lundi 18 octobre 2010

Quelle mouche a piqué Bertrand Delanoé

C'et en lisant un article du progrès que j'ai décidé d'en faire un. Il est difficile de rester silencieux quand des apprentis journalistes écrivent de articles pouvant dénaturer un évènement.

Ce qui aurait dû être une simple rencontre entre Bertrand Delanoé, invité par le maire de Bourg en Bresse  M. Jean-François Debat et des militants socialistes a tourné à la confrontation verbale entre militants pro palestiniens et le maire de Paris. Cette réunion se tenait dans le cadre de la rentrée du parti socialiste à Bourg en Bresse. Elle devait tourner autour d'une discussion au sujet des retraites et aussi de propositions du parti socialiste avec à l'horizon et bien en vue l'élection présidentielle. Le directeur de la MJC ne voulait pas de cette réunion à caractère politique au sein de cet établissement et il l'avait fait savoir. Bertrand Delanoé était déchaîné usant de la langue de bois et de formules faciles pour répondre aux remarques de ceux qui sont intervenus pendant son discours donnant ainsi le la à un public composé essentiellement de militants du Parti socialiste venus écouter la belle parole et ensuite fair main basse  sur le buffet qui était prévu en fin de discours. Pour défendre ses positions, il s'est appuyé sur les éternels clichés en considérant qu'il faisait beaucoup pour la Palestine, qu'il fallait partager cet région entre les deux peuples sans préciser ce que représentait le peuple israélien. Est il sur la même longueur d'ondes que les dirigeants israéliens qui parlent d'un état juif pour un peuple juif niant l'exitence de centaines de milliers d'habitants en Israël qui ne sont pas Juifs ou considère t'il le peuple israélien comme un peuple varié dont la seule identité est l'appartenance à l'état d'israël. quand Monsieur Delanoé parle d'Israël, de quel Israël parle t-il de celui rêvé par les ultra sionstes ou de celui défini par les textes de l'Onu. Il ne s'agit pas pour Monsieur Delanoé d'entretenir le doute pour faire plaisir à ses amis sionistes électeurs à Paris. Et on ne règle pasles problèmes en tentant un jeu d'équilibriste entre les faucins sionistes et les victimes palestiniennes. 
Je trouve honteux de la part du maire de Paris de compenser l'attribution d'une esplanade à un homme, premier chef d'état israélien qui ne parlait des Palestiniens qu'en terme oduriers et un écrivain palestinien qui ne s'est toujours exprimé qu'avec la plume pour défendre la cause de son peuple.
Ensuite osez faire un parallèle entre un soldat israélien prisonnier du Hamas qu'il considére comme un Français ôtage du Hamas, c'est se foutre de la gueule des gens. Ce soldat israélien, il n'a pas expliqué pourquoi il en a fait  citoyen d'honneur de la ville de Paris. Est ce rendre service à la paix entre israéliens et Palestiniens que d'honnorer un inividu qui a fait le choix des armes quand d'autres font le choix de la paix. Et n'oublions pas que Delanoé avait même honoré d'autres soldats prisonniers de la rsistance libanaise avant de retirer les portraits. si Monsieur Delanoé veut rendre service à la paix qu'il fasse travailler les organisations qui militent en Israël et en Palestine dans ce but.  
Vous allez me dire qu'est ce que moi Vaudais et après, la veille, avoir déja fait un aller retour Vaulx-en-Velin Pontoise 1200 km tout de même pour soutenir Alima Boumedienne Thierry et Omar Slaouti dans le cadre d'un procès qu'un certain Samy Ghoslan du BNVCA leurs avaient intenté et qui s'est terminé par une victoire des prévenus.  Hé bien, j'avais appris par la presse que Bertrand Delanoé allait se déplacer à Bourg en Bresse pour rencontrer des militants et là je m'étais dit qu'il y aura certainement un échange avec le public autour d'un verre et que ça pourrait être l'occasion avec lui d'évoquer des sujets qui fâchent comme le BDS et aussi et surtout Salah Hamouri. N'oublions pas que sa maman qui est aujourd'hui à Jerusalem est native de Bourg en Bresse.


Au bout du compte , il n'y eu aucun débat, Delanoé après avoir réussi tout de même à cracher son discours démagogue sur les retraites et avoir tenté de se rattraper sur ses propos à l'emporte pièce sur les militants pro palestiniens qui l'ont plus qu'agâcé, il s'est dépêché de vite quitter les lieux par une porte dérobée en trouvant le temps de dédicacer un de ses livres mais sans goûter au buffet préparé pour l'occasion sur lequel les invités qui semblaient peu intéressés par le débat ont foncé dessus. Et c'est sur un fond de musique gitane que j'ai quitté les lieux en essayant d'interroger quelques invités et élus sur les incidents du débat et ce qe faisait la mairie pour Salah Hamouri.
C'était amusant d'entendre une personne du public de mettre ces "incidents" sur le compte d'une action sarkozienne et de désigner tous les maghrébins ' très peu nombreux" comme els auteurs de cette opération commando. Une élue d'origine maghrébine Nadia Ouled-Salem déléguée au  commerce, à l'artisannat et à l'animation m'expliqua sans trop rentrer dans les détails que la ville faisait tout ce qu'elle pouvait pour Salah Hamouri. que tous les premiers vendredi de chaque moi, un message passait sur le mur d'information de la mairie et qu'à chaque anniversaire de Salah, des cartes étaient envoyées par centaines. elle ne put me répondre sur l pourquoi ne pas nomer Salah Hamouri citoyen de la ville alors que d'autres l'avaient fait. Il est vrai qu'il aurait fallu que je m'adresse au maire ou à l'adjoint chargé de la solidarité internationale; Le premier était parti accompagné le maire et le second était PRG et pas socialiste. Il n'empêche que le premier vendredi de chaque mois se présente comme une opportunité de mener une action d'information devant la mairie de Bourg en Bresse; Avis aux amateurs
Pour ceux qui ignorent qui est Salah Hamouri , voici un lien http://www.salah-hamouri.fr/
et le seul article trouvé sur le site de la marie de Bourg en Bresse date de décembre 2008 . C'était quelques jours avant les massacres de Gaza http://www.bourgenbresse.fr/article/articleview/2530/1/336/

video





video

1 commentaire:

Janine a dit…

merci, Tahar, tant pour l'article que pour les vidéos criantes de non-vérités. Delanoé est parfois pitoyable : mais n'oublie pas qu'il a offert une fontaine à Jérusalem !!! Ceci explique peut-être (sans doute) cela.