lundi 2 avril 2012

Je n'ai rien à dire sur Mohamed Merah

Hé non pas de chance, vous ne trouverez aucune condamnation  des meurtres accomplis par Mohamed  Merah. Je n'ai pas envie de m'inscrire dans toute cette procession où même mon gosse de 8 ans dont je n'aurai jamais imaginé qu'il puisse s'intéresser à un fait divers aussi morbide qu'il soit. Personnellement, je lui ai évité les images d'horreur des massacres de Syrie ou des exactions de l'armée israélienne à l'encontre de la population palestinienne. A l'heure de la grande mess du 20 h, il regarde des bandes dessinées à la télé. Là je ne m'attendais pas qu'il découvre l'actualité à travers des faits divers qui noircissent quotidiennement nos canards empoisonnés. Il s'est retrouvé malgré moi plongé dans le suspens de l'actualité apprenant comme tout le monde l'exécution du meurtrier et autant été obligé de participer à la minute de silence obligatoire à l'école. Bientôt on l'obligera à saluer un bout de chiffon flottant dans l'air.

Et pour enfoncer le clou, toutes les associations plus ou moins proches des Arabo musulmans se sont senties comme dans l'obligation de dénoncer les crimes de ce Mohamed Merah pour ne pas être accuser de complicité. Puis pour calmer la populace, on s'est prêter comme c'est devenu un rituel à une descente au sein de groupes islamistes bien connus et répertorier où la police fait des interpellations  comme la ménagère fait son marché. 

Affligeant tout ça. C'est vrai que les élections approchent et pour briller auprès des Français, il faut donner des gages et rassurer la plèbe. Malgré l'énorme tapage médiatique, les Français ne sont pas tombés dans le panneau. On leur avait déjà fait le coup en 2002  lien1.  , lien2


Par contre, j'ai bien envie de m'intéresser à ce Mohamed Merah parce que là son histoire est bien louche et sans remettre en question sa responsabilité dans les faits qui lui sont reprochés. Il est légitime de se demander pourquoi, il n'a pas été capturé vivant.

video

Aucun commentaire: