mardi 13 septembre 2011

Ségolène Royale , la ménagère

Soyez tranquille les amis, je ne vais pas répèter ce qui a été écrit partout suite à  l'intervention à Villeurbanne de Ségolène Royale. Pas de commentaire sur le fait qu'elle s'était proposée de faire le ménage. Juste un lien pour le plaisir.
. Elle a abordé de nombreux sujets qui concernent avant tout les Français. Elle n'a pas du tout parlé des révolutions  qui ont éclaté dans le Maghreb et au proche orient. Il est vrai que si aujourd'hui le parti socialiste soutient les révolutions  du Monde Arabe, il faut rappeler que juste avant que la révolution des Jasmins n'éclate, le parti socialiste n'était pas très regardant sur les difficultés des peuples du Sud du bassin méditerranéen ou du moins avait une position loin d'être tranchée . Voir lien  et aussi celui ci .

Elle a repris l'essentiel du  contrat socialiste en 16 points  avec les Français et étonnement, j'avais plus l'impression qu'elle parlait en candidate du parti socialiste plutôt qu'en candidate des primaires. Elle a su conquérir les coeurs en racontant sa rencontre avec les ouvriers d'une usine de sa région et s'est positionnée comme une femme intègre prête à servir les classes populaires et la France. Elle a totalement oublié qu'être président , c'est aussi s'occuper de politique étrangère et elle ne pipa mot ni au début, ni à la fin. Du coup, on est resté sur notre faim concernant son opinion sur la demande de la Palestine d'être membre de l'Onu à part entière.
Rien sur les interventions des troupes françaises à l'étranger. Rien sur l'avenir de l'armement français et sur une possibilité de mettre fin à l'exportation d'armes à des pays qui ne respectent pas les droits de l'homme ou situés dans des zones de conflits. J'aurai aimé savoir si en cas d'élection, ele pourrait choisir DSK comme ministre qu'il soit  coupable ou pas. Il faut reconnaître qu'elle était en très bonne forme épaulée par Najat Vallaud Belkacem, la charmante et non moins dynamique conseillère générale. L'exposé se termina par une séance de dédicace qui fut couronnée d'un grand succès.
Mais comme pour la non utilisation de la climatisation dans une salle surchauffée avec comme excuse du maire Jean Paul Bret, la préservation de l'environnement, tout en interdisant l'ouverture des vasistas qui aurait permis un léger courant d'air frais, j'avais l'impression que des règlements de compte s'étaient donnés rendez vous lors du meeting.

video


Aucun commentaire: