jeudi 10 novembre 2016

Mais où est donc passée la mosaïque de Goiffieux ?


Hier, je passais sur RMC en direct pour alerter l'opinion (un merci à  Monsieur Brunet de m'avoir donné la parole ). Je considère cette histoire de mosaïque assez grave et j'ai comme l'impression que tout est fait pour étouffer l'affaire. Le musée qui avait la responsabilité de protéger l'oeuvre historique ne pouvait pas ignorer que l'objet était la propriété de la commune de Saint laurent d'Agny. Il n'avait absolument pas le droit de remettre la Mosaïque représentant Bacchus à la propriétaire du terrain où l'oeuvre a été découverte par l'équipe du profreseur Matthieu Poux de l'Université Lyon II.


video


Ce qui étonne, c'est que le musée de Saint-Romain-En-Gal n'a point communiqué sur le sujet ni sur son site http://www.musees-gallo-romains.com/  et  ni sur sa page facebook .


Jusqu'à présent même le conseil général du Rhône ne s'est pas prononcé. On ne sait même pas si la municipalité a déposé une plainte pour récupérer son bien. C'est le flou artisituqe le plus total. L'opinion publique est peu informée et si Le Progres dans 2 éditions dont celle du 6 novembre en n'avait pas parlée de cette disparition du musée, il aurait été possible que le dossier aurait fini dans les oubliettes de l'Histoire. 


C'est triste que des éléments du patrimoine puissent être traités avec autant de désinvoluture et il serait utile pour le bien de tous que le directeur du musée galo-romain de Saint-Romain-en-Gal , Monsieur M'Hamed Behel puisse nous donner sa version des faits. En tant que contribuables et financeurs du Musée, nous avons le droit de savoir.


Y aurait il eu des consignes du conseil général du Rhône pour demander à Monsieur Behel de se taire ?
Aurait il été écarté discrètement de la gestion du musée après cette grave bévue ? 

Si je dis ça, c'est en raison de son étonnante discrétion lors du 20 ième anniversaire du Musée qui fut justement ce jour là officiellement inauguré. 
Stéphane Bern qui fut le parrain de l'évènement était présent avec le directeur du Musée du Louvre. Monsieur Behel était bien présent mais il était tellement discret qu'il fallait le chercher pour juste le voir. Voici les moments forts de cet évènement. 

Quand on visualise ce lien, Monsieur Behel n'est pas présenté comme le directeur du musée mais comme conservateur en chef? Aurait il été rétrogradé ?
Qui est aujourd'hui le directeur du Musée?
Beaucoup de questions sans réponses. Le mystère plane.


http://vienne.fr/sites/default/files/Publications/Fichiers/cp_20_ans_du_musee_saint-romain-en-gal.pdf


Voici une vidéo où le conservateur en chef et plus du tout directeur du musée s'exprime en abordant les bons souvenirs et les mauvais souvenirs. Pas un mot bien sûr sur l'oeuvre partie en un lieu inconnu en désaccord total avec la DRAC (Direction régionnale des affaires culturelles)


video



Le Musée gallo-romain de St Romain-en-Gal (Rhône) fête son 20e anniversaire les 22 et 23 octobre.
Cet établissement culturel qui dépend du département du Rhône n'avait pas été inauguré. Vingt ans après son prédécesseur Michel Mercier, c'est l'actuel président du département, Christophe Guilloteau qui ouvrira cette exposition sur les Mythes fondateurs préparée en collaboration avec le musée du Louvre, et l'apport de plusieurs autres musées tel celui du quai Branly, des Beaux arts de Lyon ou de l'Océanie à Pomeys
M’hammed Behel, conservateur du musée gallo-romain est arrivé ici il a vingt ans. Cet archéologue originaire de Volubilis, au Maroc, revient sur deux décennies de muséographie. Propos recueillis par François Dalla-Riva, journaliste. lien youtube direct ici



Que dit la loi ?

La loi est plus que claire : La Direction régionale des affaires culturelles (Drac) est alors intervenue et a clairement stipulé que, selon l’article L541-1 du Code du patrimoine, la mosaïque, chef-d’œuvre d’ampleur nationale, doit être désignée propriété de la commune


Pour en savoir un peu plus sur la mosaïque
http://www.saint-laurent-dagny.fr/patrimoine-tourisme/fouilles-de-goiffieux.html


Pour en savoir un peu plus sur cette affaire http://bacchus.fr.nf

Aucun commentaire: