samedi 1 octobre 2011

Jean-Pierre Bel: Portrait du nouveau président du Sénat

Il y a encore 1 semaine, je n'avais jamais entendu parler de ce sénateur, Jean-Pierre Bel . Il n'est pas trop tard de se rattraper avant qu'il ne soit élu après 15h .


L'actuel président du groupe PS au Sénat a eu le droit à plusieurs portraits détaillés dont un dans le site de l'express :  http://www.lexpress.fr/actualite/politique/qui-est-jean-pierre-bel-le-futur-president-du-senat_1035777.html 

France24 n'était pas en reste d'article http://www.france24.com/fr/20110928-discret-ariegeois-jean-pierre-bell-a-presidence-senat-parti-socialiste-election-senatoriale-france-politique

et un autre sur le site du Nouvel Obs :http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110930.OBS1478/portrait-jean-pierre-bel-au-pas-mesure-mais-assure.html

 France Ino aussi, il y a 3 jours, s'est offert son portrait:http://www.france-info.com/france-politique-2011-09-27-jean-pierre-bel-futur-president-du-senat-564906-9-10.html

 Le site 20minutes me confirme que je n'étais pas le seul à ne pas le connaître avec cet autre article: 

http://www.20minutes.fr/politique/795370-inconnu-jean-pierre-bel-ariege-vers-plateau-senat

Un journal du Midi-Pyrénées
http://www.objectifnews.com/politique/bel-s%C3%A9nat-ariege-26092011

 La campagne avait déjà commencé il y a 1 Mois:




video


Quand on lit les médias depuis 5 jours, on voyait bien que les chances d'avoir une femme candidate pour le siège suprême était voué à l'échec et que le geste de Catherine Tasca de vouloir présenter sa candidature n'était que du bluff pour amuser la galerie. dommage pour la gauche et les mouvements féministes, la rance a raté son rendez vous avec l'Histoire .

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Cette fois-ci c’est officiel, avec l’élection de Jean-Pierre Bel, le Sénat passe définitivement à gauche et cette victoire sera gravée dans les annales de la république. Selon le résultat communiqué par le Sénat ce samedi après-midi, JP Bel a été élu dès le premier tour avec 179 voix alors qu’ils n’y avaient que 177 sénateurs de gauche. Gérard Larcher, le président UMP sortant, n’a obtenu que 134 voix, soit 6 voix de moins que le total des membres de l’UMP. Jean-Pierre Bel a donc fait un très beau score en obtenant 7 voix de plus que la majorité absolue des suffrages exprimés. Certains se targuent déjà en affirmant qu’il s’agit-là d’un sérieux avertissement pour le gouvernement en place à quelques mois des élections présidentielles.