samedi 19 avril 2008

Touche pas à mes vieux

Depuis quelques temps sur la blogosphère , les 'touche pas à tout' se sont multipliés.
Et dire que tout était parti un jour d'un touche pas à mon pote.
Hé bien aujourd'hui mon pote, c'est la personne âgée. tous les jours, je dois supporter dans ma tête des témoignages quotidiens de maltraitance que les personnes âgées subissent au quotidien.
Il y a de quoi se demander si un jour, on ne va mettre en place un loi pour les éliminer d'office parce que inutiles et trop coûteux. Il est certain que depuis la fameuse canicule , l'état a pris des mesures financières sur le dos des citoyens pour mieux les culpabiliser pour éviter qu'ils souffrent trop de la chaleur.
Mais le problème de la maltraitance, elle est au quotidien.
Les maisons de retraite souffrent d'une insuffisance chronique de personnels ' en nombre et en qualité' . Les services de la Ddass ferment souvent les yeux parce qu'ils n'ont pas les moyens de recaser les vieux ou les vieilles comme on les appelle en cas de fermeture de maisons de retraites ne répondant pas aux normes les plus élémentaires.
Et pour enfoncer le clou, Des personnes âgées sont assassinées au sein même des établissements par des membres de leur famille , pressés de récupérer un éventuel héritage avec souvent la complicité d'un médecin ou d'un directeur qui ferme les yeux parce que débordé ou pour éviter de voir les médias pointer leur nez dans les affaires de leur établissement.
Et il y a une autre forme de maltraitance ignoble aussi , c'est celle du traitement des urgences les concernant. Les hôpitaux ne les veulent pas , refusent de les prendre parce que très compliquer à gérer. cette semaine seulement deux cas sont montés jusqu'à mes oreilles.
Cas n°1 : une infirmière prévient le médecin de service qu'une résidante est gravement souffrante. Un appel du samu suivi par l'arrivée d'une ambulance mais aucun hôpital ne veut prendre en charge la patiente en invoquant n'importe quel prétexte et la patiente qu'on est obligé de ramener avec la mort au bout du fil.
Un autre cas très fréquent, ce sont les factures conséquences des chutes.
C'est ce qui s'est produit encore jeudi. Une dame d'un certain âge chute , se fracture l'épaule. emmenée aux urgences, on fait savoir à l'ambulancier qu'ils ne peuvent pas la prendre en charge, qu'ils sont débordés et qu'il y apersonne pour s'occuper d'elle. elle raprt avec juste un petit calmant pour soulager une douleur lancinante qui devra patienter tout le week end.

Une société qui n'est pas capable de prendre en charge ses ' VIEUX', c'est très grave .
Et aujourd'hui alors que tout le monde a les yeux tournés vers l'illustre homme de lettres et homme politique Aimé Cesaire mort à 94 ans, je pense à ces vieux oubliés en ce début de printemps qu'on laisse crever dans les maisons de retraites qui sont nos cimetieres aux éléphants.
Quelques vidéos et articles pour compléter mon article


4 commentaires:

dominique a dit…

bien d'accord avec ton article, et que dire des conditions de ceux a domicile, et des peu de moyens donnés à la formation et le recrutement pour les services d'aide a domicile...

Tahar, coeur de lyon a dit…

ton commentaire me rappelle mon épicier qu'on appelait Jeannot . Quand j'avais 6 ans, j'allais acheter mon lait et mes bonbons chez lui. 30 ans plus tard, j'apprenais qu'on l'avait retrouver chez lui mort de faim tout seul . C'est l'odeur qui avait alerté les voisins. voilà à quoi ressemble la société actuelle. Chacun pour soi et dieu pour .... je me pose des questions.

laura asma a dit…

Bonjour à vous, salam alaikoum

Juste un petit mot, pour vous dire que j'apprécie beaucoup votre blog, et les sujets qui y sont développés.
Je le lit régulièrement, mais peu de temps pour laisser des com's.
En particulier, le thème de la situation de la personne âgée en France, est très peu évoqué alors qu'il a une grande importance.
Je prend le temps donc de commenter votre article avec lequel je suis tout à fait d'accord.: Les responsables politiques n'ont pas conscience de la gravité de la situation.
Il existe une réelle ségrégation médical et social vis à vis des personnes âgées en France et plus que ça, des malades et des handicapés. Les personnes âgées sont mises de coté, mal accueillies, désignées comme sujets gériatriques, très âgés, dépendants, malades quasi survivants!!!
Aujourd'hui , les progrès de la médecine font que les personnes vivent de 10 à 15 ans de plus qu'avant, mais cela n'évite pas les séquelles, et les pathologie liés à l'âge. Et les accueils des hôpitaux sont souvent indignes. Les problèmes ne sont pas liés au dévouement ou à l'humanité des équipes médicales et soignantes, c'est un réel problème d'organisation et de moyens, les hôpitaux ne sont pas conçus pour accueillir ces patients âgés.:
Je développe: Le système de santé s'est développé en médecine de pointe, les hôpitaux sont organisé autour de services spécialisés sur 1 organe = cœur , poumons, foi, reins... Les patients sont répartis dans les services de cardiologie, pneumonie, néphrologie..., c'est une bonne évolution MAIS, le problème est qu'il n'y a pas de développement des services gériatriques de médecine, de soin de suite, de réhabilitation, où l'on soigne une personnes dans sa globalité (pas juste une pathologie unique).
Les urgences sont mal adaptées, il y a un manque de temps.
L'hôpital refuse d'accueillir des patients très âgés souvent... car plus on est âgés plus on met de temps à récupérer, mais le système arrive néanmoins à fonctionner, grâce au sens extrême du devoir des personnels hospitaliers.
Il y a une pénurie de personnel, la prise en charge est souvent donc indigne et il existe une réelle maltraitante comme vous le dîtes. C'est une "maltraitante institutionnelle".
Oui une maltraitante, car lorsque que l'on sert un repas à une personne âgée et qu'on le reprend une heure après, complet, que la personne n'y a pas touché et qu'on ne dis rien, c'est de la maltraitante. Quand on laisse une personne dans ses défection, honteux , parce qu'on a pas eu le temps de l'amener au toilette, oui c'est de la maltraitante
Quand par manque de locaux, aux urgence, on met une personne âgée dans un placard à balaie, et je vous assure que ça arrive, oui c'est de la maltraitante !
Collectivement en plus, il y a un refus de l'image de vieillissement de la société. Les "beaux vieillards" ce sont ceux qui conservent des aptitudes sociales, physiques et intellectuelles? Ceux là, on les aime bien ! c'est ceux qui sont capables de faire du tourisme. Ceux qu'intéressent les publicitaires , ceux qui ont un supposé niveau de vie confortable. Alors que 50% des veuves sont au minimum vieillesse et vivent au bord du seuil de pauvreté. Cela a pour conséquence que La personne âgée se sens coupable et se dit elle même être un fardeau de la société.
Alors que c'est notre devoir au titre de solidarité de les prendre en charge.
C'est un thème que j'ai pas mal développé , je passe actuellement plusieurs concours de la fonction public dans le domaine médical, Qu'Allah me facilite, Amine et ce sont donc des sujets qui m'intéressent beaucoup.
J'éviterai tout de même une opinion aussi tranchée devant le jury lors des examens!!! :-)

Bonne continuation à vous.
Salam
Laura Asma

Tahar, coeur de lyon a dit…

Bonjour Laura Asma, je vous remercie de votre commentaire qui complète cet article et vous êtes toujours la bienvenue sur ce blog.
Ce que je relate n'est que vérité et la situation est loin de s'améliorer. Dans mon article, je relatais l'histoire de cette vieille dame avec une fracture. aujourd'hui sa fracture n'a toujours pas été traitée et cette dame souffre le martyr. Les urgences à Lyon ressemblent à des cours des miracles.
Voilà un moment donné, il faut le dire et même le crier fort. Ce qui est incroyable, c'est qu'il y a quelques semaines nos politiques rivalisaient à qui mieux mieux pour vendre leur salade.