mardi 1 novembre 2016

Rendez nous nos héros


« L’origine ou la cause primitive de cette fatale guerre qui fait le malheur de tous les Algériens perdra infailliblement les Français dans l’opinion de la postérité, pour avoir permis, pour ne pas dire commis, toutes les horreurs dont Alger est devenu le théâtre ».

L’auteur Hamdan ben Uthman Khodja (1773-1842) 

Sondage de l'IFOP pour le site algérien TSA: 88 % des Français en faveur de la restitution des crânes de résistants algériens à l'Algérie. 52 % favorables à ce que la France présente ses excuses pour la colonisation! http://ifop.fr/media/poll/3539-1-study_file.pdf



En ce jour de 1er novembre 2016, je voulais rappeler au souvenir de tous que cette journée pour tout un peuple commémore le déclenchement du début de son combat pour sa libération contre le colonialisme français qui eut sévi de manière atroce de 1830 à 1962 en rappelant que jamais la lutte menée au départ par l'Emir Abdelkader ne cessa. J'en profite pour rappeler comme beaucoup d'autres l'ont fait avant moi que la France détient des symboles forts du peuple Algérien qui sont des restes humains conservés en Terre française en désaccord total des lois internationales. Des pétitions ont été créées pour exiger la restitution des têtes des héros algériens qui ont mené avec acharnement la lutte pour l'indépendance du peuple algérien.


Je parlerai d'abord de celle de Farid Belkadi qui fut le premier à interpeller l'opinion et aussi et surtout celui qui dévoilà toute l'affaire après sa découverte au sein du Musée national d'Histoire naturelle (MNHN) en mars 2011. Sa pétition fut dévoilée le 27 mai 2011 et resta malheureusement discrète. En voici le texte


Appelons les membres influents de la société française à se joindre à cette noble action. Sachant que les insurrections des algériens contre la France coloniale sont consommées depuis bien longtemps.

Une proposition de loi exigeant «la restitution de toutes les têtes maories détenues en France» a été adoptée le 4 mai 2010 par le parlement français, à l’issue d’une bataille engagée depuis de longues années par le peuple maori de Nouvelle-Zélande. La première tête d’un guerrier maori momifiée qui était conservée au muséum de Rouen depuis 1875, a ainsi été restituée lundi 9 mai à des émissaires néozélandais du musée Te Papa Tongareva de Wellington. La restitution des autres dépouilles maories doit se poursuivre au cours des mois à venir.

Ces manquements détestables aux règles morales les plus rudimentaires, aucune culture ne saurait y souscrire, aucune croyance ne peut les admettre. Aucune pratique de piété ne peut permettre qu’un corps soit délibérément séparé d’un bras, d’une jambe ou de la tête pour finir naturalisé dans un musée pour la postérité. Sauf à faire volontairement don de son corps à la recherche scientifique ou pour des raisons médicales envers son prochain. Par delà les tactiques et les calculs politiciens, partant du principe démocratique que l’influence citoyenne sur les décideurs peut être non-négligeable, les signataires de la présente pétition demandent aux autorités françaises, d’étendre aux restes mortuaires des dizaines de partisans algériens à la colonisation, actuellement conservés dans les musées français, le bénéfice de la loi adoptée par le parlement de la France, qui préconise «la restitution de toutes les têtes maories détenues en France».

IL NE SAURAIT Y AVOIR DEUX POIDS ET DEUX MESURES DANS LE TRAITEMENT DES DÉPOUILLES HUMAINES CONSERVÉES DANS LES MUSÉES DE FRANCE.

Parmi les restes qui ont été identifiés au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, figurent les crânes appartenant à : Mohamed Lamjad Ben Abdelmalek, dit Chérif "Boubaghla", à Cheikh Bouziane, chef de la révolte des Zaatchas, à Moussa El-Derkaoui, à Si Mokhtar Ben Kouider Al-Titraoui. La tête momifiée d’Aïssa Al-Hamadi, qui fut le lieutenant du Chérif Boubaghla, fait partie de cette découverte effectuée au début du mois de mars 2011 par le rédacteur de cette pétition, qui a pu constater la présence de restes mortuaires de plusieurs dizaines de partisans algériens dans le même musée.

Selon Mr Philipe Mennecier, du MNHN de Paris, "rien n’empêcherait le rapatriement de ces restes mortuaires. Il suffit que la partie algérienne en formule la demande. Ce sont à l’origine des donations qui font partie du patrimoine national. Et seul un accord entre l’État algérien et l’État français pourrait faciliter la démarche de rapatriement".

Nous, signataires de la présente pétition, ombrageux du sort indigne qui est fait à la mémoire de ces vaillants guerriers de l’Algérie, pays libre exerçant tous ses droits dans le concert des nations, demandons aux autorités algériennes et françaises d’agir en commun, sans attendre, par delà les tactiques et les calculs politiciens, pour le rapatriement impérieux des restes mortuaires de ces résistants à la colonisation française, afin qu’ils soient dignement enterrés dans leur sol natal.

LES TROPHÉES INDUS D’UNE GUERRE LOINTAINE

Ali Farid BELKADI (chercheur, historien Alger / Paris).

Date de création : 27 mai 2011


Puis, il y eut la pétition actuellement la plus connue, celle de Brahim Senouci en date du 18 mai 2016 que voici et qui connait un succès très relatif malgré une campagne médiatique initiale réussie qui suscita des milliers de signatures mais l'actualité a aussi ses défauts, c'est la bousculade au portillon. Il ne reste plus qu'une mobilisation de tout un chacun pour que cette pétition soit à la hauteur de l'enjeu.
 On est en droit d'espérer plusieurs centaines de milliers de signatures. Ne perdons pas espoir en cela.


https://www.change.org/p/restitution-des-t%C3%AAtes-des-r%C3%A9sistants-alg%C3%A9riens-d%C3%A9tenues-par-le-mus%C3%A9e-de-l-homme


Evolution du nombre de signatures :
18/05/2016 :          1  signature
08/06/2016 :     1650  signatures
 
26/06/2016 :    20000 signatures
01/07/2016 :    26442 signatures                                                      
01/11/2016 :    29232 signatures   



Ces restes, des crânes secs pour la plupart, datant du milieu du xixe siècle, appartiennent à Mohamed Lamjad Ben Abdelmalek, dit Chérif “Boubaghla” (l’homme à la mule), au Cheikh Bouziane, le chef de la révolte des Zaatchas (région de Biskra en 1849), à Moussa El-Derkaoui et à Si Mokhtar Ben Kouider Al-Titraoui. La tête momifiée d’Aïssa Al-Hamadi, qui fut le lieutenant du Chérif Boubaghla, fait partie de cette découverte, de même que le moulage intégral de la tête de Mohamed Ben-Allel Ben Embarek, lieutenant de l’Émir Abdelkader. Il faut que ces restes soient rapatriés en Algérie pour y recevoir une digne sépulture ! »
video


 Il est important dans ce dossier de demande de restitution des dépouilles de nos Héros, de rendre à César ce qui appartient à César. 
Tout le mérite en revient à Farid Belkadi qui a mis toute son énergie pour arriver à mettre la main sur ce trésor caché au sein du MNHN en mars 2011, je lui consacrerai un article complet bien mérité.



Quelques liens:
 http://www.chouf-chouf.com/actualites/brahim-senouci-les-resistants-algeriens-dont-les-cranes-sont-au-musee-de-lhomme-de-paris-doivent-avoir-une-sepulture-en-algerie/

 https://www.franceinter.fr/emissions/comme-un-bruit-qui-court/comme-un-bruit-qui-court-25-juin-2016
 http://restesmortuairesderesistantsalgeriensaumuseumdeparis.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/06/01/les-900-oreilles-de-benghana.html

 http://restesmortuairesderesistantsalgeriensaumuseumdeparis.blogs.nouvelobs.com/archive/2014/12/05/ali-farid-belkadi-photographies-des-cranes-du-museum-549154.html

 http://www.lematindz.net/news/8372-documents-historiques-et-restes-mortuaires-ali-belkadi-ecrit-a-marianne.html

 http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/07/09/les-cranes-de-resistants-algeriens-n-ont-rien-a-faire-au-musee-de-l-homme_4966904_3232.html

http://www.france24.com/fr/20160928-focus-france-algerie-colonisation-histoire-cranes-combattants-algeriens-19-eme-siecle

http://www.algeriepatriotique.com/article/ahmed-ouyahia-sugg%C3%A8re-de-laisser-les-cr%C3%A2nes-des-r%C3%A9sistants-alg%C3%A9riens-en-france

http://www.humanite.fr/algerie-les-cranes-de-lamnesie-608988

http://oumma.com/223176/restitution-tetes-resistants-algeriens-detenues-musee

Aucun commentaire: