samedi 11 décembre 2010

Impossible is Nothing sauf pour Adidas

 Adidas nous a à plusieurs reprises offert de belles publicités comme celle ci qui  vantent les exploits de sportifs et qui positione la marque aux trois bandes comme le champion contre le racisme. 


video
C'est  aussi un acteur incontournable dans la lutte contre la misère comme le montre cet article . Pour des millions de jeunes cette marque est associée à de grands champions comme Zidane.C'est aussi  un acteur important dans l'organisation d'évènements sportifs internationaux et notament les marathons. Pas un qui ne lui échappe.

Alors c'est vrai il était presque naturel de retrouver Adidas dans l'organisation du premier marathon international de Jerusalem prévu le 25 mars 2011 et annoncé des novembre 2009 sauf que ce marathon est un peu spécial non du fait qu'il soit organisé par une  ville israélienne mais parceque ce marathon emprunte des quartiers qui se trouvent en zone sous occupation israélienne  qui ne font pas parti de l'état israélien même si Israël considère ces territoires comme annéxés. Adidas a été interpellée par des élus de gauche de la municipalité de Jerusalem pour lui demander de faire pression sur les organisateurs afin que ce marathon ne se fasse que dans les quartiers annexés. Ainsi, une  lettre  a été envoyée aux dirigeants de la société Adidas, écrite par Pepe Alalu conseiller municipal Meretz, et co-signés par Laura Wharton et Meir Margalit.  Adidas s'en lave les mains mais pas moi. Ni moi ni beaucoup de gens à travers le monde solidaires du peuple palestinien.
Les dirigeants d'Adidas qui défendent une réputation d'entreprise intègre à l'écoute de l'humanité ne peut pas faire semblant d'ignorer la situation délicate de Jerusalen où des gens sont expulsés ou menacés d'expulsions parce qu'ils sont Palestiniens. Adidas ne peut pas ignorer ce mur de la honte imposé par les autorités israéliennes et qui a destructuré des quartiers arabes et qui complique la vie au quotidien de milliers de Palestiniens. Adidas ne peut pas dans le même temps comdamner le racisme dans le monde et accepter de soutenir un marathon dans une ville, dans un pays qui pratique la discrimination raciale et religieuse.

Certains médias mettent en avant le problème du tracé du Marathon et le fait qu'il passe par des quartiers de colonisation sioniste les quartiers de  Pisgat Zeev et French hill. Il ne s'agit pas que d'un problème de parcours. Israël bafoue toutes les règles éthiques dans le domaine du sport et tend aujourd'hui à pratiquer un apartheid qui ne dit pas son nom.
Aujourd'hui, si Adidas veut inscrire son nom sur le premier marathon international de Jerusalem, Il devrait assumer un titre pas du tout honorifique de complice d'un état colonialiste et raciste.

Il ne faut pas se leurrer, Derrière ce marathon , il y a une volonté déterminée d'imposer à l'échelle internationale Jerusalem comme capitable indivisible de l'état d'Israël. Jerusalem a déjà un semi marathon dont le dernier a eu lieu le 18 mars 2010 et le marathon du 25 mars 2011 se veut politique.  


Liens pour compléter l'article

site lié à l'évènement: http://www.jerusalem-marathon.com/


article en anglais qui aborde le sujet


Aucun commentaire: