court francophone de Vaulx-en-Velin (69).

Notre Festival a vu le jour en 2000 par la volonté de trois personnes travaillant sur la Ville qui ont su créer au fil du temps une véritable dynamique associative. Ces personnes, Azzedine Soltani, directeur artistique du festival, Laurent Millet (ancien permanent de la MJC et Fabien Martorel réalisateur de cinéma en résidence à vaulx en velin en 2000). 
Il se veut militant et engagé parce qu’il trouve son ancrage dans la diversité culturelle, la paupérisation grandissante des classes populaires. Il lutte pour la mixité sociale, culturelle, économique. Pour cela, nous présentons un choix de films exigeants, porteurs de valeurs et de messages. Les réalisateurs qui le fréquentent disent que notre programmation est d’excellence, qu’elle ne cède pas à la facilité, osant présenter des films nouveaux, courageux et politiques, non référencés dans d’autres Festivals.

Ce dernier a la particularité d’être porté par une association. Sont membres fondateurs : le centre social et culturel PEYRI, la Maison des Jeunes et de la Culture et L’E.P.I (Espace Projet Inter associatif) trois structures de Vaulx-en-Velin. Sont membres de l’association un collège de 5 habitants et un collège de 5 associations dont les deux autres centres sociaux de la ville et 3 associations de quartier.

 Toutes ces structures ont en commun le souci éducatif, dans l’esprit de l’éducation populaire « nous sommes tous apprenants les uns des autres », le « vivre ensemble » dans le respect de la diversité culturelle de chacun. La force de cette association réside dans la mise en commun d’énergies, de compétences, d’initiatives, de moyens humains, matériels et financiers, ce qui lui permet de mener à l’année une action forte sur l’éducation à l’image et au format court en direction de publics divers.

Une autre particularité : les jurys jeunes (15 à 20 ans) et adultes habitant Vaulx-en-Velin majoritairement mais ouverts à des personnes venant d’ailleurs. Ces personnes sont repérées par les structures associatives qui travaillent en proximité dans les quartiers où elles sont implantées. Ces jurys sont formés (3 fois 3 heures) sur le décryptage des images, quelques éléments techniques de réalisation et à établir des critères de sélection pour décerner un prix à un film. Ces jurys représentent entre 20 et 30 personnes chaque année. Existe également un jury des étudiants ENTPE/ENSAL (Travaux Publics et Architecture), grandes écoles nationales basées sur la ville. Cette année, un nouveau jury composé de jeunes de pays différents apprenant le français à l’Alliance Française de Lyon. Ces jurys côtoient le temps du week-end de compétition les jurys de professionnels du cinéma et le jury presse avec qui ils peuvent échanger dans tous les moments d’intermittence.


Notre site : www.unpoingcestcourt.com

Pendant la semaine, le Festival vit au rythme des scolaires (entre 2000 et 3000 chaque année), des primaires aux lycéens. Des prix sont votés par les élèves à la fin de chaque projection pour chaque catégorie.

Les soirs, nous proposons 4 soirées thématiques :

Carte blanche à un réalisateur/trice ou comédien/ne
Nous avons reçu pour honorer nos cartes blanches : ADAMA RWANDA, LIONNEL ABELANSKI, SERGE AVEDIKIAN, MHEDI CHAREF, DOMINIQUE PINON, JUDITH MAGRE. Cette année, nous accueillons le jeune comédien Johan Libéreau qui joue dans un très beau court métrage sélectionné en compétition scolaire.

Pays à l’honneur 
Les pays à l’honneur ont été : le Vietnam, l’Afrique de l’Ouest, Les pays du Maghreb, les îles du Pacifique, la Roumanie…Cette année c’est le Liban et nous recevons des réalisateurs et écrivains qui pourront parler de ce qu’ils vivent dans leur pays.

Thématique émergente dans les films visionnés
 « Désirs au masculin », « Sur les traces du polar », « Sur un air de famille », « Utopie/dystopie »…. Cette année « les enjeux de la francophonie dans le monde » par nécessité de débattre à nouveau des valeurs qui nous animent à travers ce choix de la francophonie comme thématique principale de ce festival.

Nuit : « le Court de Nuit »
Sont présentés 3 programmes de 20h30 à 5h : documentaires, fictions, animations sans thématique particulière. Un prix du public est voté au petit matin par les plus courageux, ceux qui font la nuit complète.

La semaine se termine par la soirée Palmarès avec remise des prix par tous les jurys et visionnage des films primés. Les réalisateurs ou les personnes qui les représentent sont invités.

Chaque soirée finit dans la convivialité autour de buffets ou repas permettant rencontres et échanges entre professionnels du cinéma, public, jurys, élèves et étudiants.

Notre 14ème édition se déroulera du 17 au 25 janvier.

vendredi 10 janvier 2014

Sauvons une vie-Sauvons bébé Med Amine Bkakra

Appel à signer une pétition

http://www.petitions24.net/sauvons_une_vie-sauvons_bebe_med_amine_bkakra

Sauvons une vie-Sauvons bébé Med Amine Bkakra


Ce bébé souffre du Symdrome D'Ommen ,  il a besoin en urgence de greffe de cordon placentaire !!! L'hopital de Lyon service oncologie hématologie du Professeur Bernard a une place de libre Mais la CNAM tunisienne qui a le dossier complet sur son bureau n'a toujours pas signé la prise en charge  afin que Med Amine soit transféré à Lyon

Je lance cette pétition en espérant que cette signature soit faites au plus .nous en sommes à une question de jours maintenant .



Le syndrome d'Omenn est un trouble inflammatoire caractérisé par une érythrodermie, une desquamation, une alopécie, des diarrhées chroniques, un retard de croissance statuo-pondérale, adénopathies, et une hépatosplénomégalie, associés à un déficit immunitaire combiné sévère.

Il apparaît au cours de la première année de vie avec des manifestations caractéristiques du déficit immunitaire combiné sévère incluant des diarrhées chroniques, une pneumonite et un retard de croissance staturo-pondérale. Les patients présentent aussi des symptômes inflammatoires tels qu'adénopathies, une hépatosplénomégalie et une érythrodermie généralisée, souvent à l'origine d'une alopécie avec chute des sourcils et des cils. La perte de protéines peut entraîner un oedème généralisé et des troubles métaboliques. Les signes et symptômes peuvent évoluer avec le temps et peuvent apparaître séparément. Certains patients manifestent seulement certains symptômes et peuvent alors être décrits comme des cas de Syndrome atypique d'Omenn. Le syndrome d'Omenn peut aussi être associé à des troubles syndromiques tels que l'hypoplasie cartilage-cheveux, le déficit en adénosine désaminase, la monosomie 22q11, le colobome de l'oeil, le syndrome CHARGE et le syndrome ligase 4 (voir ces termes).

Le syndrome d'Omenn est dû à un dysfonctionnement génétique. Plus qu'une forme de déficit immunitaire combiné sévère distincte, c'est davantage un phénotype inflammatoire qui peut être associé à différents types de déficit immunitaires combinés sévères. La plupart des cas rapportés à ce jour présente des mutations hypomorphes des gènes RAG1 et RAG2 (11p13). Les autres cas de mutations ont lieu dans les gènes RMRP, ADA, IL2RG, IL7RA, DCLRE1C, CHD7 et LIG4 (9p21-p12, 20q13.11, Xq13, 5p13, 10p, 8q12.2 et 13q22-q34).

Le diagnostic du syndrome d'Omenn est difficile à poser, car le taux de lymphocytes peut être élevé ou normal, contrairement à un déficit immunitaire combiné sévère normal. Le diagnostic repose donc sur l'inflammation associée à la prolifération anormale d'un ou plusieurs clones de lymphocyte T dans le sang et le tissu périphériques, une biopsie cutanée révélant une acanthose et une parakératose à la coloration hématoxyline-éosine ; sur la mise en évidence d'une dysplasie du thymus avec quelques cellules lymphoïdes rémanents et des adénopathies. Les cellules B caractéristiques sont absentes, tout comme les immunoglobulines, exception faite des IgE dont le taux est souvent élevé. On observe aussi une hyperéosinophilie.

Le diagnostic différentiel inclue la maladie du greffon contre l'hôte, les histiocytoses, le syndrome de Job, de Netherton, et les déficits immunitaires combinés sévères (voir ces termes), notamment ceux associés à la greffe des cellules lymphocytes maternelles.

Le syndrome d'Omenn n'est pas uniquement un trouble génétique, mais si le gène causal a été identifié dans le cas index, le diagnostic prénatal peut être proposé, bien que la descendance puisse avoir un déficit immunitaire combiné sévère

Le traitement de base est composé d'immunosuppresseurs incluant la prednisone et la cyclosporine, suivis par la greffe de cellules souche hématopoïétiques, dans un centre spécialisé dans le traitement de ce types de troubles, faisant idéalement appel à des familles de donneurs partageant les mêmes HLA ou, en cas d'impossibilité, d'autres donneurs compatibles après des régimes de conditionnement appropriés.

Sans traitement, le pronostic est mauvais et l'issue de la maladie fatal. L'inflammation cutanée s'aggrave avec le temps, entraînant d'importants problèmes de barrière qui facilitent les infections bactériennes et fongiques mortelles et terrassantes chez des patients sévèrement immunodéprimés. Les infections virales sont les plus graves et mortelles. Le taux de survie avec traitement est estimé à plus de 80%.

Dr Andrew GENNERY
la page faccebook ouverte au public où tout est dit
https://www.facebook.com/groups/567474656680916/


Un grand merci à tous ceux qui signeront cette pétition et qui la feront circuler

Madame Anne hélène Le Meur

jeudi 9 janvier 2014

9 janvier 2014: A marquer d'une pierre noire

En ce jeudi 9 janvier 2014, la justice française ne sort pas grandie suite à la décision du conseil d'état.


Extrait fourni par les journalistes (photo de l'arrêt imprimé) : « Considérant que la réalité et la gravité des risques de troubles à l'ordre public mentionnés par l'arrêté litigieux sont établis tant par les pièces du dossier que par les échanges tenus au cours de l'audience publique ; qu'au regard du spectacle prévu, tel qu'il a été annoncé et programmé, les allégations selon lesquelles les propos pénalement répréhensibles et de nature à mettre en cause la cohésion nationale relevés lors des séances tenues à Paris ne seraient pas repris à Nantes ne suffisent pas pour écarter le risque sérieux que soient de nouveau portées de graves atteintes au respect des valeurs et principes, notamment de dignité de la personne humaine, consacrés par la DDHC et par la tradition républicaine ; qu'il appartient en outre à l'autorité administrative de prendre les mesures de nature à éviter que des infractions pénales soient commises ; qu'ainsi, en se fondant sur les risques que le spectacle projeté représentait pour l'ordre public et sur la méconnaissance des principes au respect desquels il incombe aux autorités de l'État de veiller, le préfet de la Loire-Atlantique n'a pas commis, dans l'exercice de ses pouvoirs de police administrative, d'illégalité manifeste