samedi 4 septembre 2010

Une manif bon chic bon genre mais qui a réservé une surprise

La manif qui a démarré sur les coups de 14h30 n'était pas aussi impressionante qu'on aurait bien pu imaginer et pourtant le soleil était au rendez vous . Tous les Lyonnais étaient revenus des vacances mais ce sont les éternels incompatibilités entre associations et partis qui peut expliquer une faible mobilisation. A peine 8000 personnes et encore à condition de compter tous les badauds qui trainent leurs savates en bons habitués du centre ville. La jeunesse n'était pas au rendez vous malgré la présence des jeunes socialistes , l'association 24h sans nous qu'on aurait pu imaginer retrouver ici , hé bien, c'était manif sans eux cette fois ci et pourtant, ils avaient toute leur place sauf si le mouvement lancé n'était qu'une manière comme une autre de se faire du buzz pour des intérêts moins avouables. Tout comme les médias qui ont pris l'habitude de boycotter les manifs anti sarko. Dommage qu'on n'avait pas Zahia en tête de manif, ils auraient été là  je pense.
Il n'empêche que cette manifestation a eu le droit à sa surprise. Hé oui des membres de la Licra sont venus manifester aux côtés des organisations de gauche , aux côtés du Mrap pour protester contre les déclarations gouvernementales et les décisions  prises entre autres à l'encontre des roms et des gens du voyage. il est clair que cette courageuse initiative marque un tournant dans l'attitude de la Licra. J'iamge dès à présent la réaction du Crif qui n'avait émis aucune remarque contre la décision de Sarkozy et qui même avait fustiger ceux qui auraient voulu faire un parallèle avec les rafles et les déportations qu'avaient subi les Juifs lors de l'occupation .



D'autres documents viendront compléter l'article avec entre autres tous les partis, associations syndicats qui ont apporté leur soutien

video

video

1 commentaire:

Anonyme a dit…

En fin de journée à Paris

Régine, Jane Birkin et Stéphane Hessel quittent le bus en direction de la rue de Grenelle, où ils vont être reçus au ministère de l’Immigration. (…) Avec eux, la militante de RESF Annabelle Billaud tire un chariot chargé de trois cartons contenant “5210 lettres” adressées au préfet du Rhône pour demander la régularisation de Guilherme Hauka Azanga. En attente depuis 9 ans, il a subi 72 jours de rétention 4 tentatives d’expulsion. Une “terrible persécution de l’Etat” qu’avait déploré plus tôt la responsable d’RESF.

plus d'infos http://gmain.fr/