mardi 18 septembre 2012

A chacun son khadafi

François Hollande, nous avait vendu de la normalité. Il ne pensait pas si bien dire. Il nous en fournit à profusion et même un peu trop au point que ça tourne à l'overdose.
Hier, il était avec les athlètes médaillés des JO, valides et non valides. Il s'était dit que faire de l'originalité plutôt que de la normalité, ça serait pas mal. Et d'une pierre, 2 coups, il a invité tout le monde à la même table pour déguster des macarons à la fraise entre autres. Par contre, il était trop normal dans la photo souvenir, tout seul avec les athlètes, droit comme un soldat de plomb, les bras bien rangés le long du corps.
François Hollande était accompagné de 3 membres du gouvernement
bien discrets lors de la photo souvenir.

video



Par contre, il y a un autre domaine où il aurait mieux fait d'être dans la normalité démocratique.
Il y a comme un malaise de vouloir le changement et recevoir certaines personnalités avec honneur comme il s'apprête à le faire cet après midi.

Sur cette page facebook, le message est clair   https://www.facebook.com/pages/Justice-pour-Thomas-Sankara-justice-pour-lAfrique/104492789586755


Une lettre de Mme Sankara avait été envoyée au président de la république française
http://www.thomassankara.net/spip.php?article1353




Agenda de cet après midi

A 14h45  Entretien avec  M. Illham ALIEV, Président dictateur de la République d'Azerbaïdjan.


A 16h  Entretien avec M. Blaise COMPAORE, Président dictateur depuis 25 ans du Burkina Faso.

Détails ici : http://www.elysee.fr/president/espace-presse/espace-presse-communiques-de-presse.9.html


compléments d'information  :  http://parolededemocrate.blogspot.fr/2012/09/lettre-message-adressee-ce-169-monsieur.html

http://fr.rsf.org/predator-ilham-aliev,42450.html

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/09/18/ilham-aliev-en-france-une-visite-inopportune_1761664_3232.html


Maintenant, on nous dira que la France a besoin de vendre à l'international pour nourrir les bouches affamées mais, on n'est pas obligé de trop en faire et l'expression excellence pour un dictateur, fils de dictateur , ça tourne à l'exagération mais que faire. François hollande avait bien prévenu qu'il serait un président normal .

video



Aucun commentaire: