dimanche 27 novembre 2011

Nouvelles frontières: fin

J'attaque ma dernière étape de ces 3 jours studieux dans le cadre du forum Libé des rencontres de Lyon ayant pour sujet: "Les nouvelles frontières".
Ce fut une journée marathon non stop de   9h30h à 16h30. Une journée riche en rencontres variées qui débuta à 9h30 avec la conférence "A quoi bon la déclaration d'un état palestinien' dans l'amphithéâtre de l'opéra de Lyon qui était archi comble. Je réussis à faire passer une question afin de savoir s'il était interdit d'aller en Palestine. En guise de réponse, j'eus le droit à un silence du diplomate français . Globalement, aucun intervenant ne pouvait cacher que le gouvernement israélien était responsable de l'impasse dans laquelle se trouvait le processus de paix. Le haut fonctionnaire français  Pierre Duquesne rappela tous les griefs qui pesaient à l'encontre des autorités israéliennes comme le blocage des remboursements des taxes d'exportations dues à l'autorité palestinienne, les produits étiquetés made in Israël et qui venaient pas forcément d'Israël, Et ce n'était qu'une partie. Pas un mot sur les enlèvements, la colonisation, les tracasseries administratives, les expulsions manu-militari.  . Il a rappelé les exigences françaises concernant la restitution des territoires occupés. Concernant l'autre intervenant franco israélien Ofer Bronchtein, je ne savais pas quoi trop penser. 'un côté, il avait un discours engageant reprochant même aux européens de n'être pas assez ferme vis à vis d'Israël allant jusqu'à proposer d'établir des visas aux colons vivant ans les territoires palestiniens occupés. Il implorait la société civile d'être plus mobilisée à l'encontre d'Israël considérant qu'on peut être contre le gouvernement israélien sans pour autant être antisémite. Il reconnait aussi la toute puissance de l'armée israélienne et son influence sur les politiciens. ans le même temps, il considère les membres de la société civile qui désirent se rendre en Palestine comme des provocateurs. Ils reprochent aux pays arabes d'utiliser la cause palestinienne pour juste masquer leurs abus de pouvoir et dépenser leur argent en matériel de guerre.  Un personnage qui donne l'impression de vouloir la paix ou plutôt sa paix mais qui laisse perplexe dans son discours. On aurait voulu le croire quand il dit qu'il faut libérer Marouane Baghouti mais on a du mal à être convaincu.

video


video


video



video


video


La seconde conférence fut passionnante
Avec 3 intervenants 1 juriste tunisien et 2 Egyptiens

Yadh BEN ACHOUR

Yadh Ben Achour (1945-) est un juriste tunisien, spécialiste des théories politiques islamiques et de droit public. Après sa démission du Conseil constitutionnel tunisien en 1992, Yadh Ben Achour rentre dans l'opposition au régime du Président Ben Ali, notamment lors de la révision constitutionnelle de 2002. Suite à la Révolution du jasmin (2011), Yadh Ben Achour est nommé à la tête d'une commission de réforme des textes et des institutions, qui devient la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique. Yadh Ben Achour est l'auteur de « Politique, religion et droit dans le monde arabe » (1992) et « La deuxième Fâtiha. L'islam et la pensée des droits de l'homme » (2011). 

Mahmoud HUSSEIN
Mahmoud Hussein est le pseudonyme commun des politologues, islamologues et écrivains français d'origine égyptienne Baghgat Elnadi et Adel Rifaat, auteurs, en 2009, de l'ouvrage « Penser le Coran ».

J'ai réussi à enregistrer la plupart de la conférence que je vous offre en partage.

video

video



La dernière conférence à laquelle j'ai assisté avait pour thème " Les réseaux sociaux acteurs de la démocratie ? On a eu le droit aux prestations de 

Ahmed HERZENNI
Ahmed Herzenni (1948-) est un sociologue marocain, ancien Président du Conseil consultatif des droits de l'homme marocain. Après des études de sociologie et d'anthropologie, Ahmed Herzenni devient enseignant (1971-1986) puis chercheur à l'institut national de recherche agronomique de Settat (1986-1995). En 2006, le Roi Mohammed VI nomme Ahmed Herzenni secrétaire général du conseil supérieur de l'enseignement, puis Président du Conseil consultatif des droits de l'homme. 

M. KHADRAOUI 

Malek Khadraoui est un blogueur et cyberactiviste tunisien, administrateur du blog collectif Nawaat. 

E. EL HAMMI

Emna El Hammi est une cyberactiviste et bloggeuse tunisienne. Ingénieur-docteur en biotechnologies, Emna El Hammi est bloggeuse associée pour le journal Libération depuis 2005. 


La prestation des 2 blogueurs  Tunisiens fut intéressante d'autant plus qu'ils furent très actifs lors de la Révolution Tunisienne. Quant au sociologue Marocain à lalangue de bois, il donnait bbien l'impression d'être un représentant du Makhzen marocain. Pour lui, internet ne sert à rien. Au Maroc, tout va bien, pas de prolème pour les blogueurs . encore un peu, il allait nous dire qu'il n'y a aucun problème de droits de l'homme.Pour rappel, cette étudiante emprisonnée Ilham Hasnouni  . Il m'était difficile de ne pas intervenir et de laisser passer cette quenelle. Il y avait manifestement une erreur de casting. Ce fut un plaisir de rencontrer  Monsieur Kharaoui dont le site Nawaat avait reçu un prestigieux prix qu'il avait refusé et pour cause, il devait être remis au Bahreïn : lien1  , lien2,  lien3


video


video

Aucun commentaire: