vendredi 20 juin 2008

Tibet, ce n'est pas fini même s'il fait beau en France

Demain, le 21 juin 2008, la Flamme Olympique traversera Lhassa, où des troupes militaires et paramilitaires ont été positionnées afin d´empêcher toute manifestation. Le gouvernement chinois cherche à montrer son contrôle de la région.
Vingt militants solidaires du peuple tibétain,
occupent actuellement le toit du Comité Olympique Français à Paris.
Ils demandent le respect des droits de l’homme en Chine et au Tibet,
et appellent à manifester notre solidarité
devant le Comité Olympique Français, 1 avenue Pierre de Coubertin,
Métro : RER Cité Universitaire, aujourd'hui et demain.
Le Tibet est sous une chape de plomb depuis les premières manifestations de Mars entraînant un soulèvement de tout le Tibet contre l'occupation chinoise. Les autorités ont répondu par une répression sans merci lors de laquelle pas moins de 200 Tibétains ont été tués et plus de 5000 ont été arrêtés ou ont disparu durant ces mobilisations.La situation au Tibet reste très préoccupante, les autorités chinoises multiplient les rafles, les emprisonnements arbitraires et les séances de "rééducation patriotique". Le 21 juin, la flamme olympique traversera Lhassa. Les autorités chinoises, cherchant désespérément un exercice de propagande sans protestation, ont accentué la répression le long de la route du flambeau. Les résidents d´une ville tibétaine par laquelle la flamme est passée la semaine dernière ont dit à l’agence Reuters que des milliers de troupes avaient été stationnées dans la région.Les organisations des droits de l'homme ont fait appel au Comité International Olympique depuis des mois pour empêcher que la flamme olympique ne devienne un instrument de souffrance pour les Tibétains. Cette flamme est une provocation inutile dans un Tibet qui est aujourd'hui interdit d'accès aux médias et aux voyageurs, la répression qui l’accompagne restera donc cachée du monde. Le Comité International Olympique persiste à refuser d'éviter le relais au Tibet et de faire jouer son influence pour garantir l'accès libre des médias dans le pays
Dimanche 22 juin de 16h à minuit
à la Bellevilloise en soutien au peuple tibétain :
Festival Le Tibet voit rouge LA BELLEVILLOISE
19 rue Boyer, 75020 Paris
www.labellevilloise.com/programmation.htm

2 commentaires:

RIVIERE HADRIA a dit…

Nous connaissons tous les veritables motivations du Club olympique : LES EUROS...LES DOLLARDS...

L'argent a de tout temps était incompatible avec le respect de la dignité humaine, la liberté des peuples a disposer d'eux-mêmes et de leurs terres...

De fait, il n'y a rien attendre de ces VAUTOURS assoiffés d'argent et d'honneur...

Il faudra s'y prendre autrement pour permettre à tous les peuples opprimés et soumis a la dictature d'autres pays de se libérer...


Hadria RIVIERE

http://hadria.over-blogh;com/

Tahar, coeur de lyon a dit…

Ce n'est jamais évident à trancher.
d'un côté la caisse enregistreuse du comité olympique qui en que faire de l'éthique olympique à supposer que cette éthique ait existé un jour et d'un autre les manquements à la démocratie qui touche les Tibétains mais aussi les chinois eux mêmes