lundi 4 avril 2011

Un commando sioniste a essayé d'interdire la projection du film Gaza-strophe au cinéma Saint-Michel | Génération Palestine

Un commando sioniste a essayé d'interdire la projection du film Gaza-strophe au cinéma Saint-Michel Génération Palestine

Dimanche 3 avril à 17h55, un commando d'une vingtaine de miliciens de la LDJ (Ligue de Défense Juive), a tenté d'interdire la projection du film Gaza-strophe, au cinéma Espace Saint-Michel à Paris. Grâce à l'intervention du projectionniste, leur opération a échoué, et les séances programmées ont pu se dérouler comme prévu.



Equipés d'antivols, les militants sionistes ont tenté de verrouiller la porte principale d'accès au salles du cinéma. Ils ont collé dans le hall les autocollants de la Ligue de Défense Juive, et jeté des tracts haineux. Face à la résistance du personnel de l'établissement, les agresseurs ont rapidement pris la fuite, après avoir frappé le projectionniste, et promis de brûler le cinéma. Une plainte a été déposée auprès des forces de police, arrivées sur les lieux quelques minutes après l'agression. Le directeur du cinéma envisage les suites judiciaires, et a affirmé qu'un communiqué serait publié rapidement.

Plusieurs sympathisants de la lutte pour les droits humains en Palestine ont accouru sur les lieux pour apporter leur soutien au personnel du cinéma. Ils se sont donné rendez-vous aux prochaines séances.

3 commentaires:

Antar Ibn Chaddad الحقيقية a dit…

bonjour Tahar, c'est édifiant comme reportage, ou puis-je me procurer une copie de ce film document, @+

Tahar, coeur de lyon a dit…

on doit pouvoir trouver cela facilement sur internet

Anonyme a dit…

Communiqué de Claude Gérard, Directeur du Cinéma Espace Saint-Michel :

Dimanche 3 avril à 17h l’Espace Saint-Michel a été victime d’une agression. Une vingtaine d’individus a tenté de pénétrer dans la salle où commençait la séance du film « Gazastrophe, Palestine » en blessant le projectionniste qui les en empéchait et après avoir laché et collé dans le hall du cinéma une avalanche de tracts nous assimilant à des « Antisémites »

Ce film documentaire de Samir Abdallah et Khéridine Mabrouk, qui est à l’affiche depuis le 16 mars, n’a rien d’antisémite et il aurait d’ailleurs été certainement interdit dans le cas contraire et le Saint-Michel ne le passerait pas.

Il ne fait que recueillir, entre autres, des témoignages sur la souffrance de la population Palestinienne de la bande de Gaza au lendemain de l’opération « Plomb durçi »menée par l’armée israélienne entre le 27 décembre 2008 et le 18 janvier 2009.

Voilà près d’un siècle que le Cinéma Saint-Michel existe et défend son attachement à l’indépendance et à la liberté d’expression. Il a notamment surmonté l’épreuve de l’incendie dont il a été victime lors de l’attentat en 1988 contre la projection du film de martin Scorcese « La dernière tentation du christ ».

L’agression dont nous avons été victime hier est une nouvelle occasion de proclamer haut et fort cet attachement à notre indépendance et à la liberté d’expression pour les œuvres que nous accueillons sur nos écrans.

Claude Gérard, Directeur de l’Espace Saint-Michel