vendredi 26 septembre 2008

Monsieur le président, un peu de courage.


Oui, Monsieur Nicolas, Paul, Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa, président de la république française, je vous invite à démissionner.
Soyez tranquille, monsieur le président, personne ne vous en tiendra rigueur.
Mais comprenez nous. Avant d'être élu, vous avez fait plein de belles promesses.
beaucoup de ceux qui ont voté pour vous vous ont cru. Mais après plus d'un an, vous le dites vous même, vous n'êtes pas en mesure de tenir vos promesses.
Vous allez dire que ce n'est pas de votre faute, que vous avez essayé. Je le sais bien mais en restant au pouvoir sans être capable de respecter votre engagement, vous trichez.
Vous n'avez pas le droit de rester à ce poste alors que le programme pour lequel vous avez été élu est innaplicable.
Vous en avez bien profité, ce n'est pas grave mais ne continuez pas à occuper un poste que vous ne méritez pas.
Vous êtes devenu la risée du monde. A vous seul, vous faites rire toute la planète mais ici, on ne rigole plus.
Alors svp, partez , emmenez avec vous tous les cadeaux de pacotiles qu'on vous a offert, emmenez avec vous Carla et votre marmaille et dégagez des lieux avant que le peuple se mette pour de bon en colère.






Sarkozy vu par les animaux

1 commentaire:

ciboulette a dit…

Je suis solidaire de cette demande bien poliment formulée...
Il s'agit bien d'un outrage fait au peuple, se faire élire sur un programme intenable.. Mentir de bout en bout à seul fin d'être ceint de l'écharpe tricolore et de poser devant le grand drapeau de la patrie. De s'acheter une épouse mannequin s'essayant à la guitare, par vraiment neuve. La guitare ?
De dire bonjour nez ) nez avec le président tant aimé des USA, juché bien sûr sur un petit tabouret. En fait, nous avons élu un président factice avec un programme en bois, celui dont on fait les cabanes éphémères au fond du jardin...