mardi 1 avril 2008

Etats Unis: côté pile, côté face

Je vous livre brute de roc, ce fabuleux article sur Obama candidat aux primaires démocrates pour les futures élections à la présidence des Etats Unis qui relate un discours tenu le 18 mars 2008

1 commentaire:

RIVIERE Hadria a dit…

Je me suis, détendue, en comparant le discours traduit en français d'OBAMA avec celui de SARKOZY a DAKAR... (Tous deux sont sur mon blog)

Je voulais étudier les personnalités, de ces deux hommes politiques (Sarkozy, voulant s'américaniser à n'importe quel prix),

J’ai pu, tout au long de ces lectures, voir confirmer les qualités d'intelligence, d'humanité, de force, de puissance intérieur du candidat OBAMA et, (pour faire court et rester polie) les lacunes criantes de l'individu que 53 % de français ont élu a la fonction suprême ; celle de Président de la République Française…

Nous n’avons pas terminé de nous enfoncer…. La France est entrain de se transformer, définitivement en vassale des USA et de l’Angleterre…

Bientôt nous ne saurons plus ce qu’être français veut dire…
Sarkozy, va rendre obligatoire, l’anglais et remplacer le drapeau bleu, blanc rouge par celui étoilé des américains ou celui des anglais…Il hésite encore… Ne sachant à quel seigneur se donner corps et âme…

Pendant ce temps, le français dort,
Pendant ce temps, le français s’acharne sur les chômeurs, les immigrés et tous les boucs émissaires qui lui, ont été servis pendant toutes les campagnes électorales, qui ce sont succédées, depuis des décennies…

OBAMA, travaille à rassembler, cherche ce qui peut unir, les citoyens américains,
Sarkozy, travailla à soumettre, à diviser, les citoyens français,
Sarkozy, veut nous pousser vers un conflit fratricide,
OBAM, lui calme, rassure, mobilise les citoyens américains, les obligeant à regarder, à agir, dans la même direction,

C’est, à ce niveau là, qu’il faut situer la grandeur d’un individu, dans sa capacité à assumer sa différence, à en être fier, à refuser toute vassalité d’où qu’elle vienne,
Admettre une fois pour toute, la suprématie non d’un seigneur étranger, mais celle de son peuple, celle de ses concitoyens !
OBAMA, ne brade pas l’Amérique, ne se mets pas à genoux devant un pays étranger…Il est fière d’être américain, il est fière de son pays, de l’histoire de son pays…
Sarkozy, a honte d’être français, Sarkozy, mets les deux genoux à terre, devant les Américains, devant les anglais, devant quiconque possède un « gros porte monnaie »,
Sarkozy, est prêt à mettre en danger la sécurité intérieure de la France, pour faire plaisir et obtenir quelques caresses de l’Américain Bush et des anglais en s’engeant dans des conflits perdus d’avance (Irak, Afghanistan et à soutenir aveuglément Israël)…
Sarkozy, a honte t’appartenir à un peuple nommé français, tel un enfant il cherche l’approbation de ses pères/ supérieurs américain/anglais… …

Pour moi, au jour d’aujourd’hui et à la lecture des deux discours, mon choix se porte incontestablement sur OBAMA…

Que les Américains, lui ouvre la porte de la maison blanche à OBAMA…
Là, nous pourrons, à loisir contempler le spectacle d’un artiste, dans la fabrication d’une œuvre…

Hadria RIVIERE
http://hadria.riviere.over-blog.com/