mardi 30 septembre 2008

Effet DOMINOS


Like dominos

Boum, le château de cartes s'écroule

Après les faux espoirs avec l'annonce d'effet il y a 1 semaine de Bush, la réalité prend le dessus sous forme d'une douche glacée.
Comble du ridicule et impensable en France où les députés et les sénateurs sont plus au service de leurs partis que du peuple, plus des deux tiers des représentants républicains ont voté contre le plan Paulson, alors que 40% des représentants démocrates l'ont rejeté.
Si la bourse avait applaudi et sablé au champagne la fausse promesse de Bush, aujourd'hui toutes les bourses du monde ont dévissé et les autorités ont beau tenté de nous faire le coup du nuage de Tchernobyl qui s'arrête à la frontière, le mal est fait et mardi, ça va être très chaud aux guichets des banques d'Europe. L'ouragan subprimes a atteint son niveau maximum et est en train de tout emporter dans le monde. L'occident avait lers yeux tournés vers l'ennemi virtuel Ben Laden mais ne s'attendait pas à être décimé par lui même. Dans cette ambiance malsaine, les regards se dirigent vers la Chine et tout le monde se demande ce qu'elle fera car aujourd'hui , la Chine est devenue la puissance qui compte et qui produit autre chose que du vent.


DOCUMENTAIRE FINANCE MONDIALE ET CRACK 2008
par DOCUMENTAIREROOTS


Images 1929
par mikohlala

lundi 29 septembre 2008

Troy Davis : le témoignage de sa soeur



Dans une lettre ouverte du 25/09, Mme Martina Correia, remercie tout le monde et nous livre les horribles détails qui ont précédé l'exécution programmée de son frère Troy Davis (suspendue 90 minutes avant.par la Cour Suprème).
Source Amnesty France (merci pour la traduction) :
"Le 25 septembre 2008
Ceci est une lettre pour dire merci à tous les militants, à tous les hommes d’églises, aux législateurs et hommes de loi, aux laïcs et à tous ceux qui croient dans les droits de l’Homme et la dignité humaine. De la part de ma famille, de ma part, et, le plus important, de la part de mon frère Troy, nous vous disons merci.
Nous savons que la lutte n’est pas terminée, et prions pour que la Cour Suprême des Etats-Unis accepte d’examiner le dossier de Troy, ce qui aura sûrement des conséquences au niveau national pour la protection des innocents dans le cadre des procédures d’appel. Mon cœur est empli de tant d’émotions quand je vois la bonté humaine fleurir pour Troy et grâce à Troy. Je ne peux vous dire à quel point vous êtes tous devenus une bénédiction pour ma famille et mon frère Troy, qui est submergé de lettres, et qui en est ravi.
Les gens me félicitent d’être une « sœur formidable » et une « championne » de la cause de mon frère, et, de temps en temps, ils me demandent « pourquoi », et ma réponse est simplement « si vous connaissiez Troy et pouviez vous assoir seulement trente minutes avec lui, vous sauriez ». Troy est le genre de frère qui rend votre vie tellement plus riche, tellement plus pleine, tellement plus facile, et comme il est dans le couloir de la mort, dans l’attente de son exécution, cela rend aussi la vie tellement plus triste. C’est pour ça que j’ai coutume de dire « Je m’appelle Martina Correia, et je suis dans le couloir de la mort, parce que c’est là que vit mon frère, je ne suis pas condamnée pour meurtre, mon seul crime est d’aimer mon frère Troy. »
L’an dernier, comme beaucoup de vous le savent, Troy est passé à 23 heures d’être exécuté, cette semaine, il est passé à 90 minutes, ça a été de telles « montagnes russes émotionnelles » pour ma famille, mes frères et sœurs, ma mère, mon fils, et spécialement Troy. Des montagnes russes que, j’espère, aucun de vous ne connaitra, les visites pendant les dernières 48 heures, les au-revoir, le poids qui s’abat sur la famille en pensant à l’avenir, les peurs et les larmes pour le meurtre d’Etat qui se prépare.
Savoir que mon frère a été en « death watch » période juste avant l’exécution pour un condamné à mort, entre la fixation de la date d’exécution et l’exécution elle-même, isolé de ses compagnons pendant des semaines, avec pour seul compagne une petite télévision diffusant deux chaines tant bien que mal, une petite radio, et un coup de fil occasionnel à sa famille et à ses amis… On dirait que plus le cas de Troy devenait célèbre, plus il était puni par l’administration carcérale, qui changeait constamment le règlement pour lui briser le moral. Pourtant il reste à prier, et garde le moral, comme s’il était dans un endroit secret.
Par exemple, les prisonniers sur le point d’être exécutés peuvent normalement téléphoner à leurs amis et à leur famille autant qu’ils le souhaitent. Pour Troy, un téléphone spécial a été apprêté, qui, au lieu de couter 5,50$ les 15 minutes, coute 9$ la minute, sans aucune explication de la prison. Pour Troy, la plupart de ses appels vers la famille ou les amis sont restreints ou bloqués.
Ensuite, le règlement a encore changé pendant les dernières 48 heures : ils ont dit à Troy qu’il n’aurait accès au téléphone que deux fois pendant quinze minutes par jour, ses consultations avec son avocat comprises.
Dans les dernières 24 heures, ils ont exclu de sa liste les témoins qu’il avait demandés pour son exécution, en lui disant que la validation était à la discrétion du Département des Corrections,… jusqu’au pasteur de son choix.
Et enfin ils m’ont menacé, moi, sa sœur, si je laissais les medias ou toute autre personne que sa famille lui parler, en me disant qu’on lui couperait définitivement le téléphone.
C’est comme une torture psychologique et ils sont énervés car ils n’ont pas réussi à briser son moral, ni sa foi. Troy subit tout ça, et il reste stoïque, sans colère, toujours à prier, toujours plein d’espoir, toujours à remercier. Je suppose que vous vous demandez pourquoi je vous raconte tout ça dans une lettre de remerciement, eh bien la lutte que nous menons est toujours tellement réelle : nous avons encore plus besoin de votre engagement, de vos voix pour raconter l’histoire de Troy, de votre passion pour obtenir sa libération, de votre détermination à comprendre que le cas de Troy Anthony Davis n’est pas seulement un mouvement contre la peine de mort. Son histoire est une question d’innocence, de justice, un défi au système de gouvernement en Georgie, qui est haineux, malveillant et empli de défiance. Comme ils ne peuvent pas nous abattre, ils s’en prennent à Troy : il a la force de faire front, tant que nous avons la volonté de continuer la lutte !
Là, je suis assise sur mon lit, épuisée et pourtant pleine de joie et d’incertitude, ressentant les effets de sept ans et demi de chimiothérapie intense , et je pense à ce jour du 23 septembre 2008, lorsque nous sommes entrés sur le parvis de la prison le Georgia Diagnostic & Classification Prison, j’avais envie de pleurer et je n’y arrivais pas, je voulais hurler mais je n’y arrivais pas, je voulais tout quitter mais je ne le pouvais pas.
Alors j’ai regardé l’expression sur le visage de mon fils, qui, pour la première fois en 14 ans de visite des couloirs de la mort, assistait au déploiement d’une centaine de membres des SWAT , de gardiens de prison avec des dizaines de chiens et l’arme au poing, tout ça parce que l’Etat de Georgie voulait tuer son oncle Troy.
Je n’avais vu autant de forces de police déployées qu’à la télévision, des images qui datent de la période de la lutte pour les droits civiques. Ma première pensée a été « reste polie, suis les instructions, et on va s’en sortir » ; ma deuxième pensée a été de me dire à quel point le cas de Troy est devenu puissant, à quel point ils ont peur que s’il reste en vie, cela ébranle le système et expose la vérité au grand jour ; et ma dernière pensée a été d’imaginer comment ils devaient traiter mon frère à l’intérieur des murs de la prison.
Lorsque nous y sommes entrés, l’ascenseur pour handicapés ne marchait toujours pas, et ce depuis presque un an. Nous avons du porter deux membres de la famille par les escaliers. Durant les visites, ils autorisaient cinq personnes à la fois, et nous avions tous en tête le tic-tac de la montre. Je suis là, à organiser les visites, et je prie pour que personne ne me demande « comment vas-tu, as-tu besoin de quelque chose », je regarde à travers toute la pièce et je détourne le regard des amis ou de la famille qui sont peut-être sur le point de pleurer.
Voilà, la visite est terminée, nous sommes poussés vers la sortie autour de 15h. J’emmène ma mère et ma famille jusqu’au « New Hope », un endroit ou sont pris en charge et accueillis les familles de condamnés à mort.
Je remonte dans ma voiture pour retourner à la prison et y retrouver le Révérend Al Sharpton , et nous entrons sur le parvis de la prison où nous attendent le spectacle des forces de police, et les médias prêts à bondir.
Les gardes hurlent sur le Révérend Sharpton et nous entrons dans une zone délimitée pour les soutiens de Troy. Là, il y a une complète étrangère, et je me dis, « une petite femme blanche du Texas qui a entendu parler de Troy », et qui me dit « Etes vous Martina », et je dis oui. Et j’ai ensuite réalisé que c’était une femme qui m’avait envoyé un email, et qui, quoi qu’elle ait à faire par ailleurs, voulait juste être là pour Troy. Voilà, la presse arrive pour enregistrer nos voix, un bus plein de militants arrive aussi dans la zone, et à ce moment, l’un des avocats nous dit qu’il y a un sursis. Nous sommes tellement contents, excités, plein de prières, et maintenant plein d’espoirs.
La dernière prière de Troy a commencé par une prière pour la famille du policier Mac Phail, ensuite pour sa famille, et enfin pour les personnes qui ont menti contre lui, après quoi il a demandé à Dieu d’épargner sa vie.
L’Etat est tellement prêt à tuer Troy qu’ils ont déjà programmé le temps pour ses dernières prochaines visites entre 6h et 9h lundi prochain, et qu’ils nous ont déjà demandé une nouvelle liste pour les derniers visiteurs qu’il souhaite recevoir avant son exécution.
Martina Correia"
....Continuons de provoquer et d'accuser en France comme en Europe les grands médias et leur honteux silence devant cette barbarie !
Continons d'écrire au Comité des Grâces qui peut à tout moment revenir sur sa décision, espérons une suspension de la Cour Suprème qui se réunit aujourd'hui 29/09 !
Merci,
Bernard-Blaise Posso (cinéaste, correspondant pour la National Coalition to Abolish Death Penalty et membre actif d'Amnesty Sud USA).

Pas de panique, nous sommes les meilleurs


Depuis ce matin , de manière parfaitement orchestrée, les pseudo journalistes, télé toutes chaînes confondues, répètent à qui veut l'entendre qu'il n'y a rien à craindre, que la France est bien protégée et que l'Etat garantit les dépôts des citoyens en cas de faillite.

Le seul hic, on ne dit pas aux Français, ce qu'il se passera si la France fait faillite.

Crise ou pas crise: je n'y comprends plus rien


Est il normal que dans une société capitaliste, l'etat vende les entreprises qui fonctionnent bien en vantant les mérites de l'économie du marché qui les rendront encore plus florissantes et achète les malades de la finance spéculatrice avec l'argent des contribuables.

Pourquoi ce ne sont pas les grosses entreprises capitalistes qui s'occupent des banques malades.

Pourquoi la France n'a pas les moyens d'accueillir toutes les misères du monde mais considère comme normal d'aider les banques spéculatrices à coup de milliards d'euros.

Pourquoi on continue à nous dire que l'idéologie capitaliste est ce qui a de mieux pour l'humanité.

Aujourd'hui les bourses s'écroulent et l'économie mondiale subit de plein fouet l'effet domino.

Alors on a beau nous rassurer, nous dire que le système français est costaud que ce n'est pas comme les autres, foutaise. La France est comme tout le monde et elle n'échappera pas à la tourmente.

Aujourd'hui, nous pouvons considérer que c'est un lundi noir et qu'on est en plein dans l'une des plus grosses crises financières que le monde ait connu.

J'espère juste que les malades qui nous gouvernent n'entraineront pas le monde dans une nième guerre mondiale.



Tiens on parlait déjà en mars de ce qui se passe aujourd'hui . Jetez un coup d'oeil ici

Justice de Merde


Le conseiller général UMP des Hauts-de-Seine, Jean Sarkozy, a été relaxé lundi par le tribunal correctionnel de Paris qui le jugeait pour "délit de fuite". En revanche, le plaignant a été condamné à verser 2.000 euros de dommages et intérêts au fils cadet du président de la République pour "procédure abusive"."Je savais que la justice était inégale, mais de là à se faire condamner à 2.000 euros pour procédure abusive, c'est surréaliste!", a réagi M'Hamed Bellouti, très abattu. "Je savais qu'il était au-dessus des lois, Jean Sarkozy, mais à ce point... C'est inquiétant pour la Justice et pour la République", a-t-il ajouté, expliquant qu'il réfléchissait à faire appel.

Plus de détails ici

A l'instant où j'apprends ça, je ressents comme un dégoût. La France est bien une république bananière. Il ne faudrait pas s'étonner que les gens après ce procès fassent eux-mêmes justice.

dimanche 28 septembre 2008

L'Onu en téléchargement libre



Le département de l'information des Nations Unies a mis sur l'Internet ses productions vidéo pour un téléchargement et une diffusion de qualité. Ce service gratuit , baptisé Unifeed,offre qchaque jour trois à six reportages ainsi que des interviews et des sons d'ambiance, accompagnés de la liste des images et des scripts pouvant être adaptés dans les langues locales.

Il s'agit, selon la même source, d'un nouveau service qui permet aux diffuseurs d'avoir accès par le biais d'une source unique à du contenu audiovisuel fourni par les organes des Nations Unies dans le monde entier.
Unifeed, ajoute le communiqué, intéressera à la fois les correspondants des télévisions accrédités auprès des Nations Unies mais également les journalistes de presse écrite travaillant pour des quotidiens proposant de la vidéo sur leur version électronique.
Le fond d'images

y a t'il un marché pour une presse gratuite au Maghreb

Le site yabladi.com , a abordé le sujet dans cet article ci pour ce qui concerne le Maroc où certains médias s'inquiètent ouvertement de cette concurrence qu'ils jugent dangereuse pour la "démocratie" en mettant en péril les journaux payants.

Article intéressant qui donne une image non exhaustive de la presse algérienne à voir ici. En Algérie, la plupart des journaux payants ont leur pendant sur internet et gratuit.

Il semble que le marché de la publicité n'étant pas assez développé. Le problème de la presse papier gratuite en dehors du Maroc ne se pose absolument pas. Les jornaux dans leur ensemble ont surtout misé par le développement d'une presse gratuite sur le net. Au moins, ainso on n'aura pas à détruire inutilement des forêts.

Il paraît que c'est un exploit


Un Français de 39 ans, Stéphane Rousson, s'est envolé dimanche matin à bord d'un dirigeable à pédales pour tenter de réaliser la première traversée de la Manche de ce genre, a annoncé son équipe à l'AFP.
Stéphane Rousson est parti vers 08H15 (07H15 GMT) de la plage de Hythe, près de Douvres, dans le sud-est de l'Angleterre.
Son arrivée est prévue environ cinq heures plus tard sur le littoral français à Wissant (nord).
Considérer cet évènement comme majeur, j'ai des doutes. ça fera juste une petite page dans le livre des guiness des records. Il faudrait s'arrêter de regarder derrière soi avec les exploits d'un autre siècle et s'intéresser aux défis d'ajourd'hui. Si v ous avez des idées, je vous invite à lire l'article suivant.
Pendant ce temps, les Taïkonautes ont rejoint la Terre après leur virée dans l'espace.
Ce ne sont pas les mêmes ambitions.

14 ième pyramide


Plus de 60 000 Français ont affirmé, samedi, leur souhait de voir interdire les BASM, portant ainsi le nombre total de signatures contre ces armes recueillies par Handicap International, à 600 000.
Les Pyramides de chaussures de Handicap International étaient érigées dans 37 villes de France, ce 27 septembre : 9 000 personnes ont signé les pétitions à Lyon, 8000 à Paris, 6000 à Nancy, 3000 à Amiens, 2500 à Marseille et à Perpignan, 2000 à Rennes et à Nice, 1500 à Nantes, 1000 à Sélestat, etc.


On s'attaque aux défis qu'on peut

Il y a des histoires qui m"étonnent.


Hier toute la presse était en extase lorsque le Suisse Yves Rossy réussissait la traversée de la Manche en aile volante motorisée vendredi passé.


Personnellement, je ne trouvais pas ce qu'il y avait d'extraordinaire à cette prouesse qui avait du mal à masquer le vrai évènement de la veille avec le décollage d'une fusée chinoise avec à son bord 3 taïkonautes. Depuis hier, en France c'est l'effervescence avec l'attente de la traversée à nouveau de la Manche en dirigeable cette fois-ci et pour aujourd'hui effaçant le véritable évènement qui a été la sortie dans l'espace du taïkonaute Zhai Zhigang et qui a fait entrer la Chie dans le club très fermé des troois puissances à l'avoir fait ( usa, ex urss et maintenant chine). Pendant ce temps la France a les yeux tournés vers un les exploits d'un autre siècle donnant d'une certaine manière raison à Dick Cheney quand il parle de la 'vieille Europe'.


Ces jours ci, on parle plus des produits laitiers chinois interdits, des pourpalers américains pour sauver le capitalisme de la banqueroute et du non débat entre bonnet et blanc bonnet des candidats à la présidence américaine.


Cette après midi les héros chinois seront de retour vers 17h30. Ils doivent être déjà rentrés à la maison.


Il s'agit de l'un des plus grands évènements de l'Histoire de l'empire du milieu et en France ça passe inaperçue. Il y a un sacré problème dans le traitement de l'information.






Shenzou 7 CCTV
par TheChilemOdyssey




Lancement fusée à Jiuquan- Chine
envoyé par LepointTV



神舟7号 航天员 太空行走 Taikonauts Space
envoyé par TheChilemOdyssey


La Chine première en tout ?



Depuis les évènements du Tibet et surtout depuis les derniers JO de Pékin au cours desquels, la Chine a mis la barre très haut en terme d'organisation sans parler du fait que la Chine pour la première fois de l'histoire de l'olympisme a fini à la première place aussi bien chez les hommes que chez les femmes et sur les deux évènements : les jeux olympiques des 'valides' et les paralympiques. Vous me direz quand on pèse plus d'1 milliards d'habitants, le contraire aurait étonné.


Par contre aujourd'hui la Chine collectionne une première place moins réjouissante, c'est la première place du plus gros pollueur du monde et ça , c'est un titre plus lourd à porter.




La Chine est passée devant les Etats-Unis en devenant le premier pays émetteur de CO2 en 2007 tandis que l'Inde s'apprête à ravir la troisème place à la Russie, selon une étude scientifique faisant état d'un niveau record des émissions mondiales de gaz à effet de serre.




Mais est on étonné de ce résultat? Depuis le début de l'ère industrielle, on considère que le bonheur de l'humanité passe par le confort matériel et comme aujourd'hui à cause des médias, nous commençons à raisonner tous de la même manière, à vouloir les mêmes choses et à se créer les mêmes faux besoins. A qui la faute. Faut il interdire aux 3/4 de l'humanité de bénéficier des mêmes gadgets pour ne pas plonger la Terre dans un phénomène irréversible de destruction massive, faut il laissez faire ou doit on r&gir rapidement avant que ce ne soit plus possible.


C'est bien la question cruciale qui est posée depuis des décennies et qui pour le moment, il faut avouer, n'a pas eu de solutions vraiment efficaces.


On nous promet des véhicules moins polluants mais reserver à une petite minorité donc inéfficace. Le Monde a besoin d'une révolution de la pensée et accepter l'idée que la société de consommation n'a aucun avenir.


Il n'y a pas assez de tout pour permettre chacun de bénéficier de la moitié de ce qu'on a.


A moins de s'entretuer pour savoir qui aura le droit à sa voiture et son ordi, j'attends une solution.



références: art1, art2



Pollution en Chine: 150 tonnes de poissons ont péri dans les étangs autour de Wuhan.

WANTED



Google a annoncé mercredi un prix de 10 millions de dollars destiné à récompenser les meilleures idées qui changeraient le monde, à l'occasion des 10 ans du géant de l'internet... . L'entreprise a promis de diviser cette somme entre les auteurs de cinq idées qui aboutiraient à des "résultats formidables via une technologie intelligente, qui commenceraient à petite échelle et auraient des conséquences énormes à long terme", a expliqué Google sur son site... . Google a fixé la date butoir à la présentation de ces idées au 20 octobre...
Plus de détails ici et surtout où se trouve l'info officielle très difficile à trouver

samedi 27 septembre 2008

centrales nucléaires: inquiétudes des experts


Un rapport de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) publié mercredi s'inquiète d'une pollution des sols et de la nappe phréatique autour de plusieurs centrales nucléaires, dont celle du Bugey (Ain).

Des déchets radioactifs datant des années cinquante et soixante sont à l'origine de contamination du sous-sol et parfois des nappes phréatiques, indique un rapport de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), mis en ligne hier. En cause, des conditions d'entreposage « ne présentant pas un confinement des matières suffisant ». Parmi les sites concernés, pour la plupart les premiers réacteurs nucléaires français, apparaît la centrale du Bugey.

Selon l'IRSN « le Rhône constitue la principale cible d'une pollution éventuelle. De nombreux captages d'eau potables existent le long du Rhône à l'aval du site, soit dans la nappe alluviale, soit directement dans le Rhône ».

« Si les dispositions prises pour la surveillance des nappes phréatiques sous les sites nucléaires sont globalement satisfaisantes, indique le rapport de l'IRSN, une « amélioration de la connaissance de l'hydrogéologie aux abords des sites » est souhaitable. « Aucun bilan national de la qualité radiologique des eaux de consommation n'est disponible » déplore d'ailleurs l'IRSN.


texte extrait de l'article du journal 'Le Progrès du 26/09/08'


Pour la Criirad, il est temps de réagir


Créé en 2002, l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), auteur du rapport, est un établissement public à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle conjointe du ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, du ministère de l'Economie, de l'Industrie et de l'Emploi, du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, du ministère de la Défense et du ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative. Il rassemble près de 1 600 salariés parmi lesquels de nombreux spécialistes, ingénieurs, chercheurs, médecins, agronomes, vétérinaires et techniciens, experts compétents en sûreté nucléaire et en radioprotection ainsi que dans le domaine du contrôle des matières nucléaires sensibles. L'IRSN est l'expert public en matière de recherche et d'expertise sur les risques nucléaires et radiologiques. Les opposants au nucléaire lui reprochent régulièrement son manque d'indépendance.

vendredi 26 septembre 2008

ça devient une sale habitude

En France, des élus de droite ont pris la mauvaise habitude de dégainer systématiquement l'arme de la justice pour régler leur comptes avec leur détracteur. La dernière affaire concerne un blogeur d'Orléns et sera jugée le 1er Octobre. Je pense qu'il va bientôt réfléchir à se cotiser et se payer un avocat pour régler les affaires de justice à venir.
La liberté d'expression a ses limites et si elles ne sont pas définies par la loi, elles le sont par la menace du procès, une manière comme une autre à pousser les citoyens à se la fermer. Il faudrait quand même que le spouvoirs publiques veillent à ne pas trop restreindre la liberté d'expression sous peine de voir la société se transformer soit en une vaste légumière soit en un espace où la seule expression se fera sous une forme violenteet incontrôlable.
Dans la même logique , Rachida Dati avait attaqué en justice un avocat de la Réunion et le procureur réclame 5000 euros d'amende pour une histoire de diplôme qu'elle n'a jamais eu .
Mais on ne touche pas à une ministre.
alors c'est facile après d'aller critiquer les régimes dictatoriaux qui appliquent les mêmes sentances. On est trop mal placé pour donner des leçons aux autres. C'es peut être pour ça que Reporters sans frontières à changer de président.
A force de critiquer les autres et ne pas regarder chez soi, on n'est plus crédible.
Au fait que devient Kouchner, on ne l'entend plus. Il faudrait lui demander s'il a prévu des sacs de riz pour les pauvres de France parce que la pompe à crédit ne fonctionne plus et même que bientôt les classes moyennes risquent de concurrencer les plus deshérités au resto du coeur.

Monsieur le président, un peu de courage.


Oui, Monsieur Nicolas, Paul, Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa, président de la république française, je vous invite à démissionner.
Soyez tranquille, monsieur le président, personne ne vous en tiendra rigueur.
Mais comprenez nous. Avant d'être élu, vous avez fait plein de belles promesses.
beaucoup de ceux qui ont voté pour vous vous ont cru. Mais après plus d'un an, vous le dites vous même, vous n'êtes pas en mesure de tenir vos promesses.
Vous allez dire que ce n'est pas de votre faute, que vous avez essayé. Je le sais bien mais en restant au pouvoir sans être capable de respecter votre engagement, vous trichez.
Vous n'avez pas le droit de rester à ce poste alors que le programme pour lequel vous avez été élu est innaplicable.
Vous en avez bien profité, ce n'est pas grave mais ne continuez pas à occuper un poste que vous ne méritez pas.
Vous êtes devenu la risée du monde. A vous seul, vous faites rire toute la planète mais ici, on ne rigole plus.
Alors svp, partez , emmenez avec vous tous les cadeaux de pacotiles qu'on vous a offert, emmenez avec vous Carla et votre marmaille et dégagez des lieux avant que le peuple se mette pour de bon en colère.






Sarkozy vu par les animaux

Le débat aura bien lieu

C'est le délire aux Etats Unis, en pleine crise financière mondiale, les discussions tournaient autour de 2 faits.
-L'accord sur l'aide de 700 milliards de dollars au système financier américain qui bloque toujours au congrès. La bourse qui avait salué la proposition de Bush avec une augmentation fulgurante des indices boursiers du monde avait été un peu trop rapidement optimiste.
rien n'est joué et une nouvelle banque de crédit vient de tomber aujourd'hui.
Et le second fait, c'est le débat McCAin Obama. Jusqu'à encore 1 heure, McCain se faisait désirer mais mis au pied du mur, il n'avait plus le choix. Et ce soir , tous les regards seront braqués sur les deux personnages . Même si ce débat ne changera rien aux problèmes du monde, il sera intéressant d'écouter ce qu'ils auront à dire pour convaincre une population américaine de plus en plus desabusée face à la crise qui après avoir frappé les plus pauvres, touche aujourd'hui l'ensemble du système financier américain et par ricochet les économies du monde entier.
Même les tenants du libéralisme dur comme Sarkozy se posent des questions sur les dérives d'un système qui ne fait pas de place à l'humain et qui permet aux spéculateurs de tout poil de vivre sur le dos de la planète.
Pour suivre ce débat voici l'info:
-France Info, le 27 septembre à partir de 3h00 du matin
-i>Tele à partir de 3h00 du matin
-France 2 de 5h à 7h00 du matin
-Public Sénat, le 27 septembre à 15h00.


Internet entre savoirs, espaces publics et monopoles





Jeudi 9 Octobre : 19h , entrée libre


Internet entre savoirs, espaces publics et monopoles


La Maison des passages est heureuse d'accueillir cette nouvelle formule des Cafés Sens Public.


Le thème, Internet et connaissances, inaugure une série de rendez-vous mensuels.

En présence de Eric GUICHARD, maître de conférences à l’ENSSIB, et Gérard WORMSER, directeur de Sens Public.http://www.sens-public.org/

Amnesty communique


Moins de 2 heures avant son exécution, programmée le 23 septembre, Troy Davis a obtenu un sursis provisoire de la Cour Suprême des Etats-Unis, le temps que celle-ci rende sa décision concernant le réexamen du dossier. Ce résultat est dû en grande partie à l'immense attention et mobilisation autour de Troy Davis aux États-unis et dans le monde (plusieurs milliers de signatures recueillies en France en quelques jours).UN TRES GRAND MERCI à vous tous pour votre formidable soutien massif en sa faveur.Mais pour sauver Troy Davis il est urgent de maintenir cette mobilisation !Aujourd'hui le principal espoir repose sur la Cour Suprême des Etats-Unis. Néanmoins, il n'est pas possible de faire pression sur elle, voire cela pourrait être contreproductif (cette Cour étant indépendante comme tout organe judiciaire).Par contre, la pression doit continuer d'être exercée sur le Comité des Grâces, qui peut toujours revenir sur sa décision.Merci de venir signer massivement la nouvelle pétition que nous lançons en sa faveur.Merci aussi de continuer à mobiliser votre entourage.Bien entendu vous pouvez toujours continuer également à envoyer des messages de soutien à Troy Davis sur notre livre d'or en ligne : Merci de votre soutien crucial.

Stephan Oberreit, directeur d'Amnesty International France

Une page aux influenceurs



Pasteurdon - L'édition 2008





Le Nuage des Filles




DON'T TAG ME




Au commencement était le pouvoir (Marie-Pierre Demon)




Ecole primaire : testez vos connaissances




Toute l'actualité culturelle est sur PTiTBloG !



Campagne Mondiale contre les BASM






Pas-Vu-Pas-Pris

jeudi 25 septembre 2008

ESPOIR au quotidien

Hier, dans l'article ASIREM, j'avais exprimé mes sentiments autour de l'espoir. Aujourd'hui, j'ai voulu mettre en avant une association dont j'ignorais encore il y a 10 minutes totalement l'existance. Pourtant la ville où s'y trouve son siège, j'y suis passé à plusieurs reprises en coup de vent comme beaucoup d'entre nous sans s'arrêter. Pressé par un rendez vous, un challenge ou rien du tout.
Grâce à internet, non seulement on peut s'y arrêter mais on peut visiter la ville presque sans bouger de chez soi avec l'envie de la voir et de la sentir la fois prochaine où on y passera.

Ce qui m'a donné envie de la découvrir, c'est cette phrase:



Les membres de l’association Espoir appellent le Gouvernement à cesser d'alimenter la haine de l'étranger qui fait le bonheur des esprits obtus mais qui nuit profondément à la cohésion du corps social




Et comme vous le constatez cette association s'appelle aussi ESPOIR. Quel beau nom pour une si noble cause.


Alors à votre tour, je vous invite à la découvrir et aussi à lui venir en aide

La démocratie se prend une claque


Rappelez vous de l'histoire de la chaussette.
Voici la décision prise le 23 septembre, je vous laisse apprécier ici ou
Le commissaire du gouvernement a proposé de retenir la fraude simple, en retirant du décompte les 365 voix pour Alduy du bureau impliqué, sans pour autant annuler l’élection. Décision le 7 octobre.

Pou moi M. Jean-Paul Alduy (UMP) est une honte, une tâche dans le paysage de la démocratie, déjà pas tout blanc. Pour avoir une idée à qui on a affaire voici un lien qui vaut sa lecture ici









PERPIGNAN ou l'histoire d'une fraude
par fragibus



Tout n'est pas perdu pour autant si on se fie au site du MoDem 66



En effet, l'élection municipale de Villeneuve-la-Garenne a été invalidée, mardi soir par le tribunal administratif en ne suivant pas l'avis du commissaire du gouvernement comme cela se fait le plus souvent.

Cette décision laisse grandement espérer pour Perpignan, d'après le MoDem de Perpignan
Le commissaire du gouvernement a été pour le moins prudent dans son rejet : "Cette position peut souffrir de quelques réserves et ce n’est pas sans certaines hésitations que nous vous proposons de la retenir. Vous pourriez, en effet, considérer que la nature et la gravité de la fraude qui se doublent d’une irrégularité pour le moins troublante sont telles qu’elle mérite une sanction plus sévères ou rendent impossible le rétablissement de la sincérité des résultats."

Réponse du tribunal administratif de Montpellier le 7 octobre ! : affaire à suivre

Ce blogueur est un héros

Ce n'est pas dans mes habitudes de complimenter un bloggueur et d'autant plus quand ce blogueur ne jure que par Bayrou et répète à qui veut l'entendre que MoDem il est MoDem il reste.
Il n'empêche et là en tant que blogueur, je le rejoins quand il dit :

"Chaque procès que je gagne, c'est une victoire pour les blogueurs"

Sur Le Post, le blogueur Christophe Grébert se réjouit d'avoir gagné le procès intenté par des policiers dont il avait mis une photo sur son blog et pour ça, je lui tire mon chapeau. quand d'autres préfèrent baisser les bras pour des raisons généralement financières, Christophe par son action défend la blogosphère et son droit à exister.


D'après Christophe Grébert, la juridiction pour les blogs est la même que pour la presse.

Et c'était un peu l'enjeu de ce procès: un blogueur a-t-il le droit d'informer?
La réponse est donc oui. Mais c'est plus facile d'attaquer un blogueur parce qu'il est isolé, alors que quand on porte plainte contre un journaliste, sa rédaction et son entreprise sont derrière lui.
Pour christophe Grébert, "C'est une nouvelle victoire pour lui et la liberté d'expression des blogueurs"...
Si les blogs ont les mêmes devoirs que la presse, ils ont aussi les mêmes droits.
Le problème, c'est qu'on accuse les blogs de tous les maux. Les procès contre les blogueurs se multiplient alors que la plupart des citoyens font bien leur travail.

mercredi 24 septembre 2008

Asirem

Asirem, ça ne veut pas dire grand chose pour beaucoup d'entre vous.
Pour moi ça veut dire beaucoup, ça veut dire ..... ESPOIR en langue tamazight et aujourd'hui ce mot a encore plus de signification qu'auparavant.
La journée d'hier a été riche en évènements contradictoires.
D'abord dans la matinée un lycéen Finlandais Matti Juhani Saari 'un gars normal', il ressemblait à monsieur tout le monde mais qui avait la haine de l'humanité et qui dans un testament public sur le net avait annoncé son désir de passer à l'acte. Cela avait heurté les citoyens dits ' normaux' bien formatés qui pour ne pas s'effrayer ont parlé d'un tireur 'fou'. C'est tellement facile.
Pendant que tous les médias s'empressaient de couvrir le scoop, leur 'fait d'automne', un autre homme qui ne faisait pas la une de la presse ni des médias . 'Ben oui quoi, un Noir condamné à mort, c'est 'normal' qu'ils diront les ' sans coeur'.
D'autres rajouteront même dans un rictus baveux , ' Et un de moins, bon débarras, vive la peine de mort'.
Sauf que dans les autres , il y a des millions d'humains qui ne voulaient pas que les choses se passent 'normallement'. Ces millions d'humains se sont mobilisés dans un élan plein de générosité et plein de bon sens, à travers le Net, des pétitions, des manifestations pour donner ESPOIR à un Homme qui depuis le début, bientôt déjà 20 ans, crie qu'il est innocent, crie qu'il veut vivre, crie qu'il n'a pas la haine de l'humanité. Cet Homme , c'est Troy Anthony Davis.
Cet Espoir pour le bonheur de tous, s'est concrétisé par un sursseoir à exécution. Même si cet espoir est faible, il est là concret. Hier encore Troy Davis attendait l'heure fatale mais Troy Davis est là parmi nous. Voilà pourquoi pour moi le mot ESPOIR a un sens qu'on doit faire vivre en chacun d'entre nous.
Mais si j'ai choisi ce titre c'est aussi pour faire honneur et pour moi, c'est une joie immense à une amie dont le pseudo sur le net est ASIREM et qui par ses écrits embellit la vie monotone de tous les jours et qui par ses écrits donne un sens à une saison ' l'automne' ignorée par tous qu'on se dépêche de traverser en veillant à vite l'oublier.
Asirem, à travers le poème qui va suivre nous en donne un sens profond et intime.
En lui dédiant ce modeste espace, j'ai tout simplement voulu la remercier à ma manière.
........ Sous une Pluie d'Automne
L'automne se ressent, et les sentiments ne répondent pas souvent, vous l'aurez remarqué, à des calculs logiques !
J'ai senti ce matin, que c'etait la premiere pluie de l'automne ..
Ma solitude en cette saison
Me fait compter les mois
Durée eternelle faisant
Mais en fait, il n'y en a que trois
A travers la fenêtre de la maison
J'observe les hirondelles
Et hors de toute raison
J'aimrais etre l'une d'elles
Quand dans le ciel elles s'elevent
Solidaires entre elles
J'aime le défi qu'elles relèvent
Des qu'elles déploient leurs ailes
Ce vent frais et doux
Me remplit de tendresse
Et cette fine pluie qui coule
Couvre mon visage de caresses
Un son en moi raisonne
Me transperce et me blesse
Est ce le chant de l'automne
Sur un ton de tristesse ?
Que les âmes seules fredonnent
En écho eternel
Sous la pluie de l'automne
Et la grisaille du ciel.
Asirem, Espoir !12/09/2008


Paysages d automne

La mobilisation a payé: Troy Davis est vivant

Il y a 1 heure j'apprenais par Amnesty international la suspension de la condamnation à mort de Troy Davis. C'est une très grande victoire d'Amnesty et des mouvements citoyens planétaires.
Même s'il ne s'agit que d'une suspension de la peine à la décision de la cour Suprême des Etats Unis le 29 septembre 2008. Il s'agit d'une très grande victoire des mouvements anti peine de mort.
Voilà le document magique qui a permis la suspension de l'exécution :
"
(ORDER LIST: 554 U.S.)
TUESDAY, SEPTEMBER 23, 2008
ORDER IN PENDING CASE
08-66 DAVIS, TROY A. V. GEORGIA
(O8A241)
The application for stay of execution of sentence of death
presented to Justice Thomas and by him referred to the Court is
granted pending the disposition of the petition for a writ of
certiorari. Should the petition for a writ of certiorari be
denied, this stay shall terminate automatically. In the event
the petition for a writ of certiorari is granted, the stay shall
terminate upon the issuance of the mandate of this Court."
Pourtant hier, rien n'était joué comme le précise Amnesty France dont voici un extrait tiré du site le 23/09/08 vers 13 h
"Malgré plusieurs dizaines de milliers d'appels dans le monde depuis le 12 septembre, samedi 21, le Comité des Grâces, par le biais de sa porte-parole, a annoncé que celui-ci ne reviendrait pas sur sa décision du 12 septembre dernier. Pour le seul site d'AI France, presque 16000 personnes ont signé l'appel en moins de 8 jours. Hier lundi 22 , la Cour Suprême de l’Etat de Georgie, a aussi refusé d’émettre un sursis à exécution. Seule la Cour Suprême des Etats-Unis peut sursoir à exécution, dans les prochaines heures, avant qu’il ne soit trop tard. Aux Etats-Unis, la mobilisation ne fait que s’amplifier, d’après les journaux : Marches de soutien à Troy Davis dans différents endroits du pays
Marche de soutien à Atlanta le 11 septembre, avant le refus du Comité des Grâces http://www.kodakgallery.com/I.jsp?c=bdoyyg1.vedlau9&x=0&h=1&y=z3ys1q&localeid=en_US
Marche de soutien à Atlanta le 21 septembre

mardi 23 septembre 2008

Une vidéo compromettante

Arrêté Lundi par la police après qu'il est posté des vidéos violentes le montrant en train de s'entrainer au tir et lançant des menaces de mort , il fut relaché ausitôt après avant de mettre aujourd'hui son plan à exécution en provoquant un massacre causant la mort de 10 personnes avant qu'il ne se donne la mort.
Il semble qu'aujourd'hui internet joue un rôle qui n'était pas du tout prévu au départ. Après le suicide des deux jeunes filles rencontrées quelques semaines avant sur le net. ça fait un peu beaucoup pour cette semaine. Pour certains virtuel et réalité semblent se télescoper.



Plus que 3 heures avant l'irréparable


Peine de mort : mode d'emploi par la soeur de Troy Davis


Troy Davis, un Noir de 39 ans, crie son innocence depuis dix-sept ans dans le couloir de la mort de la Géorgie. Ironie du sort, la Cour suprême des Etats-Unis doit se prononcer sur son cas, le 29 septembre. Six jours après son exécution, prévue ce mardi à 19 heure locale, c'est à dire à 2 h du matin heure française. la Suite ici

Voilà cette Amérique qui se sent tellement sûre d'elle qu'elle envoie ses légions imposer sa vision du monde. Cetta Amérique qui tue ses propres enfants et qui veut donner des leçons de démocratie au Monde, n'est même pas capable de respecter la chose essentielle qu'est la vie.

Ce soir à 19 h ( heure locale en Géorgie), la sentence barbare sera prononcée au nom de l'Amérique dans une communion totale du peuple américain où même un pseudo démocrate comme Obama considère qu'il s'agit d'un mal nécessaire.

le blog de Troy Davis ici
photo avec sa mère

Etre à l'heure ou sauver une vie

La question n"a même pas du se poser pour un employé de la SNCF.
Lisez la suite ici
On vit dans une drôle de société aujourd'hui où la vie ne représente plus rien.
Qu'aurait fait la SNCF si ce monsieur 'était le président de la république ou le pdg de la SNCF.
Cette ligne Reims Paris semble de plus faire pas mal de mécontents d'après cet article.
On ne s'intéresse qu'à ça à la SNCF

Il a voté : OUI

Bayrou vote pour le maintien des troupes en Afghanistan de la même manière que l'UMP et le Nouveau centre. Pour quelqu'un qui se revendique de proche des mouvements non-violents, notamment de la communauté de Lanza del Vasto , c'est assez surprenant mais pour ceux qui connaissent Bayrou, rien de surprenant, il y a les paroles et les actes.

François Bayrou, président du MoDem, a justifié lundi son vote favorable au maintien des troupes françaises en Afghanistan en affirmant qu'un retrait signifierait que "les talibans ont gagné"."Il est impossible que la France renie ses engagements internationaux. Si on pliait bagages en quelques jours, ce qu'il faudrait faire si le vote était non, cela voudrait dire pour tout le monde que les talibans ont gagné", a déclaré M. Bayrou dans les couloirs de l'Assemblée nationale."C'est impossible qu'un grand pays de l'alliance des Nations unies accepte une telle responsabilité, donc je voterai pour le maintien des troupes", a-t-il ajouté.Il a par ailleurs demandé que "les troupes (françaises) reçoivent les équipements qu'ils n'ont pas à l'heure actuelle", citant notamment une "protection aérienne" et des "drones".M. Bayrou a aussi affirmé qu'il fallait "changer de stratégie le plus vite possible de manière à ce que l'armée afghane prenne le relais et que la population afghane ressente la présence des pays occidentaux davantage comme une aide au développement que comme une menace".

lundi 22 septembre 2008

Mr. Le Président

Lettre ouverte au Président Abbas de Abdelfattah Abusrour


Cher M. le Président de l’Autorité Palestinienne,


Je m’appelle Abdelfattah Abdelkarim Hasan Ibrahim Mohamad Ahmad Mostafa Ibrahim Srour Abusrour. Je suis né dans le camp de réfugiés d’AÏda, construit sur un terrain loué pour 99 ans par l’UNRWA à des propriétaires palestiniens de la ville de Bethléem. Mes deux frères aînés, mon père ainsi que son père et tous ceux qui sont nés avant eux, sont nés dans le village de Beit Nateef, un des villages détruits le 21 octobre 1948 par les bandits sionistes. Ma mère est née dans le village de Zakareyya, aussi détruit en 1948. Ce sont deux villages parmi les 534 détruits par les bandits sionistes.
J’ai grandi dans le camp de réfugiés d’Aïda. Lorsque j’avais 4 ans, je me souviens que la plupart des habitants du camp se cachaient dans une grotte, derrière notre maison. Je me souviens des vieux parlant de la guerre. Je me rappelle que le ciel était constellé d’avions et que nous, les enfants, étions couverts avec des couvertures noires par les soins de nos mères.
Je me souviens du premier couvre-feu après l’occupation israélienne du camp d’Aïda. Je me souviens du premier soldat israélien, un vieux Juif irakien d’environ 60 ans, qui était positionné juste devant la porte d’entrée de notre maison. Je me souviens du jour où mon deuxième frère a été invité pour un entretien par l’administration de l’occupant militaire en 1972. Il n’est jamais revenu à la maison. Je me souviens de son exil, après six mois de prison, sans accusation ni jugement..

La suite vous la trouverez ici



Si j'ai relayé ce message poignant, c'est parce que j'ai eu l'occasion de rencontrer des enfants du camp d' Aïda lors de leur passage dans la ville de Vaulx en Velin qui entretient des liens très étroits avec la Palestine. Ces enfants faisaient partie de la troupe du centre Al-Rowwad ("les pionniers") pour la culture dont le directeur est justement l'auteur de cette lettre au président.

La tournée de la troupe ne fut pas aisée à réaliser en raison des tentatives du Crif de l'empêcher.

A Vaulx en Velin, il y a des gens bien

L'image systématiquement affichée par la presse locale et nationale de la ville de Vaulx en Velin donne l'impression qu'on vit dans un noma's land. Mais pour ceux qui y vivent comme moi, on est très loin de ce portrait. et comme la presse ne se fait jamais écho de ce qu'il s'y passe, on est bien obligé de faire le travail.


Tenez par exemple qui parmi vous a été mis au courant de l'histoire suivante.




Des jeunes cyclistes de Vaux-en Velin sont partis de Shanghai pour rejoindre la capitale des JO, Pékin.


Ils sont français et ont débarqué à Shanghai le 1er août. 21 jours plus tard, ils sont arrivés à Pékin, et en vélo s'il vous plaît ! Emmenés par Paco martinez, l'initiateur du projet, et d'autres encadrants, ce sont 13 jeunes des quartiers de Vaulx-en-Velin qui ont parcouru ce périple de 1 555 km . L'article complet ici et

indépendantiste ou terroriste

C'est en lisant cette dépêche ' Le ministère basque de l'Intérieur estime que ces deux attentats pourraient être l'oeuvre de l'ETA, l'organisation indépendantiste basque armée.(Source: France 24)' que cette article m'est venue en tête

Je reprends une partie du texte; ' attentats pourraient être l'oeuvre de l'ETA, l'organisation indépendantiste basque armée' . C'est toujours ainsi pour le pays basque, pour la Corse, pour l'IRA à une époque proche, pour les Tamouls. ce ne sont jamais des terroristes mais des indépendantistes. Je n'ai rien contre ces basques ou ces corses qui pensent que le seul moyen d'exprimer leurs revendications passent par les attentats. Mais quand la même chose se produit en Irak ou en Afghanistan dans des pays sous occupation étrangère on parle systématiquement de terroristes lâches et islamistes en pensant souvent ' musulmans' comme le faux lapsus de Fillon. Quand un palestinien tue un colon israélien ou un soldat, c'est un acte terroriste lâche et criminel. Mais quand un pilote ou une pilote envoie son missile sur femmes et enfants, c'est un tir israélien qui a tué ' ce missile il n'a été envoyé par personne, il n'a pas de nom, il n'est pas humain'Est il normal par exemple qu'un journaliste qui est sensé avoir une éthique et ne pas prendre position dans un conflit pour être capable d'être le plus impartial, qui doit pouvoir passer d'un camp à un l'autre sans qu'on puisse le prendre pour un espion puisse dire en parlant des talibans : ' nos ennemis' et en parlant des troupes de l'Otan, ' nos alliés'. si ce type de propos est normal, alors il ne faudrait pas s'étonner que les journalistes soient considérés comme des espions et éliminés en cas de capture.Ce commentaire m'est venu en tête à la suite d'une lecture quelques part dans la blogosphère où il était dit que le terrorrisme était intimement lié à l'esprit musulman. je ne peux accepter ce type de remarque quand depuis quelques années les Etats unis d'amérique avec à leur tête bush ont décidé de mener une croisade insiprée des évangelistes les plus conservateurs contre l'intégralité du monde musulman.
En France, lors des attentats qui se sont déroulés dans les années 90, de gros moyens ont été déployé avec placardage dans tous les lieux publics et chasse à l'homme pour rechercher de dangereux terroristes. termes jamais utilisés pour les corses qui usaient de violence pour faire connaître leurs revendications.
Plus grave encore lors de l'explosion de l'usine AZF, les soupçons sont allés droit vers un ouvrier de confession musulmane. soupçons aujourd'hui ancrés dans le dictionnaire Larousse.
Lors des attentats de Londres, une des victimes était un jeune lyonnais de confession musulmane (Ihab Slimane). C'était un jeune ingénieur issu d'une famille tunisienne modeste de Vaulx en Velin qui avait eu la 'malchance' d'être au mauvais endroit au mauvais moment, il allait à son job comme il le faisait tous les jours à la même heure.
Quand la police française a appris sa présence dans le métro qui a explosé et qu'on a identifié ses coordonnées en France. en guise de présentation de condoléances, la police a débarqué violemment et tout cassé dans l'appartement de ses parents qui étaient dans le deuil.
Rappelez vous l'histoire de cet employé de l'aéroport de Paris accusé à tort de traffic d'armes alors que des armes avaient mises à son insu dans sa voiture dans une sordide histoire de vengance familiale. Il s'e est suivi un soupçon généralisé à l'encontre de l'ensemble des personnels musulmans des aéroports français et ceux qui étaient sensés un tant soit peu pratiquants se voyaient suspendre leur accès à leur lieu de travail.
S'il fallait agir ainsi vis à vis des corses ou des basques , imaginez la situation.

dimanche 21 septembre 2008

Toulouse: le cauchemar AZF

C'était le 21 septembre 2001.
Le 21 septembre 2001, à 10h 17, l'explosion à l’usine AZote Fertilisants (AZF) avait provoqué une secousse équivalente à un séisme de 3,4 degrés sur l’échelle de Richter.
Une explosion au lourd bilan: 30 morts et des milliers de blessés dont plusieurs dizaines dans un état grave. Mais les doutes persistent toujours sur l'origine du drame et notamment avec la thèse de l'attentat islamiste, thèse avancée par de nombreux mouvements d'extrême droite qui pointe d'une doigt de manière ignoble l'une des victimes de confession musulmane et le plus grave dans tout ça et sans qu'il ait été attaqué pour diffamation, c'est le dictionnaire Larousse qui véhicule cette rumeur nauséabonde.



Explosion d'AZF, images sur le vif
par marckhanne



AZF Gendarmerie 13H45
par AZF-10H18

Rachida en Israël et en Palestine: ce qu'elle ne verra pas



C'est en compagnie du bébé qu'elle porte dans son ventre de père pour le moment inconnu que la ministre de la justice a entrepris une visite en Israël et en Palestine. Elle aura du mal à rencontrer le nouveau premeir ministre pas encore désigné mais a pu faire du tourisme sur l'esplanade des mosquées et en visitant un musée et une église , foulard à la tête ce qui va certainement faire jaser sa collègue de NPNSNV ' ni pute, ni soumise, ni vierge'. Le mur des lamentations, ce sera pour plus tard , shabat oblige.
Mais dans le protocole, il n'est nullement prévu de visiter un autre mur et de serrer certaines mains. Pour les détails du voyage, un coup d'oeil ici
Ce que ne verra pas Rachida Dati:







par contre, elle devrait trouver un moment pour visiter ceci et cela

sarko en off

Aucun doute possible

Les élections américaines vont bien donner lieu à une confrontation droite - extrême droite. du moins, c'est ce qui transpire des derniers entretiens de Sarah Palin avec les médias.



Par Bill Van Auken20 septembre 2008
La diffusion sur le réseau ABC trois soirs de suite des entrevues par le chef d'antenne du réseau, Charles Gibson de la candidate à la vice-présidence pour le Parti républicain, Sarah Palin, a dévoilé l'ignorance et les politiques d'extrême droite de la candidate, tout en brodant autour de certaines des questions les plus cruciales à la base de son improbable candidature.La réaction de la campagne d'Obama et du Parti démocrate est tout autant révélatrice. Ils ont laissé Palin dire ce qu'elle voulait durant les entrevues sans réagir, sauf lorsqu'elle a tenté de s'identifier à la sénatrice Hillary Clinton, candidate à l'investiture démocrate. Une réaction colérique en guise de réponse, transmise par la congressiste de la Floride, Debbie Wasserman Shultz, avait plus l'allure d'une contestation contre l'utilisation illégale d'une marque de commerce plutôt qu'une réponse substantielle aux positions de Palin. Les démocrates ont ignoré dans leur réponse à la présentation de Palin ses vues politiques significativement plus à droite que celle de l'administration Bush, incluant une position en politique étrangère qui pose clairement la menace d'une troisième guerre mondiale nucléaire. Par son ton, l'entrevue était sans contredit l’un des échanges les plus particuliers ayant été tenue dans l'histoire récente de la politique américaine. L'approche de Gibson ressemblait parfois à celui d'un professeur impatient et sceptique testant un de ses mauvais élèves. Pour sa part, Palin semblait agir en automate, clairement, elle régurgitait les réponses que les responsables de la campagne républicaine lui ont fait apprendre durant la courte période de deux semaines depuis son élection-surprise comme colistière du sénateur John McCain.Il fait peu de doute que sur les quelque dix millions de téléspectateurs qui ont écouté les entrevues, beaucoup ont été motivé par une curiosité morbide, pour voir si la gouverneure de l'Alaska, pratiquement inconnue jusqu'à ce jour et sans expérience, allait sérieusement se ridiculiser à la télévision nationale. Palin a trébuché sur quelques questions et est demeurée complètement figée lorsque lui a été posée la question sur la « doctrine Bush », une chose avec laquelle elle n'était clairement pas familière, même après que Gibson, pour l'aider, lui eut expliqué de quoi il s’agissait.Derrière l'image fabriquée, les éléments qu'apporte Sarah Palin à la politique américaine sont la bigoterie religieuse et l'hostilité à l'égard des droits démocratiques, l'anti-intellectualisme, un faux semblant de populisme de droite et un appui inébranlable au militarisme américain, en bref, le fond de commerce de la droite républicaine. Les dangers que soulève ce type d'ignorance, d'idées arriérées et de perspective réactionnaire lorsqu'ils sont fusionnés aux pouvoirs d'Etat sont devenus clairs dans l'entrevue d'ABC. Après que Palin eut déclaré son appui à l’admission des anciennes républiques soviétiques de l’Ukraine et de la Géorgie au sein de l’OTAN, Gibson demanda si cela signifiait que les Etats-Unis seraient obligés d’aller en guerre contre la Russie si Moscou envoyait encore des troupes dans la région. « Peut-être que oui » répliqua Palin, comme si cela allait de soi, suggérant que la guerre entre deux pays contrôlant des armes nucléaires en quantité suffisante pour incinérer le monde était la solution la plus évidente à une crise géopolitique. « Je veux dire, c’est l’entente lorsque vous êtes un allié de l’OTAN, si un autre pays vous attaque, vous allez vous attendre à être appelé en renfort pour de l’aide », a-t-elle ajouté.Elle a répété que les actions de la Russie en Géorgie n’avaient « pas été provoquées », et cela, même si le département d’Etat de l’administration Bush lui-même a prétendu avoir mis en garde la Géorgie contre toute tentative de reprendre par les armes les régions autonomes alignées sur la Russie de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie. Questionnée sur ses connaissances particulières concernant le pays contre lequel elle est si joyeusement prête à aller en guerre, Palin prétendit, erronément, que l’on pouvait apercevoir la Russie de certaines régions de l’Alaska.Pareillement, Palin a été questionnée sur l’attitude que Washington devrait adopter à l’égard d’une décision d’Israël de mener des frappes aériennes contre le programme nucléaire embryonnaire d’Iran.« Bien, premièrement, nous sommes amis avec Israël et je ne crois pas que nous devrions critiquer les mesures qu’Israël doit prendre pour se défendre et pour assurer sa sécurité », répondit Palin.Alors que Gibson insista sur ce point, elle s’accrocha obstinément à cette position, répétant à deux reprises qu’il ne fallait pas « critiquer » les actions d’Israël.
Le Washington Post doit régulièrement « critiquer » de telles décisions – malgré l’indéniable et extraordinaire influence exercée par Israël et le lobby sioniste sur la politique étrangère américaine — mais cette question ne s’est apparemment jamais posée à Palin. Pas plus, semblerait-il, qu’une telle attaque israélienne ferait certainement l’objet de représailles iraniennes dont de possibles attaques contre les troupes de l’occupant américain en Irak, incluant son propre fils, qui y est déployé depuis le 11 septembre. Ensuite, il y eut l’échange sur la « doctrine Bush », à propos duquel beaucoup a été dit dans les médias. Les premières paroles maladroites de Palin sont compréhensibles. Gibson lui demanda, « êtes-vous d’accord avec la doctrine Bush » et elle répondit en indiquant qu’elle croyait qu’il faisait référence à sa « vision du monde ». Cependant, lorsque Gibson poursuivit en indiquant que, non, il parlait plutôt de « la doctrine Bush, celle annoncée en septembre 2002, avant la guerre en Irak », il devint évident que Palin n’avait aucune idée qu’il faisait référence à la doctrine de « guerre préventive » avec laquelle Bush et l’impérialisme américain se sont arrogé le droit d’attaquer militairement tout pays perçu comme une menace aux intérêts de ce dernier.Palin balbutia quelques paroles sur son accord avec les efforts de Bush visant à « débarrasser ce monde de l’extrémisme et des terroristes islamiques qui veulent à tout prix détruire notre nation » et affirma que les « erreurs » commises pourraient être corrigées par l’élection d’un nouveau leadership.Néanmoins, même du point de vue son ignorance, les réponses de Palin ont clairement démontré qu’elle soutenait essentiellement la « doctrine Bush » : un militarisme américain débridé.Lorsqu’on lui demanda si les Etats-Unis avaient le droit de mener des attaques au-delà de la frontière, contre le Pakistan, sans la permission du gouvernement de ce pays — ce qui se produit déjà sous les ordres de la Maison-Blanche de Bush — Palin a répondu : « Afin de stopper les extrémistes islamiques, ces terroristes qui cherchent à détruire les Etats-Unis et nos alliés, nous devons faire tout ce qui est nécessaire sans hésiter, Charlie, en prenant ces dures décisions, à savoir où aller et même qui prendre pour cible. » Voilà le corollaire de Palin à la doctrine Bush : aller n’importe où et cibler n’importe qui, il ne faut simplement pas hésiter.Sur les questions nationales, un mélange d’ignorance et de duplicité a caractérisé les réponses de Palin. Lorsqu’on lui parla de ses désaccords avec McCain sur le réchauffement climatique, elle nia l’existence de tels désaccords et déclara qu’elle croyait que « les activités de l’homme pouvaient certainement contribuer au problème du réchauffement et des changements climatiques ». Toutefois, pas plus tard que l’an dernier, elle répétait fidèlement les mots de l’extrême droite et du lobby du pétrole, affirmant à un quotidien de l’Alaska que, « Je ne suis pas un Al Gore, ni un prophète de malheur environnementaliste qui rejette le blâme des changements climatiques sur l’activité humaine. »Palin a réitéré son opposition bien connue à l’avortement, exigeant que soit invalidée la décision de la Cour suprême dans l’affaire Roe v. Wade et exprimant sa croyance selon laquelle l’avortement devrait être interdit, même dans les cas de viol et d’inceste. Bien que Palin ait décrit cette position comme une « opinion personnelle », Gibson n’a pas tenté d’insister sur le fait qu’elle ne fait pas que défendre une approche Etat par Etat pour l’avortement, mais plutôt qu’elle tente de l’interdire partout au pays, indépendamment des sentiments des femmes pro-choix qu’elle prétend « respecter ».Gibson a ensuite soulevé la question du fait solidement établi que, en tant que mairesse nouvellement élue de Wasilla, elle avait fait pression sur le bibliothécaire de la ville pour qu’il retire des livres jugés inacceptables par la droite chrétienne. Son déni, qualifiant cette histoire de « conte de bonne femme », n’a pas été remis en question.Significativement, les nombreux liens de Palin avec l’extrême droite et le fondamentalisme chrétien n’ont pas du tout été explorés dans l’interview de Gibson. Aucune question n’a été soulevée sur sa relation avec le Parti de l’indépendance de l’Alaska, ni sur ses participations aux conférences de son mari, membre du parti. Ce parti, qui appelle à la sécession de l’Alaska des Etats-Unis, est affilié au Constitution Party, un parti électoral de l’ultra-droite dont le programme incorpore la perspective d’un fascisme biblique.Aucune question ne fut posée sur l’attitude de Palin envers le dominionisme, la doctrine des fondamentalistes chrétiens de droite selon laquelle les Etats-Unis constituent une « nation chrétienne » et que toutes ses lois et institutions devraient être régies selon la loi biblique. La seule référence aux perspectives religieuses et politiques de Palin fut faite par Gibson concernant les paroles prononcées à son église selon lesquelles les troupes américaines menant la guerre criminelle de type colonial en Irak remplissaient « une tâche divine ». Gibson lui demanda si elle croyait que les Etats-Unis « menaient une guerre sainte ».Réponse incroyable de la candidate : elle ne faisait que répéter une déclaration de Lincoln. Bien que les républicains traînent régulièrement le nom de Lincoln dans la boue, ce cas est plutôt extrême, étant donné le mépris bien connu de ce dernier pour la religion organisée. Les médias ou les démocrates n’ont aucun intérêt à révéler cet infâme secret de la politique américaine que la plus importante « base » populaire du Parti républicain — le plus fidèle défenseur des corporations et du capital financier — est formée d’éléments fascistes et de l’extrême droite, y compris des tendances les plus réactionnaires du fondamentalisme chrétien. Dans des circonstances normales, l’ignorance de Palin sur les relations internationales et sa compréhension politique limitée l’auraient disqualifiée de la nomination à la vice-présidence d’un des deux principaux partis de la grande entreprise. La seule raison pour laquelle McCain l’a choisie en tant que colistière était dans le but de « revigorer » sa base ultra-droite.Les démocrates ont décidé d’ignorer complètement cette question. Ils n’ont pas davantage réagi aux déclarations de Palin concernant une guerre contre la Russie et l’Iran. Ayant exprimé son parfait accord avec « l’intensification » en Irak, Obama ne fait d’aucune façon campagne sur une plateforme anti-guerre, mais plutôt en tant que défenseur d’un militarisme américain plus stratégique et même plus robuste. Ainsi, il a lui-même dirigé ses propres déclarations belliqueuses contre la Russie, l’Iran et le Pakistan.Le fait que Palin puisse être envisagée comme la candidate à la vice-présidence du Parti républicain témoigne non seulement de la trajectoire vers l’extrême droite du parti lui-même, mais aussi de la pusillanimité des démocrates et de leur incapacité et réticence à mener toute attaque sérieuse contre le Parti républicain ou l’extrême droite.L’élite dirigeante américaine est clairement en appréhension face à cette stratégie et les dangers d’avoir une personne comme Palin à « un battement de coeur » d’une présidence qui serait occupée par un homme de 72 ans avec d’importants problèmes de santé. Le Washington Post a publié un éditorial sur les entrevues, les qualifiant de « troublantes ». Sa performance, affirme le journal, « ne l’a pas disqualifiée, mais était loin d’être rassurante ».




samedi 20 septembre 2008

Lundi, c'est peut être trop tard

Il s’appelle Abdelkarim Belhadj. Aujourd’hui, il devait se marier. Au lieu de cela, il sera expulsé lundi au plus tard.
Il est arrivé en France il y a sept ans, avec un visa. Son père est régularisé chez nous depuis 35 ans. Son seul tort : qu’on lui aie systématiquement refusé de prolonger son autorisation de séjour sur le territoire, malgré les démarches entreprises en ce sens. Pour plus d'infos lisez l'article de plume de presse dont je relaie le message.

http://www.educationsansfrontieres.org/?article15204#sp15204