mardi 11 novembre 2008

hommage aux 'lâches"

Il a fallu attendre que le dernier poilu rende l'arme à gauche le 12 mars 2008 à 110 ans pour qu'enfin un président de la république française honnore l'ensemble des morts de la 'Der des der'sans distinction

Et cette phrase : ' Nicolas Sarkozy a affirmé mardi à Douaumont (Meuse), lors de l'armistice du 11 novembre 1918, que les fusillés pour l'exemple de 14-18 "ne s'étaient pas déshonorés", mais furent eux "aussi les victimes d'une fatalité qui dévora tant d'hommes" pendant la Grande Guerre.' est pour moi d'une grande importance.

Ainsi qu'après des communes aient depuis déjà longtemps donné l'exemple, enfin c'est le président de la république lui même qui fait honneur à ces hommes qui furent des pacifistes avant l'heure et les premiers à poser les briques de la paix dans le monde.
Le 11 mai 2008, j'avais évoqué cette idée du gouvernement dans cet article .
Ce qui est triste c'est que la gauche miterrandienne aurait pu le faire en Hommage à Jean jaures le pacifiste mais elle en n'a pas été capable et il a fallu un homme de droite élu entre autre par des va-t-en guerre xénophobes et racistes qui confondent patriotisme et nationalisme que ce projet voit le jour.
Personnellement en souvenir de ces hommes qui ont eu le courage de dire non , je l'en remercie.
Ils furent tout sauf des lâches et le titre de mon article pour rappeler comment ils furent traiter après leur mort et comment ils le sont encore aujourd'hui.





Un rappel d'un voeu qui date de l'année passée enfin exhaussé

4 commentaires:

RIVIERE HADRIA a dit…

Que sont devenus ces généraux qui, ont ainsi donne l'ordre de fusiller ces pacifistes ?

Ce sont eux, que nous devrions aujourd'hui DÉSHONORER et faisant connaître au peuple leur forfaiture !!!

Hadria RIVIERE
http://hadria.riviere.over-blog.com/

pas perdus a dit…

Jospin avait évoqué les fusillés.. A l'époque, il fut très critiqué par l'actuel locataire de l'Elysée...

Tahar, coeur de lyon a dit…

Et le drame, c'est que Sarkozy qui se dit un homme de droite , l'a fait.
Le drame c'est qu'on voit un président de droite élu en partie par un électorat d'extrême droite parler de temps en temps comme un homme de gauche et pendant ce temps un ps qui de plus en plus n'a plus rien à voir avec la gauche et qui par ses discours louche du côté du ventre mou de la politique: le centre et avec quel projet, je n'en ai pas la moindre idée et j'ai même l'impression que du côté des idées le PS est en panne.
Il n'a pas su dans l'opposition se réoxygéner vivant uniqument de ses acquis électoraux.

Tahar, coeur de lyon a dit…

@ hadria, exact, ces généraux ont été des criminels de guerre, au même titre que Napoléon Bonaparte ou Bugeaud ou Salan et Massu. Dire que beaucoup de rues en France portent leur nom est un comble. Mais en France on n'est pas à une incohérance près. Ce besoin de satisfaire tout le monde peut faire croire que beaucoup de politiciens ne sont que des hypocrites.