vendredi 30 septembre 2011

Les rencontres citoyennes 2 ième édition

Rendez vous à ne pas manquer
C'est aujourd'hui de 17h à 22h30
au centre social G. Levy
69120 Vaulx en Velin
Tél: 0478795279

Pour le programme de l'évènement, clique sur ce lien ci

Le parti socialiste rate son rendez vous avec l'Histoire

Je pourrais presque l'écrire au passé le titre, tant les dés semblent définitivement joués.
Ne pensez aussi surtout pas que cet article ait été écrit sous l'influence de ma participation pendant 1 semaine à des rencontres où la présence féministe était outrageusement écrasante. 
Cet article clarifie tristement la situation de la république française qui est tout simplement et réellement mysogyne. 
L'Etat Français fonctionne dans le cadre d'un régime présidentiel mais avec deux assemblées qui sont le parlement et le Sénat. Depuis la semaine passée et pour la première fois dans la 5 ième république, la gauche est devenue majoritaire au sein de la seconde chambre. Pour moi, il était évident que le groupe socialiste au Sénat allait proposer Tasca Catherine pour occuper la présidence. Ce poste est très prisé par les Sénateurs. Il est tellement prisé que même le président actuel Gérard Larcher espère encore le conserver en essayant de jouer de ses relations parmi ses amis de gauche.
 Que ne fut mon étonnement de découvrir que ce n'est pas Tasca que le PS allait proposer mais un Homme. Incompréhensible et d'autant plus que le risque que François Hollande soit le candidat officiel du parti socialiste grâce en parti à une forte médiatisation de sa candidature. Cette extraordinaire chance historique de propulser une femme à la tête d'une si importante institution aurait permis au parti socialiste de marquer le coup à quelques mois des élections présidentielles et de faire un geste envers les féministes. Dommage pur la gauche qui dans cette course au pouvoir continue à ignorer les désirs de responsabilité au plus haut niveau  de femmes qui risqueraient de se lasser d'un parti qui a manqué de tact dans la gestion du dossier DSK et des troubles au sein de la fédération socialiste des Bouches du Rhône.

et d'autres liens secondaires : lien1 , lien2 , lien3



Appel pour la libération de Rafah Nached .



Page à imprimer ici et à afficher.

Invitation à signer la pétition ici

Femmes en révolution journée4

Je n'aurai pas cru pouvoir être présent à chaque soirée de ces rencontres et à celles du jeudi 29 septembre 2011. A vrai dire, après une journée chargée, c'est plutôt l'envie de farniente qui m'attirait que d'assister à des  discours qui loin d'être de plus en plus courts ont tendance à prendre du volume. Et dire que je pensais qu'avec la fatigue cumulée, les intervenantes allaient baisser le rythme, rien à faire, elles sont toujours au garde à vous avec l'énergie débordante de jeunes souris d'opéra. Pour cette fois, je m'étais glissé en journée dans un débat réservé aux femmes. C'était pour moi, l'occasion de retrouver les murs du centre social St Jean de Villeurbanne où j'avais travaillé 1 an en tant qu'animateur en informatique et de loisirs, il y près de 25 ans. Le sujet martelé maintes fois tournait autour des droits de la femme au Maghreb. La réunion se tint dans l'amphithéâtre miniature du centre social  et elle se termina autour d'un pot de l'amitié.


Le soir après avoir tout de même travaillé un tout petit peu, je m'empressais de rejoindre la rencontre qui se tenait à l'espace citoyen dans le 8 ième arrondissement de Lyon pour découvrir une salle bien pleine mais toujours une salle où les hommes pour les trouver, il fallait se munir d'une loupe et encore. en tant qu'homme, ce fut bien ma déception d'en croiser si peu. Le combat pour l'égalité et les droits des Femmes ne peut pas être un combat exclusivement féministe. Trève de bavardage, je vous livre mes photos et quelques vidéos en avant première.

Tout d'abord,  le programme de la journée

Programme du jeudi 29 septembre

De 14 heures à 16 heures à Vaulx en Velin, rencontre au Centre social Grand Vire

De 14 heures à 16 heures à Villeurbanne, rencontre au Centre social Saint Jean

A 19 heures à Lyon 8ème, table-ronde débat à l'Espace citoyen

Les luttes pour les droits des femmes et pour l’égalité
 
« Pas de démocratie sans égalité ! », ce slogan a été repris pendant les mouvements révolutionnaires du printemps arabe. Dans la marche actuelle vers la démocratie, comment défendre les acquis concernant les droits des femmes, comment développer ces droits ? Que revendiquent les femmes dans ces révolutions ? Seront-elles entendues ? Les législations vont-elles avancer dans le sens d’une égalité pleine et entière ?
Avec : Najat Ikhich (Maroc), Ourida Chouaki (Algérie), Zeineb Bensaid (Tunisie), Rasha Nagem (Libye), Houzan Mahmoud (Irak)
Au moment où j'allais prendre des photos, ce journal est tombé devant moi d'une chaise comme un présage






Le prix nobel de la paix 2011 sera t'il aux couleurs de la révolution des Jasmins ?

C'est la nouvelle qui fait le tour de la toile tunisienne et même arabe. Une nouvelle qui agace beaucoup mais celle qui sera peut être à l'origine du premier prix nobel de la Tunisie en n'est pas à sa première attaque et commence à prendre l'habitude de voir les coups pleuvoir venir de ce qu'elle pensait être son camp. 
Il y a quelques mois, j'avais déjà écrit un article sur cette jeune blogueuse Lina Ben Mhenni candidate au prix Nobel 2011. Blogueuse que j'ai tout de suite repéré aux premiers jours de la révolution tunisienne, étonné de la voir parcourir toute la Tunisie en révolte au péril de sa vie. Je ne peux que lui souhaiter d'être l'heureuse élue. ça sera une juste récompense pour elle mais aussi pour tous ces peuples qui au Maghreb et au moyen orient ont levé la tête, pour beaucoup d'entre eux au péril de leur vie.

quelques liens : lien1, lien2, lien3

Des fois quand on lit cet article ci, on se demande si ça en valut la peine. 

jeudi 29 septembre 2011

Femmes en révolution journée 3

Les journées  passent mais ne se ressemblent pas. Si mon suivi des débats ne s'est fait qu'à partir de 19h, il faut comprendre que les invitées des rencontres ont des journées de président de la république. Un rythme démentiel tellement compliqué à gérer que ces femmes m'étonneront toujours.
Toutes n'étaient pas présentes ce soir du mercredi 28 septembre 2011, dans une salle du 3 ième étage de la bourse du travail mais beaucoup n'abandonnèrent pas leurs collègues sauf celles qui étaient prises pour d'autres engagements. La prestation fut très technique et de qualité. Ce soir le sujet tournait autour du thème de la justice. Une invitée, la Tunisienne Assia Haj Salem, n'a pas pu pour des raisons personnelles honorer son invitation, il s'agissait de la Tunisienne mais cela n'enleva rien à la qualité du débat. 
L'assistance était nombreuse et très intéressée. Personnellement, j'ai été agacé par 2 choses. 
la première fut l'attitude ce certains spectateurs qui avaient décidé de quitter l'immense salle sans aucune discrétion en claquant les portes battantes ' une véritable insulte à celle qui pendant ce temps parlait au micro ' 




C'est autour d'un bon repas pris à 2 pas de la bourse du travail que les débats se poursuivirent avec nos invités dans une ambiance détendue et bon enfant.

Programme du mercredi 28 septembre

De 14 heures à 16 heures 30 à Saint Fons, rencontre à la Mairie

A 19 heures à Lyon 3ème, table-ronde débat à la Bourse du Travail
 

Les combats pour l’indépendance de la justice
 

L’un des enjeux de la démocratie est celui de l’indépendance de la justice. Des avocates échangent sur cette problématique, à travers les exemples tunisien, marocain, algérien et français. Quelles sont les revendications des femmes ? Comment sont organisés les codes de la famille ? Comment accéder à une justice indépendante ?
Avec  Nadia Aït-Zaï (Algérie), Zahia Ammoumou (Maroc), Marie-Noëlle Fréry (France)


A 20 heures à Vaugneray au Cineval projection du film « Femmes du Caire », de Yousry Nasrallah suivi d’un débat


bourse du travail 28/09/11 (th)



Une petite vidéo en forme de parenthèse. 2 étudiantes retrouvent leur prof d'Alger. Un petit moment for sympathique;




mercredi 28 septembre 2011

Femmes en révolution journée 2

Cette journée de mardi fut mortelle pour beaucoup d'entre elles. Un véritable marathon qui les a amené du conseil régional à Bron pour atterrir au palais du travail à Villeurbanne où j'ai rejoint les invitées du débat de la soirée avec un peu beaucoup de retard. J'ai pu découvrir le nouveau palais du travail très majestueux aux lignes sobres respectueuses du style du quartier. Un style assez stalinien mine de rien. Je n'eus pas de peine à trouver la salle bien fléchée mais ce ne fut qu'après avoir fait le tour du bâtiment toujours en travaux. Mon premier étonnement dut que les hommes étaient ultra minoritaires. On pouvait presque les compter dans une salle trop pleine où je réussis tout de même à me placer aux premiers rangs " prises de photos oblige ". J'étais assez  frais pendant que la salle non climatisée était chauffée à blanc. Déjà la dernière fois lors du meeting de Ségolène Royal au centre culturel de la vie associative, les gens avaient eu à souffrir de la chaleur. On avait parlé de préserver l'environnement. Parfois ça semble friser le ridicule et surtout l'impolitesse vis à vis du public invité cette fois ci à écouter ces femmes venues d'ailleurs. Cet ailleurs se trouvant parois à moins de 2 heures de vol de Lyon.

Bon revenons à nos brebis qui je me.demande d'où elles puisent leur énergie car ce mardi à 2h du matin, elles étaient encore en train de refaire le monde seules dans une brasserie du 6 ième arrondissement de Lyon.

Le sujet de ce soir, c'était:
La contestation des pouvoirs en place s’est développée depuis de nombreuses années à travers des luttes sociales et des grèves qui mettaient en cause la corruption, les conditions de travail, la non redistribution des revenus, le droit à l’emploi pour les jeunes, la précarité pour les femmes, le poids de la dette… Quels ont été les grands moments de ces mobilisations passées ? Quelles sont les revendications économiques et sociales actuelles ? Comment la population s’organise pour les porter ? Quelle est la place des femmes dans le monde du travail et dans ces luttes ?
Avec : El Sayeda Abd El Hamid Abd El Gawad (Egypte), Monia Cheikh (Tunisie), Nassira Ghozlane (Algérie), Randa Baas (Syrie), Souad Guennoun (Maroc)
photo (Tahar Houhou)





mardi 27 septembre 2011

Femmes en révolution journée 1

A peine du train ou de l'avion débarquées
sans prendre la peine de boire le verre de l'amitié
et elles étaient déjà sur le métier.
Les valises n'étaient pas encore vidées
Dans un coin, vite rangées,
elles étaient déjà aux regards du public livrées.
Je plaisante à peine mais le public fut enchanté 
tout le long de ce face à face avec les invitées
venues à Vaulx-en-velin pour échanger.




Le thème du jour 'lundi 26 septembre' fut :les nouveaux modes d’expression et de mobilisation

On a beaucoup parlé de l’importance du web participatif dans l’émergence et la propagation des mouvements révolutionnaires de ces derniers mois. Qu’en a-t-il été réellement ? Comment ces nouveaux outils se sont-ils combinés aux médias classiques (télévision, presse écrite…) ? En quoi ces modes d’expression ont-ils favorisé la prise de parole et l’action des femmes ? Quel rôle jouent-ils aujourd’hui dans la poursuite du processus démocratique ?
Avec : Aïda Toula Sulieman (Palestine 48), Sarah Ben Hamadi (Tunisie), Sihem Bensedrine (Tunisie), Zineb El Rhazoui (Maroc), Maria Moukrim (Maroc). Et la participation du Bondy Blog.
 
Après s'être  présentées, certaines beaucoup trop longtemps comme si elles avaient une envie folle d'imprégner les débats de leur présence, elles se soumettèrent au jeu des questions réponses tout d'abord de quelques personnes puis du public. Il aurait été trop long et ennuyeux de livrer la totalité des échanges. Je me contenterai de dévoiler quelques extraits de ce qui s'est dit histoire de vous en donnez un aperçu et d'inciter ceux qui sont dans la région de suivre le reste des journées : le programme total est accessible à partir de ce lien ci
Pour  agrémenter cet article. 



        

Happy birthday google



Google Doodle, le moteur de recherche fête ses 13 ans

Le moteur de recherche Google existe depuis 13 ans et fête cet anniversaire par un de ses célèbres Google Doodle en ce 27 septembre. Depuis 1998 lorsque deux étudiants de l'université de Stanford, Larry Page et Sergey Brin, se sont réunis pour former une société qui allait changer le visage de l'Internet, pour toujours.
Alors que Google entre dans ses années d'adolescentes, en terme d'entreprise, la compagnie est bien ancrée comme le leader dans le marché des moteurs de recherche avec plus de 90 pour cent de la part de recherche, selon divers cabinets statistiques en Europe. Un doodle honorant ce 13e anniversaire était le moins que puisse s'auto-dédier Google.

Son navigateur Web Chrome avait 22 pour cent du marché mondial en Juillet, Microsoft Internet Explorer avait 42,5 pour cent, tandis que Mozilla Firefox avait 28 pour cent. Google Android OS est également en passe de devenir l'acteur dominant dans le marché des smartphones.

Pour son 13ème anniversaire, Google a gribouillé pour elle-même une photographie qui montre les célébrations du 13ème anniversaire de Google. Il s'agit d'un gâteau sur une table avec 13 bougies sur elle, le logo Google est assis autour de la table de chapeaux de fête et les cadeaux et ballons ajoutant à l'ambiance festive.

Fait intéressant, la sélection du 27 Septembre comme l'anniversaire de Google semble être une commodité plutôt que la date réelle lorsque l'entreprise a été fondée. Google a célébré le 7 septembre (le jour où la société a été constituée) son anniversaire, jusqu'en 2005. Depuis 2005, Google a changé la date au 27 Septembre afin de la faire coïncider avec l'annonce du nombre record de pages que le moteur de recherche a en indexation.

Les Google Doodles ont acquis une immense popularité au cours des dernières années et l'équipe de Google crée des "gribouillis" et dessins sur les événements commémoratifs allant d'événements nouveaux, aux célébrations civiques, des anniversaires, y compris de décès et les dates importantes dans l'histoire.

Google estime qu'il a créé plus de 900 doodles depuis 1998, avec 270 d'entre eux fonctionnant en 2010 et environ 200 en 2011.  (source de l'article : ici ) et voir aussi article sur les doodles  .

lundi 26 septembre 2011

Alima Thierry-Boumedienne n'est plus sénatrice

Alima Thierry Boumedienne, Pontoise oct 2010 (TH)
On espère toujours jusqu'au dernier moment mais la chance n'était pas au rendez vous et Alima Thierry-Boumedienne en congé d'Europe écologie n'a pas pu retrouver son siège de sénatrice. Celle qui avait fait un travail admirable en faveur du peuple palestinien ne sera plus présente pour défendre cette cause qui lui est si chère. Le résultat fut sans appel comme le montre ce lien ici. elle s'est faite donc souffler son siège par l'ancien président du parti communiste Robert Hue qui se représentait. elle a surtout fait les rais des choix des candidatures éligibles définies entre le ps et europe écologie-les verts qui li ont prééré l'intellectuelle  Esther Benbassa dont voici une présentation ici

sur sa page facebook       et son site internet : où pour le moment n'apparaît que son dernier communiqué de presse d'avant l'élection où elle n'obtint que 4% des votants .

Communiqué de presse en réponse aux donneurs de leçons.


