jeudi 4 septembre 2008

Ma Liberté d'opinion

Aujourd'hui entre deux bonnes grosses pluies tombées pour débarasser nos esprits de nos derniers souvenirs de sable fin et de couché de soleil, tout en conduisant ma voiture affichant au compteur 305000 km, je ne pouvais m'empêcher de penser au commentaire d'Hervé Morin concernant les photos chocs de Paris Match qui au delà de l'émotion teintée de colère de certains donnait une version toute différente des évènements d'Afghanistan de celle de la grande muette. Ainsi on apprenait preuves à l'appui que des soldats tués s'étaient retrouvés au main des Talibans 'afghans' que je considère en déplaise aux esprits nationalistes comme des combattants et non comme des terroristes. La guerre qui ne veut pas dire son nom prend ainsi une autre dimension et comme l'a si bien dit le ministre qui sait si bien lire ses notes. La guerre se gagne et se perd aussi dans les médias. Vouloir intimider les journaux ne fera que blâmer l'attitude de la France. Licencier le rédacteur en chef sera la pire erreur à ne pas commettre. Quant aux citoyens offusqués, ils doivent savoir que la liberté de la presse est à ce prix sinon ce serait donné un alibi en or à toutes les dictatures qui censurent à tour de manivelle.

2 commentaires:

Desencanto a dit…

Les talibans combattants et no terroristes? à cause de quoi, s'il vous plaît?

Tahar, coeur de lyon a dit…

Les Talibans dont a parlé Paris Match sont des Afghans, ils sont chez eux. Ils combattent des Français qui ne sont pas chez eux et qui ont été invités par un gouvernement qui occupe le pouvoir non par la volonté d'un peuple qui subit les bombardements aveugles américains et même français mais par la volonté des USA. Si les Talibans sont des terroristes alors pourquoi les Français qui combattaient la présence allemande en France en accord avec le régime de Vichy seront ils des resistants.
Sans pour autant m'aligner sur l'idéologie des Talibans, nous devons considérer le conflit Afghan comme un conflit interne entre différents groupes ne partageant pas les mêmes objectifs.
Pendant la guerr d'Algérie, on appelait les rebelles algériens des terroristes et des Français courageux avaient eu le courage de choisir leur combat. Moi je me contente de critiquer la présence française en Afghanistan parce qu'ele n'est là bas que pour soutenir la politique expansionniste américaine et ce n'est pas la présence des pays de l'Otan qui me fera changer d'avis.
A ce moment pourquoi ne pas envoyer des troupes en Géorgie. Le gouvernement géorgien sera heureux de se voir aider et soutenu contre les 'terroristes' russes. La menace est plus proche , elle est juste à la frontière de l'union européenne.