dimanche 23 novembre 2014

Prévention de la radicalisation en milieu scolaire

"Prévention de la radicalisation en milieu scolaire", c'est le nom d'un rapport interne du rectorat de la Vienne de 14 pages destiné aux chefs d'établissement de la Vienne. Il n'est pas à usage publique mais il ne fallait pas rêver et s'attendre qu'il soit après avoir été diffusé oublié au fond d'un tiroir. Médiapart, le site d'information spécialisé en scoops de tout genre s'est vite dépêché de le publier en mode payant évidemment. Le site ne vit pas d'amour et d'eau fraiche et son indépendance a un prix pas très élevé à vrai dire. Cependant, ça m'énerve de payer juste pour une info que je savais vite me procurer sans trop d'effort même s'il est normal d'affirmer que c'est grâce à Médiapart que l'information est arrivée jusqu'à moi.
Etant curieux par nature, je me suis d'abord mis à surfer quelques minutes dans la toile pour me rendre compte que beaucoup en parlait mais sans donner l'impression d'avoir lu le rapport et il n'y a rien plus agaçant de voir des copier coller d'un article de France3 que voici  ici et repris sans grand effort par des sites dont on attendait un peu plus de leur part comme :
 http://oumma.com/215709/detecter-un-musulman-radical-selon-rectorat-de-poitie




même des islamophobes, il n'y a rien à gratter qu'une simple reproduction d'un article piqué ailleurs. Les fins de semaine sont difficiles, on a pas trop envie de se décarcasser le cervelet. http://www.fdesouche.com/539563-radicalisation-religieuse-leducation-nationale-derape


Le seul site à publier en mode gratuit le fameux powerpoint  en dehors de Médiapart fut Itélé : http://www.itele.fr/france/video/radicalisation-religieuse-un-document-du-rectorat-de-poitiers-cree-la-polemique-101488




Un article complet et précis qui n'a rien à voir avec les torchons publiés par les sites dits islamiques ou de lutte contre l'islamophobie. Il faut dorénavant qu'ils travaillent mieux leurs sujets et publier des articles creux   n'aide en rien les Musulmans et la majorité des internautes à éclairer leur lanterne.



Pour ceux qui n'auront pas le courage de cliquer sur les liens, le rapport explosif envoyé par l'académie de Poitiers est ici http://ekladata.com/8xXCRsMqBZwHr4IhQyKcmnEOUig/radicalisation_2014.pdf


mardi 11 novembre 2014

chauffeur de taxi ou terroriste islamiste

Hier, alors que je me trouvais à Eurexpo pour la nuit Dantesque, j'ai eu du mal à faire la part des choses. en voyant 3 chauffeurs de taxis sortir de leur véhicule après avoir bloqué un véhicule d'un simple citoyen passé prendre des amis. Ils avaient décidé d'établir avec d'autres chauffeurs un barrage filtrant. Un barrage qui ne laissait aucune chance aux véhicules qui tombaient dans une véritable souricière sans aucune réaction de la police positionnée à 200m. Afin d'éviter une hécatombe, les services de sécurité d'Eurexpo avaient pris la décision de fermer l'entrée d'Eurexpo Nord provoquant un énorme bouchon à l'entrée. D'après le témoignage d'un participant à la nuit Dantesque, un conducteur aurait été tabassé par des chauffeurs de taxi en colère, des chauffeurs qui ressemblaient plus à des terroristes à la sauce talibane. Le plus incroyable fut la passivité de la police, restée en retrait des scènes de violence .

Un aperçu dans ce lien http://uberlyon.blogspot.fr/2014/11/respecte-dabord-ta-barbe-apres-tu.html

mercredi 5 novembre 2014

Que la victoire finale soit au rendez vous Kamel Daoud pour le prix Goncourt 2014

Je ne peux que te souhaiter le meilleur Kamel Daoud. Je t'ai connu à travers tes superbes chroniques du quotidien d'Oran et j'apprécie ton écriture vraie et sans concession quitte à te faire vilipender. Ton succès est tel que même tes détracteurs te lisent et te commentent. Tu mérites le respect et le succès que je souhaite au rendez vous à 13h. Bonne chance à toi en espérant te rencontrer pour de bon. On s'est raté de peu en mars 2012 mais ce n'est que partie remise.
Quelques liens pour découvrir ce fabuleux écrivain, chroniqueur.




http://www.actes-sud.fr/contributeurs/daoud-kamel





Pour ce Goncourt 2014, à chacun son point de vue.

Pour certains, ce fut une surprise.

http://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/meursault-contre-enquete-en-lice-pour-le-goncourt-et-le-renaudot-7774557535

Pour Slate, le cru 2014 est décevant

http://www.slate.fr/story/94207/goncourt-2014-mauvais



Pour moi, c'est une joie et je ne veux m'intéresser qu'au livre de Kamel Daoud, son premier roman : Meursault, contre-enquête, éditions Actes Sud

dont le sujet m'est familier et est en rapport avec le célèbre livre de Camus: "L'Etranger"


 Cet homme qui soliloque dans un bar, nuit après nuit, c est le frère de l'Arabe tué par un certain Meursault dans un célèbre roman du XXe siècle. Soixante-dix ans après les faits, rage et frustration inentamées, le vieillard rend un nom au mort et donne chair à cette figure niée de la littérature : l'Arabe. Un roman profond sur les héritages qui conditionnent le présent et sur le pouvoir exceptionnel de la littérature pour dire le réel.


Voici un des commentaires d'un lecteur sur le site d'Amazone.fr
Editorialiste polémiste au Quotidien d'Oran, Kamel Daoud, a écrit un premier roman fascinant dans le jeu de miroirs qu'il tend à L'étranger de Camus. Dans son livre, ce dernier use 25 fois du terme "Arabe" mais ne cite jamais le nom ou le prénom du garçon assassiné. Et si le meurtrier est condamné ne l'est-il pas pour avoir manifesté peu d'émotion à la mort de sa mère davantage que pour son crime ? Daoud, tout en respectant le génie de Camus, attise sa réponse dans Meursault, contre-enquête, avec une insolence et un talent redoutables. Le roman est le monologue, dans un café d'Oran, d'un vieil homme qui prétend être le frère de cet Arabe anonyme tué sous un soleil accablant. Et de raconter sa longue vie, sorte de contrepoint troublant à celle de Meursault, jusqu'au meurtre, tout aussi absurde que celui de son "double" qui le libérera d'un lourd fardeau, tellement son existence, sous le poids d'une mère oppressante, était devenue un enfer depuis la mort de ce frère, dont le cadavre même n'a jamais été retrouvé. Au-delà de l'exercice de style, brillantissime, et de l'hommage à la langue française et à ses écrivains, Daoud revisite l'histoire de l'Algérie, du temps de la colonisation à aujourd'hui, en passant par l'Indépendance. Ironique, incisif, l'écrivain s'en prend aussi à la religion dans un mélange d'humour et de colère. Ce livre percutant et caustique est remarquable sur tous les plans et d'une densité stupéfiante en dépit de sa relative brièveté.










Pour ce premier roman, Kamel Daoud a toutes les chances de l'emporter. ça serait comme un clin d'oeil à Camus. Si le suspens est à la hauteur de l'évènement, je suis persuadé que bon nombre de lecteurs de Kamel sont comme moi impatients de connaitre le résultat qui sera lâché dans moins de 3 heures

http://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/jour-j-pour-le-goncourt-avec-un-verdict-a-suspense_1618770.html







mardi 23 septembre 2014

Vortex, une société à fort handicap social

J'étais en cdd du 17 septembre 2013 au 5 juillet 2014 . Pas un jour d'absence et aucun retard. C'était une expérience nouvelle débutée en Avril 2013 et qui m'ouvra les yeux sur le transport scolaire adapté aux personnes ayant un handicap.
Depuis quelques années pour mieux découvrir le monde économique social, j'expérimente de nouvelles professions en jouant mon rôle de la manière la plus sérieuse. Je me suis plié aux contraintes qui n'étaient pas des moindres, un travail, sous payé, stressant qui imposait un respect parfait des horaires et une grande vigilance. Le transport d'enfants à handicap n'a rien à voir avec le transport de marchandises et rouler aux heures de pointe, matin et soir n'a rien d'un plaisir intense. Il n'empêche que j'ai tenu, que mes rapports avec les familles et les enfants étaient au beau fixe. Même si je me considérais sous payé et que je ne comprenais pas pourquoi il y avait des différences notoires entre les heures définies lors de la signature de mon cdd et les heures réellement payées Je m'étais dit que je prendrai un jour le temps de régler ces problèmes. En réalité, j'avais peu de contact avec l'administratif et je ne m'étais pas trop intéressé aux conflits au sein de Vortex. J'avais l'esprit aileurs et ma préoccupation était d'assurer mon service au mieux. 

Ce n'était pas toujours évident surtout quand il fallait garer son véhicule au plus près de l'école. Pas de stationnement réservé et en cas de PV, l'amende était déduite du maigre salaire. Autant dire , avoir un pv, c'était comme avoir travaillé pour rien.

A la fin de mon cdd, Vortex me proposa un CDI dans lequel était stipulé que si j'acceptais le CDI, je renonçais à ma prime de précarité sans parler de contraintes horaires incompréhensibles comme de proposer une durée de travail hebdomadaire inférieure au minimum légal.On me faisait démarrer le CDI, le 6 juillet mais sans travail jusqu'à la rentrée scolaire. La cerise sur le gâteau est d'apprendre, avant d'avoir signé ce cdi que vortex avait perdu 2 marchés dont celui correspondant à ma tournée et que mon nom faisait parti d'une liste de chauffeurs dont elle voulait se séparer. Je ne l'ai pas su par Vortex mais par la société concurrente qui avait emporté le marché et qui devait nous embaucher en priorité. Ainsi sans avoir signé le cdi, j'apprenais que j'allais être viré dès le document signé. Je donnai un coup de fil à Vortex sans leur parler de l'échange téléphonique eu avec la boîte concurrente que je souhaitais mon solde de tout compte et que je ne donnais pas suite à la proposition. Au bout de la ligne, la personne m'indiqua que je devais envoyer une lettre de démission. Démission, rétorquai-je !
Mais je n'ai pas démissionné, répondis je d'un ton surpris. Je me dépêchai d'envoyer une lettre dans laquelle je précisai que je ne donnais pas suite à la proposition de CDI sans me perdre dans des explications inutiles et que je souhaitais ma fiche assedic et mon solde de tout compte. C'était début Août et ce n'est qu'aujourd'hui que je découvre mon solide de tout compte après avoir téléphoné plusieurs fois pour découvrir que ma prime de précarité avait tout simplement sauté. Surpris, je débarquai au siège de Vortex au

 4 rue Fulgencio Gimenez 69120 Vaulx-en-Velin et surprise, on me confirma bien que je n'aurai le droit à pas la moindre prime de précarité pour mon cdd qui couvrait toute l'année scolaire 2013-2014 effectuée sans la moindre absence ou retard. Les enfants furent transportés et ramenés à bon port sans le moindre problème et en guise de récompense, on ne vous paye pas des heures dues et on vous sucre une prime misérable de moins de 500 euros pour avoir refuser de prolonger mon cdd par un cdi qui était une véritable arnaque. J'en ai vu des injustices mais celle ci dépasse tout entendement. Non seulement, je mènerai le combat devant les prud'hommes mais aussi pour les sans voix qui face à un mur de dédains érigé par la direction de l'agence de Vaulx en Velin dirigée par Monsieur Simon Binet, ont du mal à défendre leur droit. Mon combat sera mené à travers les médias mais aussi devant les prud'hommes, l'inspection du travail et devant les responsables chargés du transport du Conseil Général. Les pratiques de la société Vortex s'apparentent à de l'esclavagisme moderne. ayant travaillé durant 2 années scolaires, je suis à même de porter haut la parole de ceux qui souffrent en silence.




Liens: le site de la société Vortex: http://www.vortex-mobilite.fr/


Pétition: http://www.petitions24.net/handicap_en_danger_avec_la_societe_vortex

articles presse:

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Polemique/Vortex-malgre-des-fraudes-reconduit-par-le-conseil-general
http://www.sudouest.fr/2012/11/26/vortex-un-loup-dans-les-marches-publics-889809-7.php

http://www.tonicradio.fr/toute-l-actu-locale-de-lyon/33285-rentree-des-classes-manquee-pour-la-societe-vortex


http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2013/06/24/Un-nouveau-conflit-social-demarre-chez-Vortex-1522496

 http://www.leprogres.fr/rhone/2013/05/30/l-entreprise-de-transport-vortex-accusee-de-sous-payer-des-salaries


 http://travail-emploi.gouv.fr/informations-pratiques,89/fiches-pratiques,91/transports-routiers,1411/transports-routiers-de-personnes,15792.html#sommaire_7

mardi 19 août 2014

Une photo pour agacer

Il y a une photo qui va faire couler beaucoup d'encre même au sein de l'entourage du président François Hollande. Moi j'aime cette photo et je tire ma révérences à Myriam Soumaré surtout après avoir visionné la photo officielle où elle est présente. ça change de l'année 2010 http://parolededemocrate.blogspot.fr/2010/08/myriam-soumare-lelysee-il-y-comme-un.html






vendredi 8 août 2014

Deux poids, deux mesures dans toute sa cruauté

En lisant cet article ci, j'ai soudainement pensé à deux faits divers et je me suis dit au delà du racisme ethnique, il y a un véritable racisme social qui peut être plus cruel et qui peut engendrer de terribles frustrations.

Fait divers numéro un concernait, une randonneuse partie seule en montagne et qui s'étant aventurée au delà de ses capacités a appelé les secours pour la ramener à bon port. Un hélicoptère est partie la récupérer. elle n'était pas blessée et a repris sa voiture comme si de rien n'était sans débourser le moindre centime. Il paraît que c'est la règle en montagne mais quand même. si je tombe en panne d'essence sous un tunnel, je serai amené à payer l'intervention d'un dépanneur et ça serait bien normal.

Autre fait: Une maman appelle les pompiers pour son fils qui souffrait durant la nuit après l'avoir emmené voir un médecin dans la journée. Les pompiers refusent, puis le Samu aussi , un taxi considère que le quartier est dangereux et en fin de compte, les parents sortent du quartier prennent un taxi à leur frais bien sûr et l'enfant de 10 ans venu de la banlieue considérée comme mal famée au visage plein de douleurs et  à la peau sombre est mis en attente et meurt au bout de 4 heures d'un arrêt cardiaque. L'enfant souffrait d'une appendicite aigüe. Dommage que les braves parents ne connaissaient pas UBER POP, ils auraient payé moins cher que le taxi et je suis persuadé que le conducteur UBER POP serait allé jusqu'au domicile des parents.

J'imagine que si ça devait arriver à un enfant d'une grande personnalité, il y aurait eu envoi d'un hélicoptère et peut être même d'un jet privé si l'enfant se trouvait dans une contrée lointaine et il n'aurait pas attendu 4 heures.

D'où l'injustice même en France de souffrir du lieu où on habite. Je présente mes condoléances à la famille de Zacharie Coulibaly , jeune sportif plein de vie qui ne méritait pas de mourir ainsi et je ne félicite pas le responsable des urgences de l'hôpital où l'enfant est mort que j'ai trouvé odieux.