La lettre de la liste PS/MUP de « rassemblement de la gauche » que les Grands Elécteurs ont reçue, amène à vous apporter les précisions suivantes :
1) la liste ACCES exprime la diversité d’une large gauche unie qui refuse l’hégémonie du PS.
Notre diversité est représentée par des militants et militantes issuEs de Europe Ecologie Les Verts, du Parti Communiste, du Parti Socialiste, du Parti Radical de Gauche, des Alternatifs et des Associatifs comme Génération Engagée, soutenue par des personnalités de la FASE –Fédération Alternative Sociale et Ecologique, et membres du Parti de Gauche.
Non, le PS n’a pas le monopole de la gauche, les éluEs de proximité de sensibilité de gauche savent l’importance de leur indépendance vis à vis d’un parti qui porte de graves responsabilités dans le recul de nos acquis !
2) La volonté de rassemblement de la liste de Alain Richard reste à démontrer et arrive un peu tard !
Le rapport de forces politiques sur le département aux dernières élections, notamment régionales, montre que la seconde place revenait à Europe Ecologie les Verts. Mais le PS a préféré se rassembler avec le PS, le MUP et le PS, puis comme 5ème roue du carrosse : EELV.
Quel mépris pour nos militants et nos électeurs, et surtout quelle courte vue pour des alliances d’avenir porteuses de changement !
Quand l’appareil socialiste comprendra-t-il qu’en 2012 comme en 2014, il ne gagnera pas seul mais avec des partenaires de gauche dans le respect de leurs diversités, et qu’il ne gagnera pas avec des énarques mais avec des militantEs de terrain pour porter les combats ?
3) Faire croire qu’il s’agit d’une initiative personnelle de Alima Boumediene Thiery est inacceptable et mensonger.
Conformément au Conseil Fédéral National de EELV de décembre 2010 considérant les propositions du PS indignes, une Assemblée Générale Départementale en février 2011 a voté à la majorité une motion refusant cette place sur la liste commune et demandant une liste autonome. Puis en juillet 2011, un Conseil Départemental a réaffirmé cette volonté.
4) Une logique d’appareil s’est imposée contre des militants qui appellent à la désobéissance pour leur respect …
Considérant que les accords nationaux ont sacrifié le département 95 pour permettre une tête de liste dans le 91 et une 2ème place dans le 93, et enfin une 3ème place dans le 75, donc très loin de l’accord initial des 6 sénateurs prévus en IDF, les adhérentEs du 95 ont décidé de continuer de porter une liste d’éluEs et militantEs de proximité contre une liste de candidats des appareils.
5) Nos cumulards ne savent plus compter : 11 ans contre 100 ans et ils en oublient les discours de leurs responsables qui s’engagent contre le cumul !
En effet, ils reprochent 11 ans de mandat (5 ans au parlement européen et 6 ans au sénat) à notre tête de liste, Alima Boumediene Thiery, qui n’a jamais dérogé au mandat unique, alors que les 3 têtes de la liste dite de rassemblement cumulent 3 fois plus, et à eux trois ça fait déjà un siècle !
Rappelons que Alain Richard et Dominique Gillot ont 33 ans de mandat de Maire, et Robert Hue 34 ans, et tous les 3 ont cumulé simultanément avec des mandats de députés, et même des responsabilités de ministres pour 2 d’entre eux, sans parler des vice- présidences de Conseil Général hier, et encore aujourd’hui de conseillère générale ou de vice-président de la communauté d’agglo de Cergy Pontoise….
A l’heure des restrictions, le cumul des indemnités et des retraites d’éluEs ne les concerne-t-ils pas ?  Et aujourd’hui, ils recherchent une chambre de retraite dorée pour finir leur carrière politique en beauté !  Alors de qui se moque-t-on ?
Contrairement à la conclusion de leur lettre, nous affirmons avec force et vigueur que notre liste ACCES n’est pas celle de la division, mais celle de l’Union des militantEs de gauche qui s’indignent face au diktat de leurs appareils, qui appellent à la résistance face aux tambouilles électoralistes des partis qui se partagent les places au mépris de leurs adhérentEs et des électeurs.
En outre, conscientEs qu’une seule liste ne peut pas remporter 3 sièges, donc seule une seconde liste à gauche peut gagner ce 3ème siége (ce que le PC avait fait en 2004 et que la droite a compris en multipliant ses listes), notre liste ACCES a pour objectif de sauver ce siège pour la gauche, évitant le désastre des cantonales pour notre département.
Enfin, nous donnons aux éluEs qui ne se reconnaissent plus dans les logiques d’appareils, une véritable alternative, celle du choix démocratique et du vote pour une liste qui rassemble des citoyens et des citoyennes de terrain et des éluEs de proximité, et qui surtout mettent leurs actes en accord avec leurs paroles : non au cumul, oui à la parité, non à l’hégémonie, oui à la diversité, non aux logiques d’appareils, oui aux militantEs de terrain !
Le collectif de soutien à la liste ACCES
Alternative pour une Convergence Citoyenne Ecologique et Sociale


Liste d’union de militants de gauche :
Alima BOUMEDIENE THIERY, sénatrice sortante issue de Europe Ecologie Les Verts, rattachée au groupe socialiste du Sénat,
Dario FORTI, ancien maire adjoint, issu du Parti Communiste,
Nadine DELARUE, conseillère déléguée, élue sur une liste à majorité socialiste,
Ollivier François DORSO, conseiller municipal, issu du PRG,
Yaye GUEYE DABO, conseillère déléguée, élue liste Génération Engagée,
Maurice MAILLET, maire et issu de la mouvance écologiste,
Monique DE GOROSTIZA BRUN, issue de la mouvance associative, d’éducation populaire et féministe,
Liste soutenue par Clémentine Autain, Féministe, présidente de la FASE et membre du Front de Gauche

dimanche 25 septembre 2011

Appel pour signer une pétition contre les crimes de Bashar el Assad



WHY THIS IS IMPORTANT
A call to all Women's Rights Organizations, and all Human Rights Organizations:
The Syrian people demand you to take an action against the violation of human rights in Syria. Assad security thugs kill Syrian people just because they ask for their freedom peacefully. They open fire on peaceful protesters and kidnap their family members in search of the wanted activists. Some teenager girls are being kidnapped, raped, tortured, slaughtered and returned in pieces in black bags to their families. Every Syrian teenager girl is a candidate to be another Zainab.

The story of Zainab Al-Husni, whose head, arms & legs were cut off by security forces in Homs city, Bab Alsibaa neighborhood, represents the brutality of the crimes commited by the Syrian regime against innocent civilians.

Zainab brother: Muhammad Al-Husni was one of the well known activists. Security & Shabiha (regime-sponsored gangs) raided his family house so many times looking for him that forced his family to leave their home, they rented a house in Al-Naziheen neighborhood. While Muhammad had to stay in hiding, his 19 years old sister had to bring groceries for the family; but she was not safe due to the siege and to the poverty that took hold of Homs city under the regime collective punishment for the residents for holding peaceful anti-regime demonstrations. On the morning of the 2nd of Ramadan (coincided with the 2nd of August) the young woman was abducted, the regime had ear dropped on the family’s calls (wireless & landlines) for a while before that. After 5 days of the abduction, the family received a phone call saying that Zainab will be returned if the “wanted” Muhammad surrendered to security forces. They specified a place in an unsafe neighborhood, so the family was trying to find a safer place in the city for the exchange but the other side closed the phone. On the 13th of September the family was shocked when they got the news that their son Muhammad was killed on the hands of security & the intelligence agency. Members of the family went to receive his body from the Military Hospital in Homs. There, in the hospital, and by accident the family was informed that there was a 19 years old young woman in the morgue, the family went to investigate, at first they could not recognize her; because her head was cut off and her arms were cut off from the shoulders, there were evidence of torture on her back. Her face was burned and signs of burning showing all over her body. The family was not allowed to receive their daughter's body until they signed promising not to video her nor to perform a funeral procession.

la syrie dans toute son horreur

Zainab Al Hosni (droits réservés)
Amnesty International a dénoncé vendredi 23 septembre les exécutions de prisonniers en Syrie, citant notamment le cas d'une jeune fille de 18 ans arrêtée à Homs et dont le corps mutilé a été retrouvé par sa famille. Il s'agit, selon Amnesty, du 103e cas recensé, et le premier concernant une femme, d'un décès en détention en Syrie depuis le mois de mars et le début de la contestation contre le régime du président Bachar Al-Assad.

Le corps de Zainab Al-Hosni a été découvert par sa famille le 13 septembre dans un hôpital militaire où ses parents s'étaient rendus pour identifier le corps de son frère Mohammad, lui-même arrêté, apparemment torturé, et mort en détention. Zainab a été décapitée, démembrée et écorchée, affirme Amnesty. "Nous avons eu des informations ces derniers mois concernant des manifestants dont les corps mutilés ont été restitués à leur famille, mais celui-ci est particulièrement choquant", a commenté le directeur adjoint d'Amnesty pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.
PLUS DE 2 700 MORTS SELON L'ONU
Zainab Al-Hosni avait été enlevée par des hommes en civil le 27 juillet, apparemment pour faire pression sur son frère Mohammad pour qu'il se rende. Agé de 27 ans, il participait à l'organisation de manifestations à Homs. Après l'arrestation de sa sœur, il aurait été informé lors d'une communication téléphonique qu'elle ne serait libérée que s'il mettait fin à ses activités, indique Amnesty. Arrêté le 10 septembre, il a été détenu à Homs. Le 13 septembre, sa mère a été convoquée pour récupérer son corps dans un hôpital militaire. Il portait des traces de torture, notamment des traces de coups sur le dos et de brûlures de cigarette, ainsi que des impacts de balles sur les bras, les jambes et le torse. Sa mère a ensuite découvert le corps de sa fille dans le même hôpital mais n'a été autorisée à le récupérer que le 17 septembre après avoir signé un document selon lequel ses enfants avaient été tués par une "bande armée".
Amnesty indique également avoir recueilli les noms de 2 200 personnes tuées depuis le début de la contestation en Syrie. Selon l'ONU, la répression a fait plus de 2 700 morts depuis le début du mouvement mi-mars et selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH, basé en Grande-Bretagne) 70 000 personnes ont été détenues.

Suite de l'article ici : 








D'autres liens qui montrent que le régime s'est lancé dans une spirale de violences tout azimut.

http://syrie.blog.lemonde.fr/2011/09/24/bachar-al-assad-sur-les-traces-de-pol-pot/



Mon message s'adresse à tous les libanais et spécialement à ceux qui soutiennent le hezbollah libanais. Comment peut on fermer les yeux sur les crimes contre l'humanité de son voisin. Bashar fait si peur aux libanais. le courage qu'on associe aux libanais n'est il que mensonge. comment le hezbollah libanais peut il fermer les yeux sur des crimes que même les sionistes ne font pas subir aux palestiniens. comment peut on considérer ce pouvoir criminel comme un allié. Le silence ne peut s'expliquer que de 2 manières: où il est complice de ces crimes et alors il devient aussi criminel par sa complicité ou il n'est pas d'accord avec ces crimes et c'est qu'il a peur de son voisin ou qu'il a peur de la chute de son voisin et qu'il se retrouve fragilisé face à Israël. dans le cas où c'est le second cas ou même le dernier cas, ça voudrait dire que la force et le courage qu'on lui accorde n'est que du vent. La Turquie a décidé de s'opposer fermement au gouvernement syrien et on ne peut l'accuser d'être pro sioniste parce qu'actuellement, il n'hésite pas à dire ses 4 vérités à Israël ce que n'a jamais fait le pouvoir syrien malgré de nombreuses agressions à l'encontre de son territoire et de son peuple. le peuple syrien attend un peu plus du peuple libanais que ce lâche silence.

Freedom - Liberté- حرية

Depuis que le public mondial a perçu le début de ce qu'on a appelé peut être faussement la révolution des jasmins. Tout au début la plupart des "grands" spécialistes en révolutions populaires n'y ont vu que du feu ou plutôt une nième révolte du pain. Pratiquement aucun n'y a vu comme le début d'un profond courant populaire d'un profond besoin de plus de liberté. Liberté de vivre, de travailler, de n'être plus opprimé, humilier, la liberté de ne plus subir la corruption et surtout la liberté de respirer dans un pays plus soumis à la tyrannie. Derrière les révoltes plus que le mot "DEGAGE", c'est le mot liberté qui a été chanté dans toutes les langues et surtout en arabe. aujourd'hui toute la planète connait le mot Houria. En son nom, des êtres humains sont morts, ont été torturés, ont été emprisonnés, torturés. En criant son nom, des citoyens qu'on croyait écrasés pour l'éternité ont réussi à renverser des tyrans parmi les plus sanguinaires.  Aujourd'hui, les pouvoirs à travers le monde empiètres dans la crise économique ne voient rien venir. Ils ne savent que leur monde s'écroule, que la confiance est rompue et que les peuples n'en veulent plus de ces incapables qui se maintiennent au pouvoir par la ruse ou par la force.



Avant de vous offrir quelques clips, un poème d'un auteur inconnu

Dans un carré de ciel
Epris de soubresauts
Et de battements d’ailes
Une nuée d’oiseaux
Virevoltaient suivant
Leur hardi chef de file
Comme ivres de vent
Et de valses graciles,
J’ai cru apercevoir
Des lettres le contour :
Dans le ciel écritoire
Dessinant tour à tour
Consonnes et voyelles
Un mot, une étincelle !
A l’heure du crépuscule
Au flanc de l’horizon
Aux regards incrédules
Ils écrivaient ton nom :
LIBERTE !



















""



samedi 24 septembre 2011

Les doodle google


Les anniversaires google 'doodle google' que je découvre tous les matins sont un régal pour ceux qui aiment les agréables surprises et j'en fais parti.
Le moteur de recherche met à l'honneur des personnages qui ont marqué leur époque avec leur créativité ou des évènements importants. Celui découvert ce matin m'a beaucoup plu, d'autant plus que j'ignorais totalement le personnage présenté et j'avoue que ça a attisé ma curiosité qui est insatiable. quand je suis tombé nez à nez, je ne m'étais pas imaginé que ça causait d'un marionnettiste. Et pourtant, c'était bien le cas et pas n'importe lequel.Il s'agissait d'un personnage célèbre Jim Henson que moi j'ignorais totalement comme quoi. Il n'y a pas d'âge pour apprendre et pas d'âge pour surtout se faire plaisir.

 Jim Henson est un marionnettiste américain né le 24 septembre 1936 à Greenville (Mississippi, États-Unis) et mort le 16 mai 1990 à New York.
Créateur du Muppet Show, c'est l'un des plus importants marionnettistes de l'histoire de la télévision moderne. Réalisateur et producteur de télévision et de cinéma, il fonda aussi plusieurs sociétés parmi lesquelles la Jim Henson Company, la Jim Henson Foundation et le Jim Henson's Creature Shop.


Pour tout savoir sur l'origine des doodles voici le lien officiel : ici ou en français

Google Doodles peut être traduit par griffonage ou croquis en analogie aux petites touches ajoutées au logo de Google.

Le premier des Google Doodles fut introduit en 1999 lors du "Festival Burning Man".
Depuis Google à poursuivit la publication des Doodles lors d'événements, tel que : anniversaires ou commémorations de personnages importants, de rencontres sportives (Euro, tennis, jeux olympiques,...), etc...
Certains Google Doodles sont à vocation régionale et ne sont publiées que dans un nombre de pays restreints.
Beaucoup des Google Doodles ont été réalisé par Dennis Hwang. La suite, vous la trouverez à partir de ce lien ici .

vendredi 23 septembre 2011

Palestine: le jour, le plus long

Des années que le peuple palestinien déçu de n'avoir jamais été pris au sérieux attendait ce moment où il allait réclamer son adhésion en tant qu'état de plein droit aux nations unies. Il a patienter le peuple palestinien, avalé toutes les couleuvres sauf que pendant qu'il acceptait de négocier, en face l'état israélien grignotait son territoire, installait ses colonies au point de l'avoir transformé en gruyère. L'occasion était rêvé en pleine période d'ébullition au sein du Monde arabe, l'occasion était trop belle pour ne pas la laisser passer. Même s'il y eut comme un malaise dans le camp américain et occidental, les autorités palestiniennes de Ramallah ont mis le monde face à ses responsabilités et surtout contradiction.



Le Hamas est assez critique comme l'indique cet article. mais du monde faisait la fête à Ramallah.


Discours de Mahmoud Abbas à l'Onu.


Ils se sont donnés jusqu'à fin 2012, l'Onu, les USA, la Russie et l'UE pour trouver une solution définitive. Espérons qu'ils disent vrai parce qu'entre temps, la Palestine qui depuis 1948 est devenue une véritable peau de chagrin gruyère. Les israéliens les plus extrémistes auront vite fait de comprendre qu'ils ont par leur entêtement absurde coupé l'herbe sous leur pied et qu'à force de coloniser les meilleures terres palestiniennes, le peuple palestinien sera amené à ne plus revendiquer la part qu'on lui a concéder mais l'ensemble du territoire historique palestine et ces extrémistes manipulés par leur idéologie et assoifés d'une haine sans commune mesure contre les arabo-musulmans n'auront plus qu'à rejoindre leur terre promise, les USA qui aujourd'hui doit héberger plus de Juifs qu n'importe quel état au Monde. que les sionistes le sachent une fois pour toute. La terre histoire de Palestine ne sera jamais un état juif pour la simple raison qu'il en son sein des peuples qui ne se reconnaissent ni dans la religion juive, ni dans la culture juive. Je n'ose parler d'ethnie juive pour la simple raison que la majorité des israéliens qui se revendiquent de race juive n le sont nullement et s'ils le sont qu'ils le prouvent scientifiquement à la face du monde. Il y a dans le monde une soif de justice, paix et vérité.

jeudi 22 septembre 2011

Il y a 14 ans Bentalha

Se rappeler ce douloureux évènement tout en jouant les amnésiques et en refusant d'admettre que derrière ce terrible massacre et bien d'autres , il y a l'ombre du DRS, c'est continuer à ne pas vouloir que les âmes des personnes disparues dans d'atroces souffrances puissent être apaisées. tant que la vérité ne sera pas officiellement reconnu par le pouvoir criminel, les âmes des citoyens génocidés continuera à hanter les lieux. Nous avons une lourde responsabilité de défendre la vérité et surtout de la sortir de sa tombe.






Le monde retiendra de ce massacre un visage immortalisé par un jeune photographe voir le lien

Oum Saâd, la Madone 'AFP'

(AFP)

un extrait de poème d'un auteur inconnu


Souvenez-vous de Bentalha
Comme tu es belle!
Un filet de gouttes noires
À la commissure de tes lèvres fendues
Ton ventre rebondi
Comme un ballon d'oxygène percé
D'où sort un cri encore
Tes cuisses écartelées
Où suintent des baves rougies
Et tes beaux yeux jais
Tendus vers tes nuages intérieurs
Révulsés
Comme tu es belle!

Que faisais-tu Nedjma à Bentalha ?
N'oublions pas les autres massacres nombreux sur lesquels plane l'ombre de l'armée algérienne 




Ailleurs les villageois avaient décidé de se défendre


Journée internationale de la paix

Des fois, j'ai envie d'écrire que ça me fait une belle jambe, quand il n'y a pas un jour sans que la guerre ne remet pas à la vie son lot de victimes.
Hier matin un jeune de 17 ans a été pendu en Iran pour la journée internationale de la paix. . C'est vrai, dirons les partisans de la peine de mort. Il a tué. Mais est ce autant une raison de répondre à la mort par la mort. N'y a t-il pas une autre piste à explorer que la loi du talion.
Prenons le cas de Antony Troyes Davis tout porte à croire qu'il est innocent et pourtant après plus de 20 ans, il n'est plus de ce monde aujourd'hui.

L’ultime lettre de Troy Davis

Troy Davis a finalement été exécuté en Géorgie. Il a tenu à écrire une dernière lettre, très émouvante, à tous ses proches mais aussi aux anonymes qui l’ont soutenu
Les différents recours n’auront pas suffi, Troy Davis a finalement été exécuté après avoir clamé son innocence pendant plus de 20 ans. En 1991, Troy Davis est accusé du meurtre d’un policier. Troy Davis, un afro-américain de 42 ans a toujours dit qu’il n’était pas l’auteur du crime. Retardée de quatre heures, l’éxecution a finalement eu lieu. Troy Davis est mort par injection létale à 23h08, 5h08, heure de Paris.
« Il y a tant d’autres Troy Davis »
Il a écrit une dernière lettre qu’il a fait parvenir à ses avocats. D’après une traduction du Point.fr, Troy Davis y exprime sa croyance en Dieu, sa foi qui n’a pas flanché : « De ces dernières années, j’ai éprouvé tant d’émotions, de joie, de tristesse… sans jamais perdre la foi ». Il évoque la peine de mort et les imperfections d’un système judiciaire : « ce mouvement pour abolir la peine de mort, pour rechercher la vraie justice, pour faire éclater un système qui ne réussit pas à protéger ses innocents, doit être accéléré. Il y a tant d’autres Troy Davis ».
« J’imagine vos visages »
Il remercie aussi et surtout tous ceux qui l’ont accompagné : « Je veux vous remercier tous pour vos efforts et votre dévouement en faveur des droits de l’homme et de la bonté humaine (…) Je ne peux pas vous voir tous, mais j’imagine vos visages. Je ne peux pas vous entendre parler, mais vos lettres m’emmènent aux quatre coins du monde. Je ne peux pas vous toucher physiquement, mais je sens votre chaleur tous les jours que j’existe ».

les femmes en révolution au maghreb et au moyen orient

Du 26 au 30 septembre 2011 se tient  des débats et rencontres dans le cadre des révolutions au Maghreb et au Proche Orient Pour de plus amples informations je vous redirige vers le lien http://femmes-en-revolution.blogspot.com. Il y aura évidement un retour d'informations sur ce blog d'autant plus qu'administrateur de l'association EPI, je suis impliqué dans l'évènement. en attendant, je vous invite à découvrir une nouvelle voix sur le sillage de cette révolution en la personne de Samia Tawil que j'ai eu le privilège de découvrir pas plus tard qu'hier et comme toute chose que j'apprécie, j'aime partager. N'hésitez pas à l'encourager par vos messages sur son compte youtube.






 Biographie
Née en 1984 à Genève d'une mère marocaine et d'un père Syrien, Samia Tawil s'est très tôt découvert une passion pour les mot ; ceux qui touchent, qui témoignent et se rebellent. C'est ainsi que, dès ses années de lycée, elle s'oriente vers la philosophie et la littérature, s'adonnant à l'écriture de divers essais et textes, dont une pièce intitulée : Noun, une quête de la liberté au fil du temps, qu'elle montera en spectacle, travail pour lequel elle recevra le Prix spécial du Collège Voltaire de Genève. Elle étudiera par la suite la philosophie à un niveau universitaire, tout d'abord à l'Université Américaine de Beyrouth où elle passera six mois, puis à l'Université de Genève, se spécialisant ainsi en Philosophie de la société et en Études des civilisations islamiques.
Parallèlement à ses études, elle poursuit aussi une carrière de chanteuse et se produit sur diverses scènes de Suisse, de France et du Royaume-Uni, et participe à divers festivals, dont le Festival Africa Integration de Zürich en juillet 2006.

Elle poursuit présentement sa carrière de chanteuse indépendante, tout en travaillant sur la finalisation de son premier recueil de nouvelles dont est justement tiré l'extrait "De Bilal à Rostropovitch".
Samia Tawil ( Droits réservés)












Pour en savoir plus sur Samia Tawil, découvrez sa page facebook http://facebook.com/samiatawil.music

Dans un instant: un homme va être assassiné. Il s'appelle Anthony Troy Davis

C'est un moment insupportable de savoir que troy davis va être exécuté d'un instant à l'autre

le recours de dernière minute a été rejeté.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/etats-unis-recours-de-derniere-minute-pour-troy-davis-20-09-2011-1616881.php
http://news.blogs.cnn.com/2011/09/21/lawyers-file-appeal-to-stay-troy-davis-execution/il n'y a plus que nos prières pour l'accompagner. 

mardi 20 septembre 2011

Troy Davis: peine de mort confirmée

Je suis écoeuré. Le mot est faible. J'avais eu grand espoir en pensant que le comité des grâces avait décidé de reporter la décision mais il n'en fut rien. Tout ce qui pouvait être tenté depuis des années l'a été. Il ne reste plus qu'à prier et l'accompagner. Il reste un espoir mais il est très mince. Près de 20 ans dans les geôles américaines à attendre que son sort soit tranché.

Joint par le Nouvel Observateur, Geneviève Garrigos, présidente de Amnesty International France, a aussitôt réagi et s'est dit "révoltée et consternée" par cette décision. "Je ne m'attendais vraiment pas à cela. Le comité des grâces manque à son engagement pris en 2007 de ne confirmer l'exécution que si sa culpabilité ne fait aucun doute". Or, rappelle l'organisation, "l'accusation n'est pas béton". Amnesty appelle à maintenir la mobilisation née de cette affaire pour faire plier le comité des grâces pour qu'il revienne sur sa décision. "Le comité a jusqu'à l'heure de l'exécution pour faire marche arrière. Il est le seul à avoir la liberté de pouvoir le faire", explique Geneviève Garrigos qui souhaite aussi maintenir la pression sur les autorités américaines et la communauté internationale. 

Son exécution est prévue pour 19h à la prison de Jackson. 23h en France.
Certains ne connaissant pas l'affaire pourraient se dire pourquoi tant d"émotion pour un homme. Je répondrai l'émotion est à la mesure de l'espoir qu'ont eu des centaines de milliers de citoyens du Monde depuis des années. Amnesty en a fait une affaire personnelle et en a fait le symbole vivant de la peine de morts

Peine de mort ou peine à tort

Anthony Troy Davis (droits réservés)
 L'exécution de Troy Davis, symbole international de la lutte contre la peine de mort condamné en 1991 pour le meurtre d'un policier, était programmée par injection mortelle mercredi à 19H00 (23H00 GMT) à la prison de Jackson, malgré des doutes sur sa culpabilité.
Le comité des grâces, s'était réuni longuement lundi. Il compte cinq membres et doit se prononcer à la majorité simple. Le comité avait déjà refusé la clémence au condamné en 2008, mais les partisans de Troy Davis fondent leur espoir sur le fait que le comité actuel compte trois nouveaux membres.
La réunion du comité des grâces à Atlanta, la capitale de l'Etat, est considérée comme la dernière chance pour le condamné, le gouverneur de Géorgie ne disposant pas du droit de grâce.
C'est donc avec un grand soulagement que j'ai appris ce matin le report de la décision de la dite comission. Troy Davis ne sera pas exécuté mercredi  pour la nième fois.

Au delà de la condamnation ou pas, il ne s'agit pas d'en rester là. Il s'agit de le réhabiliter totalement du crime dont il est accusé. Certains pourraient se contenter d'une prison à vie parce u'ils sont contre la peine de mort mais en réalité la majorité des soutiens à Troy Davis est contre la peine de mort et considère qu'il est innocent.



"Plusieurs dizaines de défenseurs de Troy Davis ont manifesté dans la journée devant le siège du comité, portant des pancartes où l'on pouvait lire: "Nous sommes tous Troy Davis" ou "Justice, libérez Troy Davis", "Trop de doutes, sauvez Troy Davis".
Mais la famille de Mark MacPhail, le policier tué en 1989, a réaffirmé que Troy Davis, 42 ans, est l'auteur du meurtre commis dans la ville de Savannah.
"Nous sommes les vraies victimes", a déclaré Mme MacPhail, la veuve du policier, à l'extérieur du bâtiment où se tenait la réunion, tout en promettant d'assister mercredi à l'exécution de Troy Davis en compagnie de ses deux enfants.
La fille du policier, Madison, 24 ans, était en larmes. "Mon avenir m'a été volé. Des choses comme mon mariage. Dans trois ans, je serai plus vieille que mon père quand il a été tué. Il aura pour toujours 27 ans", a-t-elle déclaré.
L'Etat de Géorgie a procédé à 51 exécutions depuis le rétablissement de la peine de mort aux Etats-Unis en 1976 et seules sept grâces ont été accordées depuis lors.
Agé de 42 ans, dont 20 passés dans le couloir de la mort en Géorgie, Troy Davis est présenté par ses partisans comme le prototype du Noir condamné à tort. Il est soutenu par des personnalités comme l'ancien président Jimmy Carter, le pape Benoît XVI ou l'actrice Susan Sarandon.
Neuf témoins ont désigné à l'époque Troy Davis comme l'auteur du coup de feu mais l'arme du crime n'a jamais été retrouvée et aucune empreinte digitale ou ADN n'a été relevée. Depuis, sept témoins sont revenus sur leurs déclarations incriminant Troy Davis, dont certains ont désigné un autre tireur.
La Cour suprême avait offert à Troy Davis la possibilité exceptionnelle, en août 2009, de bénéficier d'une nouvelle audience. Plusieurs témoins avaient raconté, sans convaincre le juge fédéral, comment la police les avait persuadés à l'époque de désigner le jeune Noir.
Lundi, l'Union européenne a réclamé la clémence dans un communiqué signé Catherine Ashton, le chef de la diplomatie européenne.
"L'Union européenne a suivi avec une vive inquiétude l'affaire de Troy Davis. De sérieux doutes ont toujours entouré les preuves sur lesquelles a été établie la condamnation de M. Davis, comme l'ont reconnu les juges en appel. L'Union européenne appelle donc à commuer dans l'urgence sa peine", a plaidé Mme Ashton."

Indignation et révolte parmi les indignés de la Marche MAdrid PAris Bruxelles.

Ils venaient de Barcelone, Madrid, Dijon… Une centaine d'« indignés » européens ont marché dans Paris samedi, au départ de la Cité universitaire (14e) jusqu'à la place de la Bastille (11e). Parmi eux, de nombreux Espagnols qui traversent l'Europe à pied. Le mouvement des « indignés », une protestation contre le capitalisme et pour une révolution pacifique a commencé en mai dernier en Espagne. Ces quelques jeunes continuent leur périple jusqu'à Bruxelles où une journée d'action est prévue pour le 15 octobre.


Il y eut un rassemblement des indignés le 29 Mai à la Bastille et l'évacuation fut violente.
La police évacue violemment les indignés de... par Tele-liberte


Lundi dans la soirée, il semble d'après des témoins, il semble que la police a chargé  violemment les indignés avec des arrestations et quelques blessés graves. La plupart des gens arrêtés puis relâchés

http://lci.tf1.fr/filnews/france/heurts-a-paris-entre-indignes-et-policiers-6716507.html