mardi 29 octobre 2013

Libérez GIA

En France, il faut être un faux cul et ne pas avoir de conviction si on ne veut pas finir en prison mais est ce ça, la liberté. Liberté de ne pas déranger l'ordre établi, liberté de se faire "baiser" par un état, liberté de dire merci à tous ceux qui nous réduisent à l'esclavage, liberté de leur serrer la main, liberté d'être surveillé 24/24 avec le fruit de notre propre sueur, liberté d'être d'accord même quand on n'est pas d'accord , liberté d'obéir quand on veut désobéir . La liberté n'a de sens en réalité qu'au moment où on ferme les yeux et qu'on devient sourd aux horreurs du monde .

lundi 28 octobre 2013

Gravity ou la nullité en mouvement

Hé ben, je dirai à la différence de beaucoup qu'il ne m'a pas fait bander 'au propre comme au figuré'.

Plein de choses à reprocher. D'abord les conditions de visualisation: Il faisait hyper chaud comme si on voulait nous mettre dans les conditions du
film mais en réalité, c'était plus une question d'économie.
Le siège semblait aussi bon pour être remplacé. Je n'étais pas à l'aise et puis quand on annonce le film à 21h15 pour nous faire ingurgiter 30 mn de pubs et extraits, ça gonfle. Déjà , l'entrée en la matière n'arrange pas la suite.

Concernant le film, certains astronautes ont vanté les prouesses techniques. Là je me dis où ils ont été payés pour promouvoir le film où ils ne connaissent pas les effets spéciaux des films de 3D actuels. Il y avait bien de la 3D mais rien d'excitant, des scènes qui semblaient tourner en boucle, une histoire qui se trainait sur la volonté de vivre. On a mis 2 acteurs hypers célèbres pour compenser une histoire plate qui se termine en queue de poisson, peut être par manque de budget ou par empressement. Sincèrement, on aurait pu pour ce film donner les 2 rôles pratiquement uniques à des débutants, histoire de faire des économies.
Ne m'en voulez pas pour mes critiques mais c'est la vérité, j'ai déjà vu beaucoup mieux en terme de scénario, de jeu d'acteurs et en effets techniques. J'espère ne pas être le seul à en dire du mal sinon on va croire que je suis de mauvaise foi et jaloux de Clooney mais sérieusement dans le film, il ne sert à rien.


http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19538824&cfilm=178496.html


Et un micro trottoir pour faire croire que c'était un bon film

http://www.programme-tv.net/news/cinema/44265-micro-trottoir-avez-vous-pense-gravity/


  Les critiques sont unanimes en bien et moi en mal. Qui a raison, qui a tort. Je refuse de penser m'être trompé. Le film est nul à mon goût, malgré les éloges trop flatteuses.
Mauvais film et ennuyant . il y a quoi de bon dans ce film, sérieux. quelques effets 3D, c'est tout. J'ai vu mieux question 3D comme avatar. l'histoire banale, dialogues sans intérêt.

Même si les critiques sont très favorables au film gravity et je me demande bien pourquoi et je l'écris en connaissance de cause, il existe des critiques qui osent défier la majorité, me demandant si ceux qui en font les louanges l'ont réellement vu. 

Dans cet article, les éloges sont  vraiment abusives: http://www.lexpress.fr/culture/cinema/gravity-la-grande-claque-de-la-rentree_1281414.html

Parmi ceux qui partagent mon pont de vue :

http://blog.slate.fr/projection-publique/2013/08/29/venise-70-1ere-2809-gravity-grave/



Ce qui m'a le plus étonné, c'est l'avis de certains anciens visiteurs de l'espace. en écoutant leurs commentaires, j'ai halluciné. Je les cite

Dans cet article, il est dit qu'à 90 % tout est invraisemblable mais ça n'empêche pas de donner un autre ton avec le titre " ce qu'il y a de plus proche d'une aventure spatiale": titre qui ne veut rien dire.
On est dans de la fiction irréaliste .

http://www.lepoint.fr/astronomie/gravity-vu-par-un-astronaute-ce-qu-il-y-a-de-plus-proche-de-l-experience-du-vol-dans-l-espace-23-10-2013-1746891_1925.php

Ils ont été payés combien les astronautes pour donner ce genre d'avis qui vont sivre. Je pose une seule question :"quand un astronaute chevelu se déplace dans sa capsule, les cheveux restent coller à la tête où vont dans tous les sens parce que si le fait que le bouton est bien rouge et que les boulons ont la bonne taille, je m'en tape le cervelet. Je trouve l'histoire fade sans aucune émotion et l'usage des effets 3D vraiment en dessous de ce qu'on pouvait attendre pour un film qui se déroule dans l'espace.

http://cinema.nouvelobs.com/articles/28173-people-les-astronautes-convaincus-par-gravity




Certaines critiques sont virulentes et n'ont pas à être assimilées de la bile. Personnellement, j'ai ressenti la même impression et même les effets 3D n'ont rien d'époustouflants .

Voici un extrait : "

Mais "Gravity" n'a pas enchanté tout le monde, loin de là. Au tour de ses détracteurs de déverser leur bile. "C'est un des pires films que j'ai pu voir. Dialogues dénués de sens, pas de narration, fin inexistante… Bref, à ne pas voir ! Heureusement que je l'ai vu gratuitement", assène Charlotte Fahrner sur Allociné. Visiblement, la virtuosité formelle de "Gravity" (qui fait presque l'unanimité) ne suffit pas à justifier ce que certains considèrent comme de l'indigence scénaristique. "5 (note maximale sur Allociné, ndlr) pour la beauté des images, 0 pour le reste", résume Mickael Lapostolle, rejoint sur Twitter par @Navo_ : "Epoustoufflant techniquement et visuellement. Dommage que l'histoire et les dialogues soient écrits par une classe de CM2". "

de cet article : http://cinema.nouvelobs.com/articles/28218-gravity-le-verdict-des-internautes



Le coup de grâce, il vient d'un astrophysicien américain qui démolit littéralement le film.

 http://www.atlantico.fr/atlantico-light/gravity-astrophysicien-neil-degrasse-tyson-demolit-film-870300.html
 

dimanche 20 octobre 2013

Ils vont tenir combien de temps encore ?

Pendant longtemps, on ne connaissait des frères Lumière que leurs inventions Cinéma et beaucoup ont en mémoire leur film en noir et blanc de l'arroseur arrosé mais depuis les années 90, leur passé de collabos est remonté à la surface et depuis, ce ne sont que débaptisations de rue, d'établissements. Des billets de banque qui étaient imprimés ont été même détruits. Il reste pour autant, des lieux qui résistent à la purge. 





http://www.liberation.fr/economie/1995/06/16/le-billet-de-200-f-lumiere-rattrape-par-vichy17-millions-de-billets-risquent-de-finir-au-pilon-le-ei_137179


samedi 12 octobre 2013

quelques réflexions sur la Syrie

En Syrie,le régime de Bashar El Assad part à la conquête des villes perdues en procédant à des bombardements aveugles aidé par les milices du hezbollah, d'Irak et l'armée iranienne.
Tout le monde se fout de tout. quand il y a eu des menaces de s'en prendre au régime, les gens se sont levés pour dire non à la guerre en Syrie. Moi j'ai compris oui au massacre des syriens. Et j'en veux encore beaucoup aux syriens qui ne voulaient pas d'intervention pour soi-disant que leur combat contre Bashar El Assad ne doive rien à personne. Hé bien voilà la noblesse des actes. Les gens meurent tous les jours dans l'indifférence totale sauf celle de l'Iran qui a fait croire de manière minable aux américains qu'ils étaient de gentils pacifistes et qui fournit armes et hommes pour participer aux sacrifices.
Non à une intervention pour faire plier le génocidaire Bashar El Assad mais oui aux criminels d'Iran, d'Irak et du hezbollah libanais pour exterminer le peuple syrien qui veut vivre libre.
Je suis en colère contre ceux ferment les yeux sur ce qui se passe en Syrie et dont la seule inquiétude était que des avions occidentaux s'en prennent au dictateur syrien. Profitez du spectacle. On meurt en Syrie de faim, aujourd'hui et qu'on donne le prix nobel de la paix à une organisation qui attend qu'une population soit gazée pour agir, j'en ai rien à cirer.

http://www.france24.com/fr/20130821-syrie-moins-100-morts-bombardements-pres-damas

Quand je découvre l'attitude de bon nombre de maghrébins et surtout algériens  qui soutiennent ouvertement le régime de Bashar El Assad, je me demande ce qu'ils ont retenu du combat de leurs ancêtres contre la tyrannie coloniale. J'ai l'impression rien de rien.

https://www.youtube.com/watch?v=7s0tSEGL5Gs




Le Jihad islamique palestinien est à la Palestine ce que le Hezbollah est au Liban, c'est à dire un fouteur de merde au service de l'impérialisme iranien moyennant finance. L'avantage de ce qui est écrit est que ça mérite d'être clair. Ces deux mouvements entre autres méfaits soutiennent ouvertement le régime de bashar el assad. La "laïcité" de Bashar el assad est bien encadrée.

mercredi 9 octobre 2013

Sohamino le retour

Sohamino tel le retour du Jedaï revient avec un nouveau clip sur son célèbre titre Nostalgeria. Ce clip raconte une histoire, une belle histoire sur les traces de l'Emir Abdelkader

video


http://youtu.be/YkFVcsxdt-U

samedi 5 octobre 2013

Prix de la Mamounia 2013, 4 ième édition

Dans 2 précédents articles art1, art2 ), j'avais déjà parlé de ce prix littéraire marocain que je suis de près pour de multiples raisons dont l'une et pas des moindres est de mettre en valeur des rendez vous littéraires dont on parle peu et qui se déroulent au Maghreb. Je n'entrerai pas dans les détails de ce prix assez bien développés dans mes articles précédents. 
Qui parle Prix, parle auteur primé et dans le cas de cette édition, c'est l'auteur Rachid O. qui a eu l'honneur de recevoir le prix de 200000 dirhams (mad) et un trophée créé par l'artiste marocain Yahya   pour son ouvrage " Analphabètes" mais qui parle Prix, parle aussi Jury et il sera bon de s'y attarder un petit peu parce que le Jury  qui délibère et à qui on soumet les 7 ouvrages présélectionnés en interne par l'organisateur, c'est à dire la Mamounia, à vrai dire on en parle très peu et pourtant sans jury, point de prix. Il est un maillon important qui mérite d'être respecté dans son intégrité et pas en partie. Il s'avère pourtant qu'à chaque édition, les médias qu'ils soient nationaux ou internationaux ont tendance à  mettre en valeur les membres étrangers de ce Jury et à négligé la composante locale qui comprend pour cette édition 4 personnalités marocaines comme si pour exister et avoir de la notoriété, le prix de la Mamounia avait besoin de cacher son cachet local. C'est une attitude d'autant plus absurde que ce prix se déroule à Marrakech dans l'hôtel le plus prestigieux de la ville, qui porte le même nom que le prix et qu'il récompense un auteur Marocain du moment où l'ouvrage est écrit en français.  Peut être que ce prix pour mieux s'asseoir sur la scène internationale et se faire accepter aie besoin de mettre en valeur sa composante de jurés internationaux quoi que j'en doute fortement. Sa notoriété se fera sur la qualité des ouvrages pré sélectionnés, sur le sérieux de l'organisation et l'intégrité des jurés dans leur ensemble.
Je ne peux trouver que très regrettable que les médias marocains ne mettent pas en valeur ces jurés marocains qui ne sont pas pas du menu fretin et qui participent de la manière la plus sérieuse à la sélection de l'ouvrage à primer.

Rendons à César  ce qui revient à César.

Comme les rendez vous précédents, le Prix s'est déroulé le dernier week end de Septembre et a été organisé par le célèbre hôtel de Marrakech (Maroc), la Mamounia. Le prix a été remis samedi 28 septembre 2013 à Rachid O. pour son livre "Analphabètes"

Le Jury de 11 personnalités francophones dont 5 marocaines était composé par ordre alphabétique de:

Layla Chaouni , Marc Dugain, Vincent Engel, Mouna Hachim, Adil Hajji, Douglas Kennedy, Marie Laberge, Alain Mabanckou, Mohamed Nerdali, Christine Orban, Khalid Zekri

mais ils ne furent que 10 à délibérer, le français Marc Dugain n'ayant pas pu prendre l'avion pour un problème de santé.

 
droits, la Mamounia, jury 2013


C'était juste un rappel en guise d'introduction à cet article.dans lequel, j'ai envie de m'étendre sur le livre primé mais avant cela, voici la liste des ouvrages qui avaient été pré sélectionnés et qui ont été publiés entre juin 2012 et mai 2013
Infidèles, d'Abdellah Taïa, Ombres sur l'amandier, d'Amina El Alami Alaoui, Amour fractal, de Ghizlaine Chraibi, L'Épreuve de la passion, de Mamoun Lahbadi, Analphabètes, de Rachid O., Le Bonheur conjugal, de Tahar Ben Jelloun et Amour nomade, de Youssef Amine Elalamy
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/culture/livre/prix-litteraires-rachid-o-laureat-du-4e-prix-de-la-mamounia_1286615.html#LVhRkjySOMraiGO1.99
Infidèles, d'Abdellah Taïa, Ombres sur l'amandier, d'Amina El Alami Alaoui, Amour fractal, de Ghizlaine Chraibi, L'Épreuve de la passion, de Mamoun Lahbadi, Analphabètes, de Rachid O., Le Bonheur conjugal, de Tahar Ben Jelloun et Amour nomade, de Youssef Amine Elalamy
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/culture/livre/prix-litteraires-rachid-o-laureat-du-4e-prix-de-la-mamounia_1286615.html#LVhRkjySOMraiGO1.99

Infidèles, d'Abdellah Taïa, Ombres sur l'amandier, d'Amina El Alami Alaoui, Amour fractal, de Ghizlaine Chraibi, L'Épreuve de la passion, de Mamoun Lahbadi, Analphabètes, de Rachid O., Le Bonheur conjugal, de Tahar Ben Jelloun et Amour nomade, de Youssef Amine Elalamy
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/culture/livre/prix-litteraires-rachid-o-laureat-du-4e-prix-de-la-mamounia_1286615.html#LVhRkjySOMraiGO1.99
Infidèles, d'Abdellah Taïa, Ombres sur l'amandier, d'Amina El Alami Alaoui, Amour fractal, de Ghizlaine Chraibi, L'Épreuve de la passion, de Mamoun Lahbadi, Analphabètes, de Rachid O., Le Bonheur conjugal, de Tahar Ben Jelloun et Amour nomade, de Youssef Amine Elalamy
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/culture/livre/prix-litteraires-rachid-o-laureat-du-4e-prix-de-la-mamounia_1286615.html#LVhRkjySOMraiGO1.99

Infidèles, d'Abdellah Taïa, Ombres sur l'amandier, d'Amina El Alami Alaoui, Amour fractal, de Ghizlaine Chraibi, L'Épreuve de la passion, de Mamoun Lahbadi, Analphabètes, de Rachid O., Le Bonheur conjugal, de Tahar Ben Jelloun et Amour nomade, de Youssef Amine Elalamy
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/culture/livre/prix-litteraires-rachid-o-laureat-du-4e-prix-de-la-mamounia_1286615.html#LVhRkjySOMraiGO1.99
Infidèles, d'Abdellah Taïa, Ombres sur l'amandier, d'Amina El Alami Alaoui, Amour fractal, de Ghizlaine Chraibi, L'Épreuve de la passion, de Mamoun Lahbadi, Analphabètes, de Rachid O., Le Bonheur conjugal, de Tahar Ben Jelloun et Amour nomade, de Youssef Amine Elalamy
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/culture/livre/prix-litteraires-rachid-o-laureat-du-4e-prix-de-la-mamounia_1286615.html#LVhRkjySOMraiGO1.99
Infidèles, d'Abdellah Taïa,

Ombres sur l'amandier, d'Amina El Alami Alaoui,

Amour fractal, de Ghizlaine Chraibi,

L'Épreuve de la passion, de Mamoun Lahbadi,

Analphabètes, de Rachid O.,

Le Bonheur conjugal, de Tahar Ben Jelloun et

Amour nomade, de Youssef Amine Elalamy


Droits, la Mamounia, livres sélectionnés



Ainsi Rachid O. fut en ce 28 septembre 2013, primé après un tour de table serré qui aurait duré 4 heures .
Le principe de fonctionnement du jury est assez simple. Chaque juré choisit 3 ouvrages  et  ceux qui recueillent le plus de voix sont choisis puis parmi ses 3, 2 ouvrages sont sélectionnés  sur le même principe avant de primer le lauréat.

Ne me demandez pas quels étaient les 3 et les 2 restants, l'information est restée secrète même si je n'en vois pas l'intérêt.



Qui est Rachid O ?

Rachid O  évite d'utiliser son nom entier par égard pour ses amis et sa famille au Maroc.
 « Juste, avant de continuer, je voudrais remettre quelque chose en place : je construis malgré moi mon image à vos yeux, ne soyez dupes d'aucun de mes livres. Je me suis résigné depuis longtemps à laisser mes sentiments précéder mon esprit. Je me vois, spectateur complice, guider mes désespoirs et mes euphories comme un peintre compose un portrait. Si je ne sais pas vivre, je sais au moins en donner l'illusion et afficher une apparence qui a quelque chose de celle d'un personnage de roman. » (Rachid O.)
 
Il a une page wikipédia qui n'en dit pas plus sur son sigle O. http://fr.wikipedia.org/wiki/Rachid_O

Auteur de nombreux ouvrages, il est resté dix ans sans rien produire.
Il n'a pas hésité à se pencher sur le délicat sujet de l'homosexualité avec son roman chocolat chaud.

http://www.bibliomonde.com/auteur/rachid--95.html

Qui pouvait mieux recevoir Rachid O. que Frédéric Mitterrand :  http://www.franceinter.fr/emission-jour-de-fred-rachid-o

Quelques liens:
https://www.facebook.com/LaMamouniaMarrakech?fref=ts

http://www.lexpress.fr/culture/livre/prix-litteraires-rachid-o-laureat-du-4e-prix-de-la-mamounia_1286615.html

http://www.liberation.fr/livres/2013/02/20/les-enchantements-de-rachid-o_883256

 http://www.bladi.net/rachid-o-ecrivain-homosexuel-marocain.html

 http://www.tcd.ie/French/assets/doc/Taia-O.doc%E2%80%8E


 http://www.huffpostmaghreb.com/liz-thomson/un-ecrivain-homosexuel-re_b_4045032.html

vendredi 4 octobre 2013

La plus grande catastrophe de l'émigration clandestine


 Naufragio, Napolitano: "Strage di innocenti". Kyenge: "La Lega offende vittime e italiani"

Je suis fatigué d'énoncer des catastrophes mais je ne cesserai jamais de dénoncer les silences comme ceux qui pèsent lourdement sur la terrible catastrophe qui a frappé les côtes italiennes avec certainement plus de 300 victimes. L'Italie a décrété un jour de deuil national, le pape a fait part de son désarroi mais que font nos responsables religieux si prompts au garde à vous quand il se passe certains évènements et être même les premiers à s'offusquer. Ces centaines de musulmans morts ne méritent il s pas la prière des morts. Pourtant, ils sont Musulmans non. J'ai bien l'impression que le Musulman est considéré par les responsables musulmans que quand il s'agit de leur vendre du halal et leur dicter leur attitude politique. J'ai du mal à détecter la moindre religiosité dans leurs comportements et encore moins un quelconque altruisme ou empathie à l'égard de la Oumma.

http://www.leparisien.fr/international/naufrage-a-lampedusa-reprise-des-recherches-des-200-disparus-04-10-2013-3195431.php
 
 Un communiqué laconique de l'UOIF qui aurait pu appeler les mosquées à faire une prière en ce vendredi et je n'aime pas l'expression "sincères salutations' . Des salutations ne peuvent être que sincères.

http://www.uoif-online.com/v3/spip.php?article1545
 http://www.lastampa.it/2013/10/04/italia/cronache/sul-molo-di-lampedusa-a-contemplare-la-morte-L3CYaGAUVpdIWDD9y2m6vM/pagina.html
  Aujourd'hui , vendredi, aucune mosquée d'Europe ne priera pour les victimes du drame de Lampeduza. Le plus grand drame  de tous les temps de la migration clandestine.