jeudi 15 décembre 2016

Il n'y a plus de larmes à verser à Alep





Depuis quelques jours, les nouvelles qui nous viennent d'Alep-Est sont terribles. 

Malgré les appels au secours désespérés de nombreux correspondants civils, la communauté internationale semble totalement paralysée face à l'intensité des actons militaires brutales de l'armée syrienne, l'aviation russe, les milices chiites libanaises, iraniennes, irakiennes et afghanes. Nous assistons à un véritable massacre en direct, du même niveau et même plus pire que celui qu'ont connu les habitants de Srebrenica, Grozny ou Gaza.

A mon humble niveau, je ne peux rien faire d'autre si ce n'est relayer ces messages de la société civile syrienne d'Alep. Des messages d'hommes ou de femmes qui peut être à cet instant sont morts ou vont s'apprêter à mourir. L'Humanité, une nouvelle fois, a creusé sa tombe dans laquelle, elle a déposé son honneur.

Il n'y a rien de plus pire que la haine aveugle. 
Celui qui se réjouit de la souffrance d'un enfant, d'un innocent mérite-t-il d'être considéré en humain ?
J'exprime ma solidarité avec le peuple de Syrie qui subit les pires atrocités au nom de la haine, de l'ignorance, de l'indifférence et de l'intolérance.

L'ONU a démontré, une nouvelle fois, son incapacité à faire respecter ses propres règles bafouées par les membres de son conseil de sécurité.
Le droit de véto a t-il un sens quand il est appliqué par un état criminel qui a fait usage de manière intense de bombardements sur des zones civiles. Il faut que certains m'expliquent en quoi les bombardements israéliens sur Gaza sont à condamner et les bombardements sur les villes syriennes à défendre. On ne doit pas toucher aux civils. On perd toute crédibilité à défendre les Palestiniens soumis à la répression israélienne et à soutenir les armées syriennes, iraniennes, russes sans parler des milices chiites libanaises, irakiennes et afghanes dont certaines sont cataloguées groupes terroristes qui s'en prennent aux populations civiles syriennes. L'impression qu'il y a les bons et les mauvais terroristes. Les mauvais étant ceux qui s'en prennent aux occidentaux, les autres n'ayant rien à craindre peuvent massacrer librement et être soutenus librement jusqu'au coeur de Paris.


Voici les méchants terroristes d'Alep que Russes, iraniens, hezbollah, milices chiïtes irakiens,chiites Afghans et armée syrienne tentent d'exterminer.







https://twitter.com/HadiAlabdallah/status/809161738851614721



Sur Twitter, "Mr_Alhamdo" qui se décrit comme "professeur, activiste et reporter à Alep" a diffusé un "dernier appel" déchirant en vidéo, alors que la ville est sur le point de tomber totalement aux mains du régime.


Publié le 13-12-2016 par NouvelObs Montage






video












Aucun commentaire